Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Comment choisir ses shafts pour ses clubs sans passer par un fitting ?

Comment choisir ses shafts pour ses clubs sans passer par un fitting ?

Ce n’est pas franchement une question fréquente dans la mesure où elle parait incongrue. Un fitting suppose dans 99,9% des cas de passer dans les mains d’un expert, qui à l’aide de différents outils en plus de son expérience, va vous aider à déterminer quels sont vos véritables besoins en termes de matériel. Débutant ou expert, le besoin en fitting n’est d’ailleurs pas exactement le même. Pourtant, une solution prétend pouvoir apporter une aide à tous les golfeurs, et surtout ceux qui n’ont pas accès à proximité de chez eux à un clubfitter. Nous avons décidé de vérifier l’information !

Découvrez nos formules d'abonnements

Comme bien souvent dans notre sport, les innovations viennent d’Outre-Atlantique, et en matière de golf, ce qui est assez étonnant, c’est toute la passion qui règne autour de ce jeu pour inventer sans cesse de nouvelles solutions.

C’est dire à quel point le golf est un sport difficile, et à quel point, industriels, pros, amateurs cherchent toujours le remède miracle.

Concernant le matériel qui est un des quatre piliers pour mieux joueur au golf, pas forcément le premier dans l’ordre logique, mais le premier dans l’esprit de beaucoup de golfeurs, et tant mieux finalement pour les marques, la question obsédante consiste à savoir si nous utilisons bien les bons clubs, la bonne marque, les bons shafts, les bons lofts, les bons ajustements, etc…

Seulement dix ans en arrière, il fallait être un golfeur expert pour non seulement avoir conscience de ces questions, et pire, y trouver une forme de réponse.

Aujourd’hui avec les nouvelles technologies, non seulement ces questions peuvent se poser pour un plus grand nombre de joueurs, mais en plus, des réponses peuvent être apportées plus rapidement.

Nous vivons vraiment une époque qui prétend apporter des solutions pour mieux jouer au golf.

Concernant les shafts montés sur les clubs de golf, dans 95% des cas, vous n’avez pas réellement le choix.

Quand vous allez en magasin, vous trouvez des clubs déjà montés, et proposés à un tarif.

Pour les changer, vous pouvez agir en amont, et commander des shafts proposés en options par les marques, mais ce n’est pas une démarche si évidente.

Comment savoir que vous allez préférer un KBS à un Fujikura ?

L’expérience peut être une solution !

Vous avez déjà joué tel ou tel shaft, et vous voulez conserver celui que vous pensez vous être le plus adapté.

L’offre de shafts étant tellement développée, ce n’est pourtant pas une garantie d’optimisation.

Votre expérience est forcément limitée. Vous ne pouvez pas être certain de votre choix à 100%.

Pour une frange de golfeurs qui ont passé le pas du fitting. Ces questions sont déjà résolues.

Ces golfeurs s’en sont remis à des experts comme Loïc Monchalin ou Alexandre d’Incau, consultants sur notre site, qui utilisent des stocks de shafts très conséquents, et plus important encore, des outils d’analyses pour déterminer avec précision, le type de shaft qui sera le plus adapté à chaque swing.

Ceci étant, c’est une prestation d’expert, et ajoutons, d’artisan au sens noble du terme.

Fitter un club ou tout le sac n’a pas le même impact budgétaire.

Bien entendu, nous avons été témoins que tous deux ont des clients pour ces prestations relativement coûteuses.

Cependant, l’ensemble du marché, l’ensemble des golfeurs et des golfeuses ne peuvent pas nécessairement mettre 100, 200, 500, 1000, 1500 euros, ou plus pour faire un fitting de haut niveau sur du matériel acheté déjà à un certain prix.

La question du prix est d’ailleurs une véritable barrière au fitting.

Est-ce que cela vaut le coût quand on joue 25 d’index de dépenser autant pour sa série ?

Peut-être ? Mais peut-être qu’avant de faire un fitting poussé à 25 d’index, il y a d’autres choses à mettre en place comme le fait d’améliorer la répétition de son swing, sa concentration sur le parcours, son potentiel physique….

Toujours est-il que le fitting est un mot trop simpliste pour résumer tout ce qu’il peut englober, et finalement, cela finit par créer une barrière entre fitting et pas fitting…

Alors il convient d’abord de définir ce que chacun attend derrière ce mot, et ce qui est possible de faire.

La société américaine Fairway Jockey prétend avoir mis sur pied une nouvelle application pour smartphone : l’outil Shaft Select qui peut justement - contre seulement 2,99 dollars par an - vous fournir des informations décisives sur le choix de vos shafts, partant du principe que concernant les têtes, c’est vous qui déterminez le plus souvent ce que vous voulez entre lame ou fer à cavité, et surtout le choix des marques.

Le choix qui est effectivement le plus déterminant, c’est bien le shaft.

shaft-select.jpg

Avec Shaft Select, Mark Robinson, un clubfitter qui s’est suffisamment développé pour proposer un service complet de fitting à travers tous les Etats-Unis, et via son site FairwayJockey.com, a réfléchi la problématique rencontrée par les golfeurs autour de trois axes : trop coûteux, trop de temps, et trop loin.

En partant de ces trois postulats de départ, il a voulu imaginer une solution à moindre coût, de proximité, et ne prenant pas trop de temps.

Une application Smartphone obéit tout à fait à ce type d’objectifs.

Encore faut-il que cela fonctionne ?

Et c’est pour ça que nous nous sommes acquittés des 2,99 dollars et téléchargé l’application Shaft Select sur l’Appstore.

Muni d’un Iphone 6, nous n’avions pas d’idées préconçues concernant cette application qui suppose de parler anglais ou tout du moins de comprendre l’anglais.

Pour rappel, il s’agit d’une solution d’abord imaginée par les américains pour les américains.

Qu’est-ce qu’une application smartphone peut vous apporter ?

A l’heure des capteurs qui détectent et analysent votre swing, on aurait pu s’attendre à ce que l’application shaft select vous demande de faire un ou plusieurs swings, pour ensuite analyser votre geste, et vous proposer le shaft le plus adapté.

C’est d’ailleurs ce qu’essaie déjà de faire le Swing Analyser de Srixon, sauf qu’il est limité aux seuls clubs Srixon.

Shaft Select n’est pas limité à une seule marque de têtes, ni même une seule marque de shafts.

En revanche, impossible de connaitre le nombre exact de shafts dans la base de données.

Mark Robinson précise qu’il référence les quinze plus grandes marques, ce qui peut laisser penser que sa base de données peut contenir jusqu’à 3000 shafts.

Et en fait, c’est ce dont il s’agit…à savoir une immense base de données triée selon des critères objectifs, mais ce n’est pas un capteur qui analyse votre swing, et vous prescrit le bon shaft.

Ce sera peut-être une prochaine innovation !

En attendant pour moins de trois dollars, vous répondez à un questionnaire qui en fait ferme des possibilités, pour définir à la fin une liste d’une petite dizaine de shafts.

C’est un peu décevant, on aurait pu espérer quelque chose de plus spectaculaire, et surtout de plus précis.

Pour les besoins du test, nous avons opté pour la question du shaft idéal pour un bois de parcours. Nous aurions pu en faire de même pour un driver, un bois de parcours, un hybride, des fers ou des wedges.

Le questionnaire commence par une question sur votre vitesse de swing au driver qui peut être comprise entre 70 et 120 mph.

Pour un amateur, la moyenne est généralement autour de 93 mph, et pour un senior, plutôt autour de 75 mph.

Pour le test de l’application, nous avons utilisé la vitesse de 103 mph.

Ensuite, l’application vous demande votre tempo entre lent, moyen et rapide.

Pour les besoins du test, et toujours en corrélation avec le premier chiffre donné, nous avons continué à jouer le jeu (rapide, ce qui ne veut pas forcément dire que c’est bien).

La question suivante concerne le release.

Se fait-il tôt, tard ou entre les deux ? Cette question n’est franchement pas accessible à tout le monde.

Si vous pouvez éventuellement connaître votre vitesse de swing ou votre tempo, il est bien plus difficile d’auto-évaluer votre release, et en tout cas, sans l’œil d’un moniteur de golf.

C’est de notre point de vue, le premier accroc avec cet outil.

Disons que pour un golfeur pro, il sera sans doute sur un release tardif alors qu’un débutant, sera précoce.

Sur ce point, la question appelle forcément une réponse imprécise. Nous avons opté pour moyen.

Question suivante ! Il s’agit de savoir ce que vous désirez comme vol de balle. Une trajectoire plus haute, plus basse, ou ce que vous produisez actuellement, si cela vous convient.

Pour l’exemple, nous avons opté pour plus basse.

Question suivante ! Quel taux de spin souhaitez-vous ?

Drôle de question, car en général, pour un bois de parcours ou un driver, vous souhaitez logiquement que le taux de spin soit le plus bas possible pour un maximum de distance.

En revanche, la prochaine question est plus pertinente.

Quelle est la direction la plus fréquente de vos coups manqués (push/slice ou draw/hook) ?

Nous avons opté pour le deuxième cas de figure. Cette question est plus évidente à répondre, et justement, vous pouvez attendre d’un shaft qu’il vous aide à limiter les effets négatifs induits par votre swing.

shaftselect2.jpg

Ensuite, l’application vous demande quels types de sensations vous préférez avec un shaft (firm, average ou soft) ?

C’est encore une question qui nous semble difficile pour le commun des amateurs.

Pour simplifier, admettons qu’en théorie, un amateur préférera une sensation soft alors qu’un pro préférera plus souvent firm. Mais ce n’est qu’une généralité contestable…

Ceci dit, l’application peut commencer à se rebeller avec des choix illogiques !

Par rapport aux sélections précédentes que nous avons effectuées, l’application vous indique que le choix d’un shaft soft n’est pas logique et adapté. Un bon point pour ce principe de sélection !

Du coup, nous sélectionnons un shaft moyen.

Dernière question, vous êtes invités à sélectionner votre shaft selon l’argument du prix (plus de 300 dollars, entre 150 et 300 dollars, et enfin moins de 150 dollars).

Plus de 300 dollars pour monter un shaft sur un club qui en vaut déjà autour de ce prix paraît excessif pour un amateur au-dessus de dix d’index, et encore…

Pour le besoin du test, nous optons pour un shaft compris entre 150 et 300 dollars, ce qui reste déjà très excessif.

Passé le questionnaire, l’application Shaft Select vous propose effectivement 10 shafts susceptibles de vous convenir.

A ce stade, vous pouvez cliquer sur « read more » pour découvrir plus d’infos ou l’acheter en ligne…ce qui est sans doute la finalité de cette application.

Parmi les choix proposés, Shaft Select nous a proposé deux Mitsubishi (Fubuki ZT 70 S, et Kuro Kage Silver Tini 70 s), un Aldila (Tour Green 75 S), quatre Accra (Tour Z 75 ST 85, Tour Z ST 75 M4, FX-380 M4 et FX-370 M4) et trois  Oban (Devotion 8S, Devotion 7S et Revenge 8S).

Pour chaque produit, vous avez la possibilité de cliquer sur une petite fiche technique sommaire.

Pour l’Aldila, vous apprenez par exemple qu’il s’agit d’un shaft pour bois de parcours et pour vitesse de swing comprise entre 95 et 105 mph. La trajectoire est prévue pour être basse et avec peu de spin.

Le torque est de 3.7 et le shaft pèse 74 grammes…

Avec tout ça…vous êtes bien avancé !

L’avis de la rédaction

C’est une bonne idée, mais elle ne vaut pas plus qu’un conseil à trois dollars.

selectshaft.jpg

Oui, franchement, c’est intéressant de pénétrer un peu dans l’univers d’un clubfitter et de constater que ce métier est codifié de manière très objective.

Avec cette application, vous pourrez vous faire une idée sur le type de shaft à utiliser pour votre driver, vos bois de parcours, vos hybrides, vos fers, et même vos wedges, ce qui pourrait être le plus important.

Quelque part, cela peut vous illustrer à quel point vous n’utilisez pas nécessairement le bon matériel…

En revanche, nous ne trouvons pas que cela soit la solution ultime qui remplace un clubfitter.

Au mieux, cela remplace un outil qu’il peut utiliser, et vous permettre de faire un premier tri.

Mis à part la question des goûts et des couleurs, la proposition se concluant par dix choix possibles est encore trop large pour vous permettre de vous déterminer sans risque.

A priori, on vous propose dix choix logiques, mais sans les tester chacun physiquement, cela reste une chance sur dix ! Ou dit autrement, neuf chances sur dix de se tromper sur le choix parfait !

Sans être trop critique, cette application peut vous faire gagner du temps, et vous donner des informations objectives, mais ce n’est pas encore une solution qui remplace complètement le professionnel, et le fait d’essayer soi-même les différentes options possibles.

En conclusion, intéressant, utile mais pas décisif pour un usage ponctuel !

https://www.youtube.com/watch?v=VrrbO3AeQSM

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2559
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.