Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Différence entre amateurs et pros de golf: la liaison avec le sol!

Différence entre amateurs et pros de golf: la liaison avec le sol!

Nous aimons tous regarder les swings des meilleurs joueurs de golf du monde, et l’on se demande souvent : «Pourquoi est-ce que je ne peux pas swinguer somme ça?». Ils conjuguent avec un tempo parfait le geste et la puissance, ce qui leur permet de frapper la balle loin et avec précision.  Quel est leur secret?

Sommaire

  1. L'utilisation du sol
  2. Les particularités de l'amateur
  3. Les meilleurs joueurs du monde, quelque soit leur swing, ont une position relativement similaire à l’impact.
  4. Chaque joueur a sa propre « empreinte digitale du swing », personne n’ayant le même swing. 

L'utilisation du sol

La plupart des professionnels de golf swinguent différemment, mais ils ont tous une chose en commun : ils utilisent le sol tout au long de leur swing, tout en conservant toujours le plus grand équilibre. 

Une technique récente utilise des plaques d’équilibre pour mesurer la pression que les golfeurs répartissent tout au long de leur swing.

Ces plaques comportent entre 400 et 3000 capteurs de haute résolution qui mesurent à la fois le déplacement de la pression (le mouvement des pieds) et la pression sur chaque pied (le poids sur chaque pied). 

Tous les golfeurs pendant leur apprentissage, ont appris à répartir à l’adresse leur poids à 50/50.

La technologie nous enseigne que c’est pratiquement impossible.

Chacun d’entre nous aura plus de poids, soit sur le pied gauche, soit sur le pied droit, et cela même en ayant l’impression de répartir son poids uniformément.

C’est ce qui a été démontré en utilisant la technique des plaques de force. 

pression1.jpg

pression2.jpg

Le visuel ci-dessus permet de comparer l’équilibre de poids entre un golfeur amateur moyen et un professionnel du Tour.

Nous pouvons voir les pourcentages de poids sous chaque pied, les couleurs représentant la pression.

Le rouge indiquant le maximum de pression. 

Les particularités de l'amateur

En moyenne, le joueur amateur a deux particularité quand il est à l’adresse, il a plus de pression sur le pied arrière, et plus de poids dans les talons.

Le joueur du Tour fait le contraire, à l’adresse, il met plus de poids sur le pied avant, et plus de de pression entre le centre et l’avant du pied. 

Le point blanc représente l’endroit où le centre de pression (CdP) est positionné à l’adresse.

Pour un joueur professionnel, le CdP est centré entre les deux pieds.

Dans le cas de notre joueur amateur, le centre de pression est plus diffus, ce qui a un effet considérable sur la prise d’élan. 

Lorsque vous observez un joueur professionnel, vous pouvez voir qu’il ne se déplace pas beaucoup de chaque côté de l’axe de son swing.

Si vous observez des joueurs amateurs au practice, vous allez observer le contraire. 

Une des choses les plus importantes qui a été trouvée grâce a cette technologie, c’est que quel que soit le swing du joueur, la pression exercée est souvent similaire.

L’oeil humain ne pouvant pas l’observer, la technologie des plaques de pression apporte un éclairage nouveau sur ce qu’il en est vraiment de la position et du transfert de poids à l’adresse, et pendant le swing. 

Une fois le sommet du backswing atteint, c’est 70 à 80 pour cent de la pression qui est transférée à l’intérieur. L’avantage majeur du professionnel par rapport au golfeur amateur, c’est qu’il fait immédiatement le transfert de poids au début de la descente 

Ci-dessous, le graphique permet de comparer le transfert de poids entre un amateur et un professionnel, au début de la descente et du transfert de poids. 

légende : Joueur du PGA Tour (à gauche) et golfeur amateur moyen (à droite).

légende : Joueur du PGA Tour (à gauche) et golfeur amateur moyen (à droite). 

Le graphique du joueur professionnel montre une transition immédiate de la pression vers l’avant.

Cette pression est passée de 80/100 à 52/100 dès le début de la descente.

Cette pression se déplace sur l’avant et le pied avant. 

Pour l’amateur, la pression reste encore trop sur le pied arrière.

Si le joueur a un mauvais équilibre de poids dès le début de sa prise d’adresse, cela affecte l’équilibre, le rythme, et la puissance, rendant aléatoire le chemin du club, avec des angles d’impacts incertains. 

Les meilleurs joueurs du monde, quelque soit leur swing, ont une position relativement similaire à l’impact.

Les tests effectués avec ces plaques de force démontrent que ces professionnels ont entre 75 à 90/100 de leur pression sur le pied avant à l’impact.

Ce pourcentage montant 98 et 100/100 au moment du finish. 

Ci-dessous une autre comparaison entre un joueur du Tour (à gauche) et un golfeur amateur (à droite) juste après l’impact. 

 Joueur du PGA Tour (à gauche) et golfeur amateur moyen (à droite).

légende : Joueur du PGA Tour (à gauche) et golfeur amateur moyen (à droite). 

Immédiatement après l’impact, le professionnel a déjà 87/100 de la pression sur le pied avant, avec le poids entre la plante du pied et les orteils.

Pour le golfeur moyen sur la droite, on constate une grande différence.

Le poids est encore sur le pied arrière, et la CdP (Trace de la Pression du Pied) se déplace un peu partout. 

Les joueurs professionnels définiront un graphique simple et régulier, ce qui n’est pas le cas des golfeurs amateurs, où le graphique démontrera les mouvements inutiles, ainsi que les changements brusques de direction. 

Chaque joueur a sa propre « empreinte digitale du swing », personne n’ayant le même swing.

Mais la distance et la trajectoire de balle est fortement influencée par ce transfert de poids, plus ou moins bien effectué lors du swing. 

Quelques exercices permettent d’aider le golfeur amateur à maitriser ce transfert de poids, dès le commencement de la descente, et à commencer par établir une meilleure relation entre leurs pieds et le sol. 

Un exercice intéressant est tout simplement de s’entraîner pieds nus, ou tout au moins sans chaussures.

Cela permet aux joueurs de comprendre comment leur corps doit se déplacer pendant le swing, et donnera un meilleur sens de l’équilibre.

En effet si l’exercice est fait correctement, en ne créant pas la bonne quantité de pression au bon endroit et au bon moment, le joueur va perdre l’équilibre. 

À titre d’exemple, le grand joueur Sam Snead à souvent dans sa jeunesse joué au golf pieds nus. Cela a sans doute contribué plus tard à lui permettre d’avoir un swing de golf vraiment puissant et régulier.

Ci-dessous, Rocco Mediate démontre le swing de golf pieds nus.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2687
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.