Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Qu’est-ce que la consistance au putting ?

Putter avec consistance comme un pro ? Pas si compliqué ?

La notion de consistance au putting n’est pas nouvelle, bien que vous n’ayez pas forcément beaucoup entendu parler sous ce terme. Plus souvent, on parle de bien putter ou de putter avec régularité. Mais qu’est-ce que cela veut vraiment dire, et comment le mesurer ?

Définition de la consistance au putting

Un bon putting consistant et régulier demande la mise en place d’actions coordonnées et consistantes ! David Leadbetter

Nous nous sommes beaucoup intéressés à la notion de consistance et de régularité au putting depuis que nous avons commencé à effectuer des tests de putters.

Si pour un driver ou un fer, il est facile d’utiliser un radar de mesure type trackman ou flightscope, pour le putting, comment évaluer correctement un putter ?

C’est à ce moment-là que nous avons eu l’idée d’utiliser l’application pour smartphone iPing qui donne de très nombreuses mesures sur le putting, dont cette fameuse notion de consistance, qui est en fait une mesure synthétique de tout ce que l’on peut quantifier pour définir si un putter est adapté à son propriétaire.

Bien sûr, la consistance ou régularité au putting ne se borne pas à une simple mesure statistique ! C’est un fait qui est le reflet de son propre niveau sur les greens. Secteur du jeu de golf qui représente en théorie 50% du score total.

Pour donner une définition plus précise de la consistance au putting, on peut dire que c’est l’indicateur de répétabilité de votre swing au putting.

Plus c’est indicateur est proche de 100%, et plus, il y a de chances que vous soyez très performant putter en mains, soit parce que vous êtes naturellement à l’aise avec votre geste, soit parce que vous utilisez un putter parfaitement adapté à votre geste.

Dans un article précédent de notre consultant clubfitting, Alexandre D’Incau, celui-ci tendait à démontrer que justement le premier club à fitter dans un sac était…le putter.

La consistance (régularité au putting) est le croisement du type de coup que vous jouez, l’angle d’impact, et le tempo.

Au putting, on ne connait que trois grandes familles de coups : straight (chemin de club très droit le long d’une ligne imaginaire devant les pieds du backswing au downswing, en passant par l’impact avec la balle), slight arc (chemin légèrement incurvé) et strong arc (chemin très incurvé).

Tous les golfeurs se répartissent plus ou moins dans ces trois grandes familles, vous y compris !

Phil Mickelson est strong arc, et c’est pourquoi il utilise depuis ses débuts au golf, un putter où le shaft est fixé à l’extrémité de la tête, ainsi complètement adapté à son swing.

D’autres exemples, Hunter Mahan est slight arc, Daniel Chopra est straight, Bubba Watson est slight arc, Angel Cabrera est straight, Gregory Havret est slight arc et Rhys Davies est strong arc…

En réalité, peu importe comment vous puttez, tant que vous faites toujours la même chose !

Il en va de même pour l’angle d’impact ! Vous pouvez ouvrir ou fermer la face de votre putter à l’impact, tant que vous maîtrisez régulièrement ce que vous faites, et que vous en tenez compte dans votre alignement, et votre façon de jouer, vous pourrez être considéré comme un putter consistant.

Idem pour le tempo ! Qu’il soit rapide ou lent, l’important, c’est qu’il soit toujours régulier.

Quel type de putter êtes-vous ?

Pourquoi est-il préférable d’avoir un putting consistant ?

Le souci de régularité vient du fait que sur le green, tous les éléments sont variables !

En mathématique, pour résoudre une équation à variables multiples, il est de bon ton qu’au moins un élément soit fixe !

Sur le green, l’élément qui doit être le plus fixe possible doit être votre façon de putter.

Vitesses des greens, inclinaisons des pentes, disposition des trous, conditions météos, partenaires de jeu, temps de jeu, stress de la partie…beaucoup d’éléments qui peuvent influer sur votre putting, et votre score.

Pour en limiter les effets, il faut compter sur une valeur sûre : votre putting !

Comment travailler son putting et progresser en consistance ?

David Leadbetter considère que trop souvent les amateurs ne puttent qu’avec leurs mains et leurs bras, ce qui ne peut produire selon lui que des contacts inconsistants avec la balle, avec pour conséquences de ne pouvoir contrôler la vitesse de la balle sur les greens.

Parfois, on croit y arriver, mais c’est en fait très difficile de répéter le bon geste trente-six fois par parcours (18 trous par 2 putts en moyenne).

Pour notre consultant technique, Michel Delbos, le meilleur moyen de remédier à ce problème est encore de faire fonctionner ses mains et ses bras à l’unisson avec sa poitrine et ses épaules, pour pouvoir réellement contrôler  son putt, et amener la face square à l’impact. Voir son article : Renforcer son putting pour éviter les 3 putts au golf

Si pour certains amateurs de golf, le driving représente un challenge impressionnant, bien putter ou putter de manière consistante est tout aussi important.

Pour pouvoir travailler ce mouvement, il existe différentes astuces. Une en particulier a retenu notre attention.

Utilisez un accessoire de blocage des épaules que l’on peut facilement trouver sur le net, ou au pire une grande bouteille d’eau en plastique vide que vous coincerez entre vos deux bras.

L’idée est de faire travailler vos bras, vos mains, votre poitrine et vos épaules de manière synchronisés.

Si vous puttez uniquement avec vos bras et vos mains, vous allez immédiatement sentir la désynchronisation.

Normalement, en quelques minutes de pratique, vous devriez ressentir les effets bénéfiques de cet exercice qui nous est dicté par notre Pro – Michel Delbos.

Le matériel peut-il influer sur notre régularité au putting ?

Plus que vous ne pourrez jamais l’imaginer ! Au cours de nos tests de putters, on a été stupéfait de voir les écarts de consistance, et plus spécifiquement dans chaque catégorie statistique (tempo, angle d’impact, angle de lie, position du shaft…) entre les différents modèles du marché.

Là, il ne s’agit pas de dire qu’il y a des bons et des mauvais putters. En tout cas pas concernant les grandes marques qui sont plutôt sérieuses sur les produits qu’elles mettent sur le marché.

Mais il s’agit plutôt de distinguer le ou les putters qui sont adaptés à votre putting de ceux qui ne le sont pas du tout.

Si vous lisez ces quelques lignes, vous ne devriez plus jamais acheter un putter sur un coup de tête ou parce qu’il vous plaît d’un point de vue seulement esthétique.

Sans lire nécessairement tous nos tests, vous pouvez très bien télécharger l’application pour smartphone iPing, acheter le petit support en plastique qui permet de fixer son téléphone sur le shaft d’un putter, et commencer vos propres tests.

Pour ceux qui ne se sentent pas l’âme d’un chercheur ou d’un mathématicien, pour vous rassurer, on peut vous affirmer que généralement de bonnes sensations en mains sont révélatrices d’un bon niveau de consistance…cependant, c’est mieux de le quantifier pour en être absolument certain.

Pour conclure, on peut affirmer par expérience que même sans être un très bon « putter », si on utilise un putter adapté, permettant justement un très bon taux de consistance, les progrès peuvent être spectaculaires.

Lors de notre dernier test putter, concernant le Daddy Long Leg, notre testeur produit attitré a découvert un produit qui annihilait complètement sa tendance à réduire le loft de son putter à l’impact (les mains en avant de la tête du putter à l’impact), ce qui lui a permis de mieux contrôler ses distances alors qu’il a une tendance à être trop court sur ses putts.

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres possibilités !

Choisir le bon putter pour plus de consistance !

Sur jeudegolf.org, on a souvent vanté les mérites du fitting pour les clubs. Il était temps que l’on vante les mérites du bien choisir son putter avec les bons outils sans nécessairement couper le shaft, alourdir le grip avec des feuilles de plombs….

Sachez déjà quel type de golfeur vous êtes, vous vous direz quels types de putters vous avez besoin !

D’autant que de plus en plus, les fabricants affichent sur leurs produits, le type de coup pour lesquels ils sont adaptés !

Putter straight pour golfeur straight, putter slight arc pour golfeur slight arc, etc. 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3001
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.