Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Chronique de golfeurs

Comment éviter le plateau ou palier d’apprentissage au golf ?

Comment éviter le plateau ou palier d’apprentissage au golf ?

Souvent les amateurs qui découvrent le golf ou les pratiquants plus réguliers en phase de progression sont confrontés au fait de voir leur progression ralentir, et parfois même stagner, ce qui créé de la frustration, et pire parfois de la démotivation. Et pourtant, ce phénomène de plateau de progression ou d’apprentissage peut être évité ou réduit.

Découvrez nos formules d'abonnements

Au début, quand on débute le golf, la progression est finalement assez rapide.

Après plusieurs heures au practice, et des débuts sur le parcours, le golfeur débutant commence à trouver ses premiers fairways, et un jour, son premier green en régulation, à savoir toucher le green en deux coups sur un par-4 ou en trois coups sur un par-5.

Dans la suite logique, pendant les compétitions de classement, l’amateur arrive à faire descendre relativement rapidement son index, ce qui l’encourage, et favorise la confiance en soi.

Le golf devient un plaisir, et la motivation augmente.

Puis arrive un moment communément appelé phénomène du plateau au cours duquel, la progression ralentit, et même s’arrête complètement.

Les compétitions de classement actent ce fait avec des points stableford insuffisants pour descendre l’index, voire pire, le joueur commence à perdre des points, n’arrivant plus dans la zone tampon.

Le joueur entre dans une phase de stagnation, qui au golf, peut même être une phase où l’index augmente, donnant l’impression de partir en arrière.

La motivation décroit, et le plaisir de jouer diminue.

En fait, il est naturel qu’après une forte période de progression, l’amateur ne puisse continuer à progresser à un rythme aussi soutenu.

La courbe d’apprentissage commence à ralentir, à mesure que la difficulté s’accentue.

Le fait que la progression ralentisse n’est pas nécessairement un problème insurmontable, et démotivant.

Le problème, c’est que c’est plutôt vécu comme un mur infranchissable, et que le golfeur a l’impression que son apprentissage est complètement à l’arrêt, sans solutions pour repartir de l’avant.

Fort heureusement, si vous êtes dans cette situation, après la lecture de cet article, vous pourrez justement vous dire que cette étape est derrière vous !

Prenez des cours avec un pro, et surtout développez un plan d’actions

Si vous souhaitez réellement quitter le plateau d’apprentissage dans lequel vous vous trouvez, la première chose à faire est de prendre un coach qualifié.

Si vous en avez déjà un, continuez à travailler avec lui. Sinon, mettez-vous en quête d’en trouver un.

Mis à part les bénéfices évidents que peut-vous apporter un moniteur de golf (conseils sur le swing, feedback en temps réel, conseils sur la stratégie), un des éléments clés du travail que l’on peut faire avec un pro est de construire avec lui un plan d’apprentissage personnalisé, que vous pouvez suivre même quand vous êtes seul à l’entrainement.

Ce plan devrait inclure des exercices pour améliorer votre frappe, des tips pour le petit jeu, et le putting, et le tout ensemble va accélérer grandement votre développement technique, si réalisé correctement.

Ce plan de travail doit être la pierre angulaire de votre entrainement, mais ne soyez pas trop obsédé ou trop restrictif.

Votre routine d’entrainement devra toujours être en évolution constante, avec un double objectif : travailler les faiblesses récurrentes, et résoudre les problèmes épisodiques.

Les objectifs de l'entrainement 

A partir du moment où vous avez mis en place votre plan, suivez le et contrôlez régulièrement vos progrès avec le pro pour voir les ajustements à y apporter, si nécessaire.

Les leçons avec le pro ne vous aideront pas seulement à garder votre swing sur les bons rails, mais ils vous permettront aussi de marquer des étapes ou des paliers tout au long de votre parcours d’apprentissage.

Faites confiance au  processus d’entrainement

Le progrès peut prendre du temps.

En vérité, vous n’allez pas baisser votre index de cinq points toutes les semaines !

Pour autant, cela ne veut pas dire que vous n’allez pas réaliser des progrès d’une semaine sur l’autre.

Seulement, ils ne se matérialisent pas aussi nettement, mais sans cette continuité dans l’apprentissage, le progrès ne viendra jamais.

C’est facile de se sentir frustré, agacé, et lassé quand on s’entraine avec ardeur, et que l’on ne voit pas de progrès.

C’est encore plus facile de remettre en cause son schéma d’entrainement, ou même d’en dévier, surtout quand on a le sentiment de régresser (ce qui  se passe en fait quand on produit de gros changements).

Au contraire, il faut résister à ces tentations, quand on veut passer un plateau, et continuer à progresser.

Selon les propres mots de Tiger Woods, il faut faire confiance dans le processus. Si les progrès sont parfois invisibles à l’œil nu, ils sont bien là, et finiront par apparaître au grand jour.

Souvenez-vous que chaque partie de golf est différente, et que quelques mauvaises parties ne signifient pas que vous être un mauvais golfeur !

Augmentez l’intensité de votre routine d’entrainement

En fait, le plateau de stagnation apparaît quand nous échouons à nous adapter à des circonstances changeantes.

Plus vous progressez, et plus la difficulté pour effectuer le progrès suivant augmente !

Si vous restez sur le même rythme, vous ne pouvez plus progresser…

Au golf, il est logique que les efforts pour jouer 18 d’index soient plus importants que pour jouer 36.

Il y a au moins trois façons d’accroître intelligemment son entrainement, et surtout son intensité :

 

La première façon consiste à resserrer les cibles à viser. Si vous visez un green à 130 mètres, commencez à isoler une zone de ce green ou alors visez plus loin à 150 mètres !

La seconde façon consiste à augmenter le nombre de fois où vous cherchez à toucher une cible précise. Par exemple, cherchez à toucher trois fois une cible avant d’en changer. Puis passez à cinq, et ainsi de suite…

La troisième façon consiste à utiliser différents clubs pour réaliser différents coups.

Par exemple, au lieu de prendre un fer 7 pour toucher une cible à 130 mètres, essayez de le faire avec un fer 8 ! Tentez le coup avec un fade ou un draw ! Testez-vous, et apprenez à mieux contrôler le vol de balle sur le parcours.

 

Variez le degré de difficulté

L’idée, c’est de ne jamais se laisser trop longtemps dans une zone de confort. Pour obtenir des progrès rapides, tous les exercices pratiqués doivent être difficiles, mais atteignables.

Soyez compétiteur

Challengez-vous en jouant sur le parcours et en-dehors !

Gardez des statistiques de toutes vos parties, et essayez d’atteindre des buts spécifiques ou battre vos précédents records.

Si votre meilleur score sur votre parcours habituel est de 95, essayez de jouer 94 à chaque fois que vous repartez sur le parcours.

De la même façon, à l’entrainement, conservez les résultats de vos exercices, pour essayer de battre vos propres statistiques.

Par exemple, si vous êtes capable de rentrer dix putts d’affilés à 2 mètres, essayez d’en faire plus ou d’augmenter la distance !

Enfin, la meilleure façon de dépasser un plateau est de jouer avec de meilleurs joueurs.

Essayez de trouver un partenaire qui joue un petit peu mieux que vous, et essayez de le battre en match-play, ou dans un compartiment du jeu bien précis. (Vous n’êtes pas obligé de lui dire que vous jouez contre lui…)

Même si vous ne parvenez pas à le battre, vous arriverez toujours à observer ou noter pour vous-même des astuces qui pourront vous servir dans votre quête de progression.

Soyez créatif

Un golfeur impliqué et créatif progressera plus vite qu’un golfeur qui s’agace et s’ennuie.

N’hésitez pas à renouveler vos entraînements, et à en changer pour toujours maintenir à un haut niveau votre motivation.

Changez de lieu d’entraînement, jouez de nouveaux parcours, et trouvez de nouvelles zones d’entraînements pour votre petit jeu.

Entraînez-vous le matin plutôt que l’après-midi !

Testez de nouveaux exercices…Vous seriez surpris de constater à quel point un petit changement peut changer votre approche mentale du jeu !

Le fait de quitter votre zone de confort vous crée de nouvelles difficultés, et augmentent votre capacité à vous adapter, et donc vos compétences.

Le processus de l'apprentissage 

Le fait de vous mettre en situation d’adaptation, vous rapproche de la réalité du parcours. Un green ne ressemble jamais à un autre. Le fait de changer de putting-green peut vous aider à améliorer votre lecture des pentes, et des vitesses.

Jouer sur un practice avec différentes cibles peut vous aider à travailler des coups, dont vous n’avez pas l’habitude.

Le fait de travailler de nouvelles compétences est indiscutablement le meilleur moyen de passer un plateau.

Cherchez à progresser en dehors du practice

Ce qui est le plus frustrant quand on se trouve sur un plateau, et qu’on travaille beaucoup pour en sortir, c’est de ne pas en voir le bout.

Pourtant, on peut progresser au golf sans toutefois se consacrer uniquement au swing.

Practice de golf

Il existe d’autres petits domaines qui peuvent engendrer de la progression comme le fait de bien s’hydrater ou bien s’alimenter, de faire des exercices physiques, bref, tout ce qui peut améliorer la condition physique.

De la même façon, vous pouvez progresser en ayant une meilleure connaissance des parcours que vous allez jouer, en étudiant mieux le carnet de parcours pour repérer plus rapidement les principales difficultés.

Un plateau est aussi l’occasion de changer de matériel, de faire un fitting, ou de changer de balle, de faire un peu de préparation mentale…

Enfin, le plus important, jouez !

Le fait de s’entraîner au practice n’a de sens que si vous allez ensuite appliquer votre apprentissage sur le parcours.

Jouez autant que votre agenda vous le permet, et vous pourrez ainsi mesurer l’état de votre jeu, et constater quelles sont les zones de votre jeu qui méritent d’être travaillées pour progresser.

Si vous vous entraînez, vous constaterez que le plateau n’est finalement pas autre chose qu’un cycle ou une étape dans votre progression.

Bon golf…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3012
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.