Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Deux françaises dans l’équipe européenne 2015 de Solheim Cup

Deux françaises dans l’équipe européenne 2015 de Solheim Cup

Fait exceptionnel, Karine Icher et Gwladys Nocera, deux golfeuses françaises feront partie de l’équipe européenne de Solheim Cup qui défendra son titre du 18 au 20 septembre en Allemagne à St-Leon Rot. Exceptionnel mais pas immérité pour le golf féminin professionnel tricolore. Découvrez pourquoi ?

Découvrez nos formules d'abonnements

La sélection logique de Karine Icher

La capitaine européenne Carin Koch avait quatre choix possibles pour compléter son équipe de douze joueuses.

En plus de l’allemande Caroline Masson qui jouera à domicile, et semblait incontournable à minima pour capter le support et la ferveur du public allemand.

Koch a retenu Caroline Hedwall qui avait joué un rôle déterminant dans la victoire de 2013, et l’écossaise Catriona Mattew, une joueuse très expérimentée.

La sélection de Karine Icher est un choix raisonnable dans la mesure où la française est une des rares européennes à jouer à plein temps sur le LPGA Tour, et justement à scorer sur ce circuit, au détriment d’être plus présente en Europe, et de marquer des points sur la liste via les tournois du Ladies European Tour.

La française est actuellement classée 38ème sur le circuit nord-américain. Certes, la française ne se met pas en avant à travers des succès spectaculaires, et médiatisés.

Cependant, elle fait preuve d’une grande régularité.

La 57ème joueuse au Rolex Ranking mondial a disputé 21 tournois en 2015, et n’a manqué que trois cuts pour une meilleure place obtenue récemment au Canada (9ème).

Karine Icher qui n’est pas la joueuse la plus longue (115ème) ou la plus performante pour le nombre d’eagles (108ème) a toujours démontré depuis le début de sa carrière américaine en 2003, une très grande régularité.

Karine Icher, point fort de l'équipe européenne

16ème pour les greens en régulation, et 29ème pour la moyenne de score, Karine Icher joue très souvent bien placé, à défaut d’être à la lutte pour la victoire le dimanche.

Sauf qu’en Solheim Cup, la française est une joueuse précieuse, et même un atout pour la capitaine Carin Koch.

Karine Icher a déjà participé à deux campagnes victorieuses de Solheim Cup en 2002 et 2013. Elle est de fait expérimentée à ce niveau de la compétition, d’autant que pour sept matchs disputés, elle en a remporté trois et un nul contre trois défaites.

Un score qui pourrait être faussement considéré comme mitigé contre des joueuses américaines qui sur la dernière décennie avaient tout de même quelques-unes des meilleures joueuses du monde.

Certes, si de nos jours, la Solheim Cup mettait l’Europe aux prises avec la Corée du Sud, l’écart serait cruel pour les européennes.

Cependant, les USA restent un grand pays de golf féminin avec Paula Creamer, Stacy Lewis, Lexi Thompson ou encore Michelle Wie, des joueuses qui ont remporté des majeurs, alors que du côté européen, les victoires au plus haut niveau se font toujours rares, sauf pour Suzann Pettersen, la leader de l’équipe, victorieuse notamment à Evian en 2013.

De ce point de vue, le match féminin USA-Europe est beaucoup plus déséquilibré que le même match pour les hommes.

Tout ceci pour valoriser les résultats de Karine Icher en Solheim Cup contre des joueuses qui en théorie sont supérieures.

En théorie seulement, car à l’image des garçons, les européennes restent sur deux victoires consécutives contre les américaines.

En 2011, l’Europe s’est imposé 15 à 13 en Irlande mettant fin à dix ans de domination US, et mieux, les golfeuses du vieux-continent ont conservé leur bien, deux ans plus tard sur le sol américain et avec la manière avec un score sans appel de 18 à 10 au Colorado.

Bilan, les USA mènent 9 victoires à 4 au global de la Solheim Cup depuis sa première édition en 1990.

Si le classement mondial est archi dominé par les sud-coréennes avec 155 joueuses dans le top-500, les européennes au plus haut niveau se font rares !

Karine Icher, située aux alentours du top-60 mondial est en réalité l’une des meilleures européennes que pouvait sélectionner Carin Koch !

Ci-dessous, le classement des européennes sélectionnées

  • Carlota Ciganda, Espagne 52
  • Sandra Gal, Allemagne 42
  • Caroline Hedwall, Suède 100
  • Charley Hull, Angleterre 48
  • Karine Icher, France 61
  • Caroline Masson, Allemagne 67
  • Catriona Matthew, Ecosse 53
  • Azahara Muñoz, Espagne 24
  • Gwladys Nocera, France 62
  • Anna Nordqvist, Suède 10
  • Suzann Pettersen, Norvège 6
  • Melissa Reid, Angleterre 76 

Le constat est terrible pour l’Europe ! Seulement deux joueuses dans le top-10 mondial, et même trois dans le top-30 ! 

Le véritable pari de la capitaine européenne n’était donc pas la française, mais en fait, la suédois Caroline Hedwall, la joueuse la moins bien classée.

La capitaine a sans doute voulu emmener une des joueuses qui avait été déterminante en 2013, lors de la précédente victoire.

Gwladys Nocera dans le top 9 de la sélection Solheim Cup

En 2013, quelques mois après son retour au plus haut niveau, la française avait manqué de très peu déjà de faire partie de l’équipe européenne.

Elle aurait légitimement pu être l’une des wilds-cards de la capitaine suédoise Liselotte Neuman.

Le destin en a décidé autrement.

Cette année, et comme elle nous l’avait confié en début de saison lorsque nous l’avions rencontré au salon du golf, sa participation était un objectif majeur.

Nocera, principale tête d'affiche au Lacoste ladies Open de France

Actuellement numéro trois du circuit Ladies European Tour, Gwladys réalise une très belle saison comme elle en a souvent coutume à ce niveau.

Si Karine Icher fonctionne bien en Amérique, la golfeuse originaire de Moulins a quant à elle, préférée revenir à temps plein sur le vieux-continent, circuit où elle a ses repères, et sur lequel, elle se classe régulièrement au sommet.

La différence étant que Karine Icher a déjà joué 21 tournois en 2015 quand Gwlady en a joué 11, presque deux fois moins sur un circuit européen qui vit un peu dans l’ombre du LPGA Tour.

Dans les deux cas, pratiquement le maximum possible de tournois à jouer en 2015.

Passée pro en 2002, elle compte déjà 15 victoires en tournois LET dont une cette saison sur le Lalla Meryem Cup.

La numéro 3 européenne a d’ailleurs réussi quatre top-10 en 2015, ce qui lui permet de pointer à la deuxième place du classement des points pour la Solheim Cup, seulement dépassée par la Suzanne Pettersen !

Avec 192 points, elle avait d’ailleurs une certaine avance sur la troisième, l’anglaise Charley Hull qui avait pourtant disputé cinq tournois de plus.

Les deux françaises méritaient donc largement leurs billets pour l’Allemagne, et un autre chiffre démontre la bonne santé du golf féminin tricolore.

La liste des points Solheim Cup comptait au bouclage six joueuses de l’hexagone dans le top-40, dont Valentine Derrey et Anne-Lise Caudal qui devront reprendre le flambeau lors des prochaines éditions.

A 36 et 40 ans, Karine et Gwladys, les leaders du golf tricolore depuis près de dix ans sont au sommet de leur art.

Chacune sur leur circuit respectif, elles ont mis la barre assez haute.

Il ne reste qu’à espérer que les joueuses de la génération suivante (Klatten, Caudal, Derrey, André, Ricordeau…) puissent prendre la relève dans les années à venir.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1606
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.