Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Cleveland Smart Sole: Simplifier le petit jeu!

Cleveland mise sur la facilité pour ses nouveaux clubs Smart Sole

Si les approches autour du green ou les sorties de bunkers sont votre cauchemar, et qu’au contraire vous cherchez un club plus facile à jouer pour vous amuser, cet article sur les nouveaux wedges Cleveland Smart Sole va vous intéresser !

Vous aimez jouer au golf pour vous divertir. En revanche, vous n’avez pas le temps de passer votre vie à vous entraîner, et ne pouvez pas jouer un 18 trous tous les week-ends, vous faites alors partie de la majorité des joueurs de golf !

Comme ce sport demande une certaine habileté technique, il nécessite soit d’être naturellement talentueux, soit de passer des heures à s’entrainer, soit un peu des deux !

Pas simple quand on est ni extrêmement doué, ni disposé à travailler son golf alors que l’on cherche juste du fun !

Cleveland l’a bien compris et annonce la sortie pour mi-novembre de nouveaux clubs de golf dit Smart Sole, soit littéralement « semelle intelligente » pour tenter de répondre au besoin de la très grande majorité des golfeurs : soit plus de facilité pour jouer au golf !

Certes, les professionnels réalisent avec des clubs conventionnels des coups magiques, avec notamment des approches posées à un mètre du drapeau, voir avec de l’effet (backspin) qui reculent à cinquante centimètres du bord du trou…mais hormis à la télévision, la plupart des golfeurs amateurs ne peuvent que rêver de faire un jour, un tel coup !

Si on veut développer la pratique du golf, il va bien falloir tenir compte de deux principes : les amateurs ont moins de temps pour pratiquer, et veulent s’amuser quand ils jouent au golf.

Le but des fabricants est à la fois de proposer les clubs les plus pointus pour façonner leur image de marque auprès des meilleurs golfeurs, mais aussi de servir l’immense majorité des joueurs et joueuses du dimanche avec des clubs plus abordables, et qui parfois s’éloignent de la tradition du jeu.

Simplifier le jeu : Quelle marque est plus légitime ?

Jusqu’à présent, la marque championne toutes catégories confondues de la compréhension de ce double enjeu était TaylorMade.

Cette marque a même réussi la prouesse de se construire une solide base de fans tout autour du monde, y compris, sur les forums Internet pour lui permettre d’occuper aujourd’hui près de 50% de part de marché dans les ventes de drivers ou de fers.

Cette communauté est si influente, et si droguée à la marque qu’elle a tendance à surestimer les produits de sa star, et à parfois dénigrer les produits concurrents.

Sur jeudegolf.org, on est contre les substances illicites et l’excès de marketing.

Ce qui nous fait dire qu’il est certes surprenant de retrouver Cleveland dans la peau de l’innovateur/simplificateur, mais que cela ne signifie pas pour autant que la marque ne pourrait pas être aussi crédible qu’un TaylorMade dans ce même registre.

Au contraire, il semble que Cleveland ait sonné le vent de la révolte.

En l’espace de quelques jours, la marque a provoqué plusieurs buzz autour de nouveaux produits.

Avant les Smart Sole, Cleveland avait déjà frappé un grand coup avec les Smart Square, soit des putters qui vont à contre sens de la doctrine actuelle, visant à plébisciter des ronds comme aide à l’alignement depuis dix ans, et donc en proposant un principe de carrés sur son putter.

Simple, mais il fallait y penser !

Et pour une fois, les fans de TaylorMade y sont pour leurs frais. La bonne idée ne vient pas de chez eux…d’où parfois une certaine frustration exprimée sur différents forums américains.

Dieu que le manitou TaylorMade a bien réussi son lavage de cerveau !

Pardonnez-nous cet écart de langage, mais à force de tester tous les clubs du marché, et de constater que les produits TaylorMade n’arrivent presque jamais en tête de tous nos tests, on finit par être surpris par la fausse croyance qui règne autour de ses clubs comme étant les meilleurs du marché.

Ce n’est pas aussi simpliste !

Des semelles plus larges pour approcher plus facilement ?

Innovation ou recyclage ?

Maintenant que ce préambule est posé sur la crédibilité d’une marque par rapport aux autres, et que l’on a agréé du fait qu’il faut aller vers plus de facilité dans le jeu.

Peut-on réellement affirmer que l’idée de Cleveland qui consiste à proposer des semelles plus larges sur ses clubs est une véritable innovation, et qu’elle va répondre au besoin exprimé ?

Sur la première question, la réponse est comme bien souvent non ! Et les fans de TaylorMade ne vous réjouissez pas trop vite.

Toutes les marques passent leurs temps à recycler des bonnes idées.

Par exemple, la fameuse idée révolutionnaire de la speedpocket sur les RocketbladeZ avait déjà été utilisée dans les années 70 par Wilson !

Idem pour cette idée de semelle plus large, déjà utilisée au milieu des années 70 par Ben Hogan…mais aussi par Cleveland qui avait déjà sorti des clubs de cet acabit avec les Niblicks.

Pour autant, cela ne veut pas dire que c’est une mauvaise idée, et qu’elle n’apporte pas quelque chose de nouveau en 2013.

Mais au fait qu’est-ce que le principe de semelle intelligente ?

Pour John Rae (Cleveland Golf) : « La simplicité d’utilisation de ces wedges les rend particulièrement attractifs pour les golfeurs qui ne n’ont pas une technique parfaitement sûre ».

Son collègue, Jeff Brunski (Cleveland Golf) poursuit « Vous allez taper de meilleurs coups autour des greens, baisser vos scores, et tout simplement avoir plus de fun à jouer au golf. »

En fait, il faut comprendre que les wedges Smart Sole sont les clubs les plus larges proposés dans la gamme de sandwedges de la marque n°1 de ce segment de marché.

A la différence des ROTEX qui ont été conçus pour donner plus de contrôle, et de spin, les wedges SMART SOLE ont d’abord été pensés pour la simplicité d’utilisation.

Le but premier de ces nouveaux clubs étant d’offrir des outils récréatifs pour plus de consistance à l’impact. (Lofts du 42 au 58°)

Jeff Brunski poursuit : « La taille, la forme et la géométrie de la semelle ont été pensées de telle façon que cela doit permettre un contact plus consistant, même si vous n’avez pas un swing particulièrement régulier. »

Ainsi les Smart Sole ont pour but d’éviter de creuser des divots et passer plus facilement au-dessus du sol.

Si le 42° s’apparente clairement à un chipper que l’on pourra utiliser en bord de green, le 58° est dédié aux sorties de bunkers.

Il faut admettre que ses clubs ne plairont clairement pas aux puristes, mais dans un sens, ils n’ont pas été pensés pour eux.

innovation ou truc ?

Quel avenir et quelle stratégie pour Cleveland ?

En sortant tour à tour le putter Smart Square puis ces nouveaux wedges Smart Sole, Cleveland qui a connu plusieurs années de stagnation du fait d’une part de marché dominante et difficilement améliorable dans les wedges, et une plus faible présence dans les autres segments de marché (drivers ou fers), fait le choix de viser la part des golfeurs qui sont le moins considéré par les marques, et pourtant le plus gros contingent, les golfeurs débutants ou pratiquants peu réguliers.

De notre point de vue, cet axe a du sens, car il y a une fenêtre de tir.

Les distributeurs ne sont pas archi convaincu du bien-fondé d’avoir une seule marque dominante (TaylorMade) et peuvent voir d’un bon œil une autre marque venir occuper le terrain des clubs faciles à jouer.

Le développement futur du golf passe par plus de facilité.

Le fait que Cleveland réponde à cette logique parait pertinent, n’en déplaise aux absolutistes du matériel de golf.

Il y a suffisamment de marques et de produits pour que chacun trouve ce qui lui convient, et pas d’obligation à ce que tout le monde joue la même chose.

Contrairement à ce que peuvent penser certains mauvais coucheurs, le groupe SRI, propriétaire de Srixon, XXIO et Cleveland a enregistré de bonnes performances en 2013, ce qui n’est pas le cas de toutes les marques, puisqu’en tout cas en France, le marché a reculé de 12%.

Certes SRI appuie sa croissance sur Srixon (+36% en France), et enregistre des baisses sur Cleveland.

Néanmoins, nos tests de clubs nous ont au moins appris une chose. Les meilleurs clubs ne sont pas produits par les marques qui le crient haut et fort !

Et Cleveland est loin de proposer des mauvais produits (on n’est pas là pour sortir la brosse à reluire, ni pour casser une marque quand il s’agit tout simplement de dire la vérité).

Maintenant, il est encore trop tôt pour savoir si la nouvelle stratégie de Cleveland sera suivie par la cible visée.

Comme il est aussi trop tôt pour affirmer à 100% que ces nouveaux clubs sont réellement plus faciles à jouer, puisque nous ne les avons pas encore eus en mains.

Cleveland critiqué par les « pseudos puristes »

Au cours de la préparation de ce sujet, nous avons fait un peu de benchmarking, et on a été surpris de constater une campagne de dénigrement assez peu objective de certains forums américains à l’encontre de ces produits, et plus globalement sur la marque Cleveland, alors que ces sites censés être impartiaux ont des bureaux Carlsbad, et tout près du quartier général de TaylorMade…

Si ces sites sont mondialement connus pour leur ton légèrement décalé concernant les marques, il est surprenant de constater qu’il n’ont pas de modèle économique viable pour les financer, et que comme par hasard, il sont basés très près des QG des principales marques américaines…

De là, à dire qu’ils fonctionnent en fait sous influence, nous n’irons pas encore jusque-là.

Mais pour les lecteurs assidus, la plupart du temps, les articles sont plus que bienveillants sur les marques des voisins, et comme par hasard un peu moins quand il s’agit de Cleveland, marque au passé français (anciennement filiale de Rossignol).

Impartial ne veut pas dire prendre parti !

Sur jeudegolf.org, nous voulons rester sur cette ligne directrice parce que nous ne travaillons pas pour une marque, mais pour vous, lecteur, avec un business-model clairement assumé.

On n’est ni contre TaylorMade, ni pour Cleveland, juste pour la vérité produit par produit.

Car, en tant que passionnés de golf, ce qui nous intéresse, c’est le jeu…et plus il y aura de marques pour apporter de nouvelles idées, et plus cela profitera à tout le secteur.

En conclusion, on est prêt à donner leurs chances  à ses nouveaux clubs, surtout si effectivement, plus de débutants peuvent prendre du plaisir sur le parcours, et même si ces derniers n’ont pas un look qui plaira aux fines gâchettes.

A tester pour se faire une idée de la vérité…

Sortie prévu en mars 2014 pour l'Europe. 

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 3069
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.