Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Insolites sur le golf

Comment faire découvrir le golf à son enfant ?

Comment faire découvrir le golf à son enfant ?

Depuis dix ans, l’industrie du golf dédié aux juniors a beaucoup progressé : clubs de golf, aides à l’entrainement, ligne de vêtements…signes que de plus en plus de jeunes s’initient au golf sous l’impulsion de leurs parents ou du fait de programmes scolaires et le développement des écoles de golf dans les clubs.

Découvrez nos formules d'abonnements

Il est plus facile pour des enfants et des adolescents de découvrir le golf en 2014 que cela ne l’était en 2004, 1994 ou 1984.

Que ce soit pour le loisir ou la compétition, garçons et filles ont réellement l’opportunité de bien jouer au golf dans la mesure où à moins de dix-huit ans, les golfeurs en herbes n’ont pas à se soucier de problèmes de rotations et de souplesse.

Mais par quel bout démarrer quand on veut faire découvrir le golf à un enfant ? Je vous apporte ci-dessous une liste de quelques conseils pour y parvenir.

Premier conseil : Faire du golf un moment de jeu !

Le tout premier conseil à donner à un parent est de placer le ludique au centre de l’activité golf.

Plus que tout, et c’est valable pour n’importe quelle activité, l’enfant doit s’amuser.

Peu importe votre objectif ou le sien (loisir ou compétition), il faut toujours se rappeler que ce n’est qu’un jeu.

Si vous me demandez ce que je pense du golf, je vous dirais que c’est le meilleur jeu qui m’ait été donné d’expérimenter. Peut-être que vous ressentez cela aussi ? Mais si votre enfant pense différemment, ce n’est pas grave.

Si vous en avez la possibilité, faites-lui découvrir d’autres sports, et en particulier des sports collectifs ou d’autres loisirs comme la musique.

Plus un enfant multiplie les expériences, et plus il apprend à reconnaître ce qu’il aime, et d’une manière générale, il faut éviter d’être mono-activité trop tôt.

Prenons un exemple hors du golf, le footballeur star Zlatan Ibrahimovic aimait enfant, faire des arts martiaux en plus du football.

D’une certaine manière, il a développé une double compétence qu’il a pu utiliser dans son sport favori. Il a alimenté son expérience et sa créativité dans le football à travers une toute autre activité, ce qui l’a enrichi, et rendu encore meilleur.

Sans penser à jouer à haut niveau, pour un enfant, le fait de coupler un sport individuel et un sport collectif est extrêmement enrichissant, et favorable à son développement.

Deuxième conseil : Avant de prendre un club en mains…

…Expliquez à votre enfant quelques principes de bases sur la pratique du jeu de golf. Les premiers préceptes ne nécessitent pas de tenir immédiatement un club ou une balle en mains.

Ce qui est extraordinaire avec le golf, c’est que quelques principes font toute la richesse de ce jeu.

Bien sûr, au premier plan, vous avez l’étiquette et les règles.

A l’origine, le golf était un sport de "gentleman", et bien des concepts du golf sont uniques, ne se retrouvant pas dans d’autres activités.

L’étiquette n’est ni plus ni moins qu’un type de comportement que nous devrions toujours avoir dans la vie de tous les jours, et pas seulement sur un golf.

Le cœur de l’esprit golfique pourra servir de noyau du comportement général de vos enfants tout au long de leurs vies.

J’ai coutume de dire que le golf est une sorte d’école de la vie avec des règles qui peuvent vous servir bien au-delà du golf.

Par exemple, sur le parcours, on joue un coup en pensant au suivant : l’anticipation !

Anticiper est une compétence qui dépasse largement le cadre du golf, et peut servir dans la vie professionnelle.

Troisième conseil : Prenez des cours

Ne croyez pas que je prêche pour ma paroisse, mais le meilleur moyen pour initier un enfant au golf, est encore de lui permettre de découvrir les bons principes techniques de bases.

Dans un premier temps, vous n’êtes pas obligé de lui donner des cours individuels.  Au contraire, privilégiez les cours collectifs où l’enfant peut se faire des copains et des copines.

Nous en revenons au premier point : le plaisir.

Bien souvent, les enfants qui aiment le golf sont d’abord ceux qui aiment retrouver leurs amis, et où le golf est un jeu qui se partage à plusieurs, sous le regard bienveillant d’un moniteur qui pourra donner les bonnes clés d’entrées.

Faire du golf un moment de jeu !

Quatrième conseil : Le bon équipement au bon âge

Alors que nous les adultes, en théorie, nous pourrions acheter une série de clubs une fois dans notre vie, à l’inverse, les enfants ont besoin de clubs adaptés à leurs morphologies. Or, d’année en année, ils grandissent.

Rassurez-vous, les sets de clubs pour juniors ne coûtent pas le même prix que les séries adultes.

Pour autant, il ne faut négliger cet aspect du jeu, car les études ont démontré que bons nombres de juniors développent des fautes techniques durables liées à l’utilisation d’un matériel inadapté.

Par le passé, les enfants apprenaient le golf avec des clubs adultes que nous coupions, mais ils étaient tout de même trop lourds, et mal équilibrés, ce qui rendait l’apprentissage du golf très difficile même pour les plus costauds.

De nos jours, quelques marques spécifiques, surtout américaines comme US Kids Golf, proposent des clubs à la bonne longueur, et au bon poids.

Dans cette logique, de nouvelles marques se sont créés, notamment pour les 3-6 ans, essentiellement aux USA, ce qui implique de commander sur Internet.

Je vous conseille une marque comme TheLittestgolfer.com, mais il en existe d’autres.

Cinquième conseil : Jouez au bon endroit

Beaucoup de parcours sont adaptés pour recevoir de très jeunes golfeurs. En région lyonnaise, le golf de Miribel (9 trous + practice) accueille une école de golf très dynamique pour les plus jeunes.

C’est valable dans la plupart des golfs du tour de Lyon comme le Gouverneur, Mionnay, les Vergers ou Chassieu.

Il est très intéressant de se rendre dans les parcours qui en plus du 18 trous ont un pitch & putt ou des programmes destinés aux jeunes golfeurs.

Mionnay, Miribel ou Chassieu me semblent avoir des infrastructures parfaitement adaptés pour la découverte du golf.

Ce n’est pas valable qu’à Lyon, et sans doute que près de chez vous, des parcours ont mis sur pied des programmes pour enfants.

Si un parcours est équipé d’un pitch and putt, c’est déjà bon signe.

Emmener un enfant sur un parcours de championnat est d’une trop grande difficulté.  Le meilleur moyen de dégoûter un enfant est de l’emmener dans des difficultés à répétitions : obstacles d’eaux, bunkers, rough épais, etc.

Il est très important de choisir un parcours de difficulté adapté, tout en le laissant progresser pour justement lui proposer des parcours de plus en plus « challenging », ce qui lui donnera l’impression qu’il y a toujours quelque chose de nouveau à découvrir, et une part de défi.

Sixième conseil : Le bon look

enfant-golfeur.jpgDorénavant, votre enfant a une bonne connaissance du jeu de golf et des règles, vous lui avez trouvé une bonne école de golf, et il joue avec du matériel adapté sur un parcours adapté.

Il a aussi besoin de s’habiller avec des vêtements de golf. La plupart des marques de vêtements pour le golf ont des lignes juniors.

Ceci dit, ce n’est pas impératif d’habiller vos enfants en golfeurs.

Par contre, si vous trouvez cela amusant, ne vous privez pas du plaisir de leur donner le total look golfeur.

Septième conseil : Soyez réaliste et dans la juste ambition

Dans le cas où votre enfant commence à très bien jouer au golf, et que vous commencez à imaginer qu’il puisse aller plus loin.

Soyez prudent ! De nos jours, de plus en plus de jeunes golfeurs sont très bons, et le niveau augmente sérieusement quand il s’agit de compétition.

Dans le but d’une pratique loisir, plus un jeune jouera bien au golf, et plus il se fera plaisir.

Dans le but d’une pratique compétition, soyez toujours vigilant au fait que votre enfant continue à bien travailler à l’école, et s’intéresse à d’autres disciplines. Rappelez-vous mon premier conseil, où en plus du plaisir de jouer, il est intéressant de développer d’autres compétences pour faire la différence.

Toujours dans le but de faire des compétitions, il faut multiplier les occasions. C’est le meilleur moyen de se confronter aux autres, et de voir les écarts. Mais surtout de progresser !

De mon expérience, aucun enfant n’est identique en matière d’apprentissage et de maturité sportive.

A 14 ans, un enfant peut devenir très bon alors qu’un an auparavant, il était tout juste à l’aise avec les clubs. D’autres pourront être plus précoces ou au contraire plus tardif…fort heureusement, dans la vie, tout ne se décide par à 7 ans ! 

Le but n’est pas de vous décourager si  vous pensez que votre enfant est un champion.

"Il y a plusieurs routes pour aller à Rome."

Si Victor Dubuisson a pratiquement tout arrêté pour se consacrer au golf très jeune. C’est une façon de faire, mais ce n’est pas la seule.

Le tout est de revenir au point numéro un. Si votre enfant est déjà heureux dans ce qu’il fait, vous aurez atteint une grande partie de votre objectif.

En tant que parent, notre rôle est de favoriser l’épanouissement, et le développement de nos enfants à travers l’expérimentation.

Enfin, devenir professionnel de golf est peut-être une option, mais ce n’est pas la seule, sous prétexte qu’un enfant joue bien au golf.

Sans parler de faire carrière dans le golf, il existe des métiers et des carrières, où le fait de bien jouer au golf peut être une compétence supplémentaire, et même un avantage.

Notamment dans les métiers de relation publique où vous pouvez avoir à jouer au golf avec des grands chefs d’entreprises….

J’espère qu’avec ces quelques conseils vous pourrez vous forger votre propre philosophie, et aurez le plaisir de jouer au golf avec vos enfants.

Peu d’activités de loisirs permettent de partager un long et bon moment entre parents et enfants, le golf a justement cet attrait.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2485
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.