Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

Comment augmenter la rotation des épaules quand on a passé 50 ans?

Comment augmenter la rotation des épaules quand on a passé 50 ans?

Pour démarrer cette nouvelle rubrique exclusivement consacrée aux golfeurs et golfeuses seniors, nous abordons avec notre consultant, Michel Delbos, un thème majeur pour les amateurs de plus de 50 ans : la rotation des épaules !

Découvrez nos formules d'abonnements

La moyenne d’âge des golfeurs en France étant de 50 ans, il nous a semblé important de consacrer de plus en plus de sujets aux seniors. Et quand nous interrogeons les golfeurs seniors, notamment les membres du club de la Tour de Salvagny (Lyon), ces derniers sont unanimes : « Notre principal problème, c’est la rotation ! »

Et pour cause, de très nombreux golfeurs ont commencé la pratique du jeu relativement tard, pour ainsi dire, une majorité a commencé à jouer au moment de la retraite.

Mis à part ceux qui ont eu un passé de sportif assidu, la plupart des nouveaux golfeurs de plus de cinquante ans découvrent que le golf est certes un sport accessible quel que soit l’âge, mais pour autant, la technique du swing demande des compétences ou plutôt des ressources physiques à travailler.

Souplesse et synchronisation sont au programme

Or, quand on vieillit, ce n’est pas tant la force musculaire qui décline, mais plutôt une certaine tendance à se raidir qui altère certains mouvements.

D’autant que le swing de golf est plus une question de vitesse, et de rythme plus qu’une question de force.

C’est d’ailleurs une source d’optimisme pour beaucoup de golfeurs qui ont passé la cinquantaine.

Si la force n’est pas le principal moteur du swing, bons nombres de seniors peuvent encore espérer atteindre de très longues distances pendant de nombreuses années.

Sur ce site, et les tests de clubs ne cessent de le rappeler, nous parlons souvent de vitesse de swing, et de vitesse de balle avant de parler de distance.

La force n’est pas la première solution pour générer de la vitesse.

En revanche, la synchronisation ou plutôt la désynchronisation du haut et du bas du corps sont plus directement à l’origine de cette vitesse nécessaire pour faire de la distance.

De même que la souplesse qui nous permet de mouvoir les épaules, les bras, les hanches, les jambes de façon à produire un swing fluide.

Plus que la force, avec les clubs de golf modernes, ce qui compte aujourd’hui, c’est de parfaitement centrer la balle dans la face du club.

Si vous voulez gagner dix mètres, commencez par centrer avant de changer de club !

Or pour centrer, il faut tourner dans le bon plan, alors commençons par parler de rotation.

La parole est à notre coach !

Quand je parle de rotation, je parle de rotation de plusieurs segments. Mais dans le cas présent, commençons par un seul élément : les épaules.

Trop souvent sur les practices, je constate que les seniors jouent avec les bras, et pas assez avec le corps.

Je peste contre les enseignants qui ne cherchent surtout pas à les contredire, et à leurs montrer les bases du véritable swing, préférant laisser les seniors aller à la facilité, et surtout ne pas réellement progresser.

Le swing a cette particularité qui fait que si vous n’êtes jamais dans la bonne exécution, dans les bons fondamentaux, dans le bon plan, vous pouvez arriver à toucher la balle. Mais le problème, c’est bien le résultat que vous voudrez obtenir.

Toucher la balle ou la projeter à la distance et dans la direction souhaitée ?

Sans exécuter le swing selon les bons paramètres, le résultat sera automatiquement aléatoire, et le score s’en ressentira.

Or, dieu sait que les seniors aiment participer à des compétitions de semaine, jouer des match-plays avec leurs copains, et en fait se défier.

Cet esprit de compétition est ce qui fait que les seniors jouent au golf, achètent du matériel, prennent parfois des cours, et font tout en fait pour baisser le handicap.

Alors pourquoi ne pas commencer par le début ?

Le swing n’est pas un mouvement de bras.

Le « centre de décision » du swing ne se situe pas dans les bras, mais bien plus dans la désynchronisation entre le haut et le bas du corps.

Un élément que je confesse ne pas être simple à appréhender quand on est seul au practice…d’où le besoin d’un pro qui ne se contente pas de vous féliciter quand vous attrapez la balle correctement une fois de temps en temps…

Dans cet article, je vais me focaliser sur le haut du corps, et au moins, vous dire, que le centre de décision du haut du corps se situe au niveau des épaules.

Ce sont elles qui décident pour les bras !

Partant de ce postulat, une meilleure rotation des épaules est cruciale pour la réalisation d’un swing ample, et générateur de vitesse…même quand on a dépassé 50 ans…

Pour la plupart des seniors, le problème, c’est que le backswing est trop court du fait d'une rotation insuffisante.

Vous avez beau vous préparer, avoir une routine efficace, une position à l’adresse convenable, rien n’y fait, vous restez trop court.

Quelle est la solution ?

Malheureusement, il n'existe pas de remède miracle pour apporter une solution de type astuce à un problème d'ordre physique.

Je peux simplement vous donner deux clés :

  • une pour régler réellement le problème,
  • et une autre pour le contourner, tout en ayant conscience que l'on ne règle pas le problème. Simplement, on s'adapte au joueur.

Dans le premier cas, la solution pour augmenter la rotation des épaules n'est pas quelque chose qui se travaille avec un club de golf en mains !

Mais bien par un travail personnel qui peut se réaliser à la maison, tout seul, ou dans un club de gym avec un coach.

Il s'agit de réaliser des exercices de rotation du buste, et des exercices de stretching pour travailler la souplesse.

Un golfeur peut servir de modèle : Miguel Angel Jimenez.

Plus qu'un long discours, je vous laisse découvrir une vidéo où l'espagnol présente sa routine d'échauffement, qui plus qu'une préparation, est une méthode pour rester en forme, et travailler la souplesse.

Pour les golfeurs les plus âgés, et pour lesquels, le problème de la souplesse n'est vraiment pas contournable. Je vous propose une solution de contournement du problème qui consiste à jouer en fade.

Le gros problème des golfeurs qui manquent de rotation est de ne pas pouvoir enclencher le bassin, et de générer un backswing trop court par un mouvement des épaules trop restreint.

Le fait d'ouvrir le stance à l'adresse permet de contourner ce problème en créant les conditions d'un chemin de swing extérieur-intérieur.

Attention, soyez vigilant au fait de bien aligner la face de votre club sur la cible, et non pas dans la direction de vos pieds, sinon, vous ne changez pas la situation initiale, et de gagner pas réellement en rotation.

Dans le principe du fade, vous décalez vos pieds sur la droite de la cible, ce qui ouvre le bassin. Dans ce qui nous intéresse ici, il faut justement avoir dès la posture de départ, le bassin ouvert.

Ainsi, on contourne bien le problème du manque de rotation.

Il s'agit bien d'une astuce, car de cette façon, ne vous attendez pas à parcourir une plus longue distance que si vous vous organisiez normalement.

En revanche, en faisant ainsi, un senior pourra faire plus facilement décoller la balle, tout en la faisant arriver légèrement à droite de la cible. 

Démonstration en images

1-Posture classique

Posture classique à l'adresse

2- Posture avec le bassin ouvert

posture-ouverte.JPG

3- Position des pieds

ligne-pieds.jpg

4- Backswing ouvert

backswing.JPG

5- Impact

impact-swing.jpg

En conclusion, pas de remède miracle contre l'âge et ses affres. Cependant, pas de fatalité non plus, car avec des exercices physiques simples comme ceux que je vous recommande dans la section préparation physique pour le golf, ou ceux du célèbre espagnol Jimenez, vous pouvez très facilement gagner en souplesse.

Et dans le cas où cela ne suffirait pas, vous pouvez essayer l'astuce que je vous ai démontré ci-dessus pour enclencher le bassin, et les épaules.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3183
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Master Class PGA en petit jeu et entrainement de haut niveau certifié par la TPI (Titleist Performance Institute), Michel a dirigé la section Sport Études Golf Rhône Alpes de 1995 à 2001, et a formé plusieurs joueurs actuellement sur le tour européen.


Sur le site, il intervient comme consultant technique pour les questions liées à la pratique du golf pour les amateurs.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.