Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Comment prendre une balle de golf plus clean à l’impact?

Comment prendre une balle de golf plus clean à l’impact?

Pour parfaitement contacter une balle de golf et en obtenir le meilleur rendement en termes de distance et de consistance, cela requière un angle d’attaque de la balle parfaitement orienté. Pour beaucoup d’amateurs, cette notion reste souvent flou. Faisons le point !

Découvrez nos formules d'abonnements

Sommaire de l'article sur l'angle d'attaque et le vol de balle 

Le fait de frapper la balle vers le bas n’est pas une chose qu’une golfeur peut simplement décider de faire ou de ne pas faire.

Avoir un swing avec un angle d’attaque orienté vers le sol nécessite de mettre en place un certain nombre de paramètres.

L’angle d’attaque : un élément clé du swing qui se mesure avec un radar

De nos jours, avec l’aide des nouveaux radars de mesures dopplers comme le trackman ou le flightscope, nous pouvons recueillir un grand nombre de données utiles à la compréhension profonde et véritable de ce qu’est un swing de golf.

C’est pourquoi, je peux vous parler du concept de plan de swing vertical.

Avec ces radars, on peut mesurer le rapport entre le sweet spot (point d’impact idéal situé sur la face du club) et le sol.

Pour simplifier, imaginez que le chemin du club avant l’impact soit totalement linéaire et parallèle avec le sol, le degré du plan de swing vertical sera alors de 0°.

A l’inverse, si le swing est complètement réalisé depuis le ciel vers le sol, ce même degré pourra être de 90°.

A partir du moment où on intègre cette notion, on peut commencer à parler d’angle d’attaque.

Quelque part sur le chemin du swing qui est en forme d’arc de cercle, on frappe la balle, et à cet endroit précis, on mesure justement cet angle déterminant dans le fait de bien taper une balle de golf.

Si un golfeur frappe la balle avant que le club n’atteigne son point potentiel le plus bas, il est justement en train de frapper la balle vers le bas, ce qui signifie que son angle d’attaque est faible.

Quel que soit le radar de mesure, ce dernier indique alors un chiffre très bas, voir même négatif.

Si ce golfeur frappe la balle après que le club ait atteint son point le plus bas, il frappe la balle par le haut, ce qui signifie que son angle d’attaque sera plus élevé avec un chiffre positif selon le radar de mesure.

vol-de-balle.jpg

Vous l’aurez compris, pour frapper une balle de golf clean ou parfaite, il faut plutôt avoir pour objectif de frapper avant le point le plus bas, et donc avoir un angle d’attaque bas.

Comment faire pour frapper la balle plus tôt dans l’arc de cercle, ou alors avant que le plan de swing n’atteigne son point bas ?

Une astuce pourrait être de reculer la balle dans le stance pour frapper plus tôt, et plus bas dans l’arc de swing, ou alors d’avancer la balle dans le stance pour frapper plus haut et plus tard dans ce même arc de swing.

Que faire ?

Ce qu’il faut absolument comprendre pour créer un angle d’attaque bas, c’est que les mains doivent rester en avant par rapport à la position de la tête de club, tandis que le centre de gravité du joueur doit rester au-dessus de la balle, ou alors très légèrement en avant.

Au moment de l’adresse, si vous adoptez un stance très large, et que votre colonne vertébral est inclinée en arrière, ou alors dans une position d’angle écarté de la cible, vous aurez du mal à frapper la balle vers le point bas de l’arc de swing.

Dans ce cas, il convient de resserrer son stance, conserver ses mains en avant de la tête de club, et essayer de sentir que son sternum est au-dessus de la balle pour frapper la balle vers le bas.

Quand on observe les résultats des golfeurs professionnels avec un radar de mesure, on constate qu’en moyenne, ils arrivent sur la balle avec un angle d’attaque négatif -4 degrés avec un fer 6.  

angle-attack-trackman.jpg

Certainement le bon chiffre pour la plupart d’entre eux quand il s’agit de jouer un fer mi-long depuis le fairway.

Concernant le driver, les données sont sensiblement différentes.

Les pros ont un angle d’attaque moyen de près de -1 degré, tandis que la plupart des amateurs présentent un angle positif, et même souvent très élevé.

La principale raison de cette différence tient dans la vitesse du swing.

Les meilleurs joueurs du monde sont chronométrés à près de 115 miles per hour pour leurs vitesses de swing au driver (vitesse de la tête de club).

Avec une telle vitesse, ils recherchent un angle de lancement optimal autour de 11 à 12 degrés pour un maximum de distance.

Pour un amateur qui swingue aux alentours de 90 mph, l’angle de lancement idéal sera plus proche de 15 à 16 degrés.

Dans ces conditions, il n’est tout simplement pas possible d’atteindre de telles conditions de lancement en frappant le drive bas dans l’arc de swing.

Il est donc préférable d’avoir un swing plus haut dans l’arc de cercle pour des golfeurs ayant une vitesse de swing plus lente.

Au contraire, les golfeurs disposant d’une vitesse de swing ultra rapide pourraient avoir des problèmes en cherchant à augmenter leurs angles d’attaques.

A cela, il faut aussi prendre en compte le chemin du club.

intention-attaque-balle.jpg

Si le fait de frapper la balle vers le bas est l’objectif, et cela devrait être le cas pour tous les coups joués directement sur le sol, il faut viser ou swinguer légèrement à gauche pour un droitier, et inversement légèrement à droite pour un gaucher.

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’un swing vers le bas du point d’impact ou sur un plan incliné est forcément un swing incliné, ce qui signifie que le sweet spot du club se déporte du corps à l’impact.

Et c’est pourquoi, vous pouvez observer que les gros frappeurs qui créent un effet retard maximum avec une torsion du shaft forte, sont souvent ouvert à la cible, pour contrer le fait que plan soit légèrement incliné.

Ce n’est pas une chose aisée de frapper une balle vers le bas, mais une fois que vous avez compris le mécanisme, vous êtes sur la bonne voie pour faire de gros progrès, et améliorer votre jeu.

Derrière, vous n’aurez plus peur de frapper des balles sur des lies très peu épais, surtout si vous arrivez à apprendre comment modifier votre plan de swing vers le sol, et vers l’avant.

3 exercices pour vous aider à mieux frapper la balle vers le bas

1-    L’exercice en bas d’une bute

Cherchez sur votre terrain d’entrainement, une petite butte qui vous permettra de varier les pentes de modérées à importantes.

Frappez des balles depuis ce lie toute une séance de practice.

Cet exercice est parfaitement adapté pour les bons golfeurs, mais peut convenir à tout niveau de joueur.

Si vous vous trompez dans le placement de votre centre de gravité, vous risquez de laisser passer la tête de club passer devant les mains à l’impact, et vous allez frapper dans la balle à chaque fois.

Assez rapidement, à force de répéter cet exercice, vous allez ressentir comment les mains doivent se comporter.

2-    L’exercice du bâton cible

Placez un bâton de ciblage à la perpendiculaire de votre ligne de cible, et 5 centimètres derrière la balle.

Placez la tête de votre club sur ce bâton, et tentez de frapper des balles sans toucher le bâton.

Ce petit exercice permet de travailler un mouvement plus orienté vers le sol notamment pour la tête de club à l’impact.

3-    L’exercice du bunker de fairway

Dirigez-vous vers un bunker de fairway, et dessinez une ligne dans le sable.

Réalisez quelques swings d’échauffement, tout en essayant de prendre du sable en avant de la position de la balle ou sur un côté.

C’est un exercice difficile à réaliser, mais si vous arrivez à régulièrement prendre la balle avant le sable, vous êtes assurément sur la bonne voie pour frapper régulièrement des balles de golf vers le bas, et soigner un contact clean.

Pour ceux qui n’ont jamais réussi à parfaitement compresser une balle de golf, la sensation est garantie.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3475
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.