Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf en France

Démocratisation du golf en France: La conquête des centre-villes

Démocratisation du golf en France: La conquête des centre-villes Crédit NGG GOLF -AFFA productionsLa baisse des licences golf en France ne semble pas être une fatalité, et en tout cas certaines organisations privés ne s’y résignent pas, en innovant, et en faisant preuve de dynamisme pour aller au cœur du sujet du développement du golf en France, avec ou sans la fédération française de golf !

Découvrez nos formules d'abonnements

En juin dernier, la chaîne de parcours de golf NGF a décidé de participer à la Summertime 2015 organisée en plein Paris, et au cœur d’une de ses plus célèbres rues : le Faubourg Saint-Honoré.

Une initiative qui devrait en appeler d’autres, et qui correspond tout à fait à ce que peuvent attendre les non-initiés ou ceux qui hésitent.

NGF mise sur la Summertime au cœur de Paris

Plus qu’un clip vidéo visant à reconquérir les abandonnistes, NGF a misé sur la proximité et le pragmatisme.

Ainsi, pour Pierre-Arnaud Amato, directeur du Golf de Raray « La Summertime » nous permet d’être vraiment très proche de nos clients, et de faire une belle opération de communication autour du golf. Quoi de plus plaisant que de venir faire découvrir aux parisiens, et aux parisiennes, les joies de notre sport et nos valeurs ! »

Effectivement, ce type d’initiative est exactement ce qui est nécessaire au golf pour combattre le principal problème de l’activité : son aspect fermé et replié sur soi qui rebute les « hésitants ».

La France compte un immense potentiel de joueurs et joueuses, qui pour l’instant s’ignorent faute d’être démarché de manière pro-active comme semble le faire NGF, à travers cette action ludique, non prise de tête, non prétentieuse, et intelligente d’un point de vue commercial.

Alors que la FFG déplore la perte de plusieurs dizaine de milliers de golfeurs depuis deux ans, et ce alors qu’elle avait misé sur une croissance notable pour atteindre 700 000 golfeurs à horizon 2022. 

Ce qui n'était pas nécessairement déraisonnable car près d’un million de français sont plus ou moins sensibles à la question du golf et sa pratique.

Entre 400 000 licenciés, et un million de potentiels joueurs, il y a un gap sur lequel, il convient de se pencher, sans attendre que les choses se passent.

Et c’est visiblement ce que la chaîne NGF s’est mise en tête de prospecter, sans attendre le soutien de la fédération. Il semble bien qu’il s’agisse d’une initiative indépendante.

Comme le confirme, Pierre Arnaud Amato, la « Summertime » est une occasion de communiquer auprès des clients, mais surtout des futurs clients !

Charge à Jean-Louis Boulet, directeur du Golf de Cély d’enfoncer le clou, en affirmant que NGF créé chaque année plus de 3000 nouveaux golfeurs.

Ainsi, la chaîne de parcours affirme amener une croissance de golfeurs de près de 4% par an quand la FFG affiche une baisse de 3%, la fédération appréciera !

En 2015, il semble bien que les acteurs de la filière ne se résignent pas à la baisse, et comprennent l’importance du recrutement des nouveaux golfeurs.

Les abandonnistes sont inévitables, mais jusqu’à présent, le secteur avait largement tendance à se laisser porter par la vague, vivant sur les membres, et les habitués, ne se donnant pas la peine d’aller chercher de nouveaux joueurs.

Cette époque pourrait enfin être révolue, et NGF pourrait se faire le porte-parole d’une activité dynamique, et tournée vers l’extérieur.

Ce jugement étant un peu sévère. Certaines structures ont déjà commencé ce travail d’ouverture, mais souvent seule, et sans effet de levier au niveau national.

NFG disposant d’une couverture nationale, et des moyens d’une chaîne, son action pourrait être plus visible du grand public.

A l’inverse de l’Open de France ou du Salon du Golf qui concernent essentiellement ceux qui jouent déjà au golf, la « Summertime » permet de toucher une population bien plus large.

Changer l’image du golf en France et cibler les jeunes

La « Summertime » Parisienne était de ce fait un choix parfait pour véhiculer à la fois une image de sport ludique, décontracté et accessible.

En amenant le golf aux Parisiens, NGF a réussi tout cela !

NGF mise sur la Summertime au cœur de Paris

« Non seulement, les débutants sont admis mais en plus, on anime nos clubs pour qu’ils viennent et fassent venir leurs amis. » renchérit Jean-Louis Boulet.

En plus de créer le buzz en installant des practices dans la rue du Faubourg Saint-Honoré, NGF semble vouloir agir sur la durée, et préparer l’avenir.

Ainsi, la chaîne a flairé la bonne idée avec la problématique du temps scolaire désormais disponible pour faire du péri-scolaire.

Pour Fabien Donoyan, responsable enseignement IDF, les « Baby golf » ont vocation à accueillir les enfants de 3 et 4 ans dans un but ludique, alors que pour Romain Hullard, directeur du Golf de Béthemont, il y a un véritable travail de fait avec les écoles à proximité des golfs pour s’inscrire en partenariat et placer l’activité dans le péri-scolaire !

Ajoutant que les équipes NGF viennent dans les écoles avec des structures gonflables, des clubs pour enfants, des balles en caoutchouc pour créer ce premier contact avec notre sport.

Fabien Donoyan l’affirme « Notre vocation, c’est de créer une pépinière pour repérer des talents, et favoriser l’émergence de nouveaux champions. »

Sans aller jusque-là, si déjà ce type d’actions permettait de combler la pyramide des âges, et faire baisser la moyenne d’âge des golfeurs, ce serait déjà un énorme succès pour la vitalité de notre sport, et sa pérennité.

Pour Laurent Denot, pro au Golf de Courson, justement l’action visant à aller au contact des jeunes ou des parisiens, démontre la démocratisation en marche du golf en France, et pour tous.

Assumant aussi la responsabilité de prouver que le golf est un sport à part entière, et pas seulement un loisir.

Accompagner les débutants dans la durée

L’une des grandes difficultés du secteur en plus d’attirer des nouveaux joueurs est aussi le fait d’avoir du mal à suivre ces nouveaux joueurs.

Et c’est d’ailleurs la principale cause des abandonnistes de moins d’un an ! Ces derniers peinent à découvrir le golf, et se découragent rapidement, faute de suivi et de conseils personnalisés.

Souvenez-vous de vos débuts. Et à quel point, vous avez fait preuve de détermination, et de persévérance pour jouer au golf.

Peut-être, avez-vous eu la chance ou vous êtes-vous créé la chance d’être dans un cadre favorable au fait de rester dans l’activité golf.

Beaucoup de débutants sont souvent livrés à eux-mêmes, et la motivation chute rapidement avec la découverte de la difficulté du parcours et du swing.

Conscient de ce phénomène, il semble que NGF ne veuille pas se borner à aller au contact, mais veut à l’occasion de ce type d’opération en centre-ville, mettre en avant son offre d’accompagnement sur la durée.

Pour Philippe Konieczny, directeur du golf de Courson « On met en place des formules de formation sur une année qui permettent à un joueur de démarrer au niveau 0 et d’arriver à un niveau de jeu permettant d’aller seul sur le parcours. Ces formules peuvent inclure le prêt du matériel, et nous allons jusqu’à le conseiller dans l’achat de clubs pour une durée plus longue. »

Enfin, et c’est peut-être le plus important, le marché a changé, les aspirations des golfeurs ont changé, et le golf doit s’            adapter à la société.

Les propres mots de Philippe Dewolf, directeur du golf de Lys Chantilly, confirment que la filière est en marche pour créer les conditions du rebond et de la croissance du golf en France, un sport qui pour l’instant touche à peine 0.7% de la population d’un grand pays développé quand dans d’autres pays, ce taux peut atteindre ou dépasser les 10%.

Le travail est immense, mais avec la bonne attitude, les bons moyens, et le bon discours, NGF peut être à la pointe de ce défi.

Et d’une certaine façon, ce mouvement positif ne pouvait émaner que de ce type de structure.

Quand on discute en off avec beaucoup de cadres ou d’intervenants de la filière, la fédération est emmenée actuellement par des personnels issus des plus anciens et plus renommés golf de France. Une génération qui pense le golf pour une certaine population, la plus aisée et la plus historique.

C’est très bien, mais le recrutement de nouveaux golfeurs passe par une prise de conscience que le golf n’est pas un sport exclusivement réservé aux plus fortunés ou aux membres de clubs privés.

Bien que la chaîne NGF soit structuré autour de trois offres, Daily, Garden et Exclusiv, cette dernière faisant référence justement à l’élite du golf, ils ont la culture du débutant, le besoin et la motivation pour ouvrir le golf à de nouveaux horizons.

NFG et Blue Green qui a adopté la même organisation, peuvent réellement tracter la création de nouveaux golfeurs indépendamment de la fédération qui aujourd’hui est concentré sur un autre objectif : sortir des champions pour donner une image du golf comme sport de haut niveau plus que loisir !

C’est une répartition des rôles qui peut très bien fonctionner.

Sur jeudegolf.org, depuis le temps que nous soutenons cette volonté d’ouverture, nous n’allions pas passer à côté quand un des acteurs majeurs épouse de plein pied cette philosophie.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2597
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.