Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Classement mondial de golf 2014: Adam Scott numéro un lundi

Classement mondial de golf 2014: Adam Scott numéro un lundi

Bien qu’il ne joue pas ce week-end le HP Byron Nelson Championship sur le PGA Tour, l’australien Adam Scott va bien passer l’américain Tiger Woods au classement mondial du golf (OWGR). La question est finalement pour combien de temps ?

Cela fait quelques semaines que Scott laisse passer sa chance de prendre le fauteuil de numéro un sur le terrain.

Pas plus tard que le week-end dernier, une place parmi les seize premiers du Players Championship, lui aurait assuré de chiper la place de Tiger Woods au sommet de l’élite mondial du golf.

28ème au départ du dernier tour, cela semblait possible, pourtant une carte de 73 très quelconque a conclu son tournoi joué en -2 pour une trentième place au final, une prestation loin de son statut de meilleur golfeur de la planète.

Adam Scott laisse filer des opportunités...

Depuis que l’américain Tiger Woods est éloigné des fairways en raison d’une blessure au dos ayant entraîné une intervention chirurgicale, ce n’était qu’une question de semaines avant que son rival australien n’arrive à lui reprendre la première place.

Déjà au Masters, nous évoquions cette possibilité, mais finalement l’enjeu ne semble pas transcender l’australien qui avoue largement préférer une victoire au prochain US Open plutôt que d’être numéro un cette année.

Peut-être pense-t-il que ce statut ne peut pas lui échapper dans les années à venir, tant il arrive à maturité quand d’autres grand rivaux comme Woods et Mickelson déclinent ou que de jeunes stars comme Rory McIlroy ou Jordan Spieth n’arrivent pas réellement à s’imposer ?

Plus sûrement, la saison d’Adam Scott est jusqu’à présent relativement décevante. Et il est certain qu’avant de penser à la place de numéro un du golf mondial, il aimerait asseoir sa suprématie sur une grande victoire en 2014.

Le Masters et le Players étant passés, il a pour objectif prioritaire, une performance au prochain US Open à Pinehurst.

Et effectivement, un succès sur le deuxième majeur de la saison lui garantirait un statut de patron du tour.

Cependant, avant d’en arriver à une telle hypothèse, l’australien va devoir revoir ses plans de jeux.

Lucide sur son jeu au Players « Aujourd’hui, j’ai joué depuis le rough, et c’est juste impossible de bien jouer le parcours de Sawgrass dans ces conditions. »

Poursuivant son analyse « Il me manque juste un soupçon de confiance dans mon swing pour le moment. Vous pouvez manquer les fairways de quelques centimètres, jouer depuis le rough et perdre le contrôle de la balle. Ainsi, vous n’avez pas un bon lie pour jouer le coup suivant, et les choses ne s’enchainent pas comme vous le voulez.»

L’australien aura quelques jours pour remédier à ce problème, et trouver la bonne formule

Pas au départ du tournoi de cette semaine sur le PGA Tour, le HP Byron Nelson Championship, Scott va donc néanmoins passer Woods au classement.

C’est le fruit du système de calcul des points en année glissante qui favorise cette passation de pouvoir.

Bien entendu, et bien qu’il en ait largement eu la possibilité depuis deux mois, Scott aurait préféré une autre façon d’accéder au rang de meilleur golfeur du monde : « Comme je vous l’ai déjà dit, j’aurai aimé bien jouer et avoir de bons résultats. Cette place acquise de cette façon est juste le résultat du système de points, mais ce n’est pas non plus mon principal point d’intérêt pour le moment. J’essaie de bien jouer au golf, et de me préparer pour mes prochains gros rendez-vous, dont l’US Open. »

L’australien aura quelques jours pour remédier à ce problème, et trouver la bonne formule

Seulement 54ème de la Fedex Cup, l’australien n’a pas réalisé jusqu’à présent des performances époustouflantes.

En sept tournois disputés en 2014, il n’a obtenu au mieux qu’une troisième place pour trois top-10. Seul point positif, il a passé sept cuts sur sept.

Alors certes il n’explose pas ! Sa plus mauvaise prestation est justement cette place de 38ème au Players,  mais l’an passé, il avait tout de même déjà remporté le Masters, puis, plus tard dans la saison, le Barclays ce qui avait fini de l’installer au deuxième rang mondial.

Quand on décrypte son jeu en tournoi, si son taux de greens en régulation n’est pas affreux, en revanche, sa précision au drive est très aléatoire d’une semaine sur l’autre, passant de 75% de fairways pris en régulation au Arnold Palmer Invitational, qu’il termine justement à la troisième place à moins de 47% au Sony Open, qu’il bouclera tout de même à la huitième place.

Connu pour jouer relativement peu de tournois par saison, point que nous avions déj pointé du doigt concernant le golf professionnel moderne, Scott devrait donc ajouter quelques épreuves à son calendrier, histoire de parfaire sa préparation, et fabriquer de la confiance en vue du prochain US Open.

« Je pense que je vais avoir besoin de jouer un tout petit peu plus, et potentiellement jouer plus de parcours plutôt que de faire du practice. » 

De retour sur les fairways pour le Memorial dans trois semaines 

« Je sens juste que j’ai besoin d’aller sur le parcours. Je vais devoir choisir où dans les prochains jours. »

En attendant, Scott va devenir le premier australien à prendre le statut de numéro un depuis Greg Norman en janvier 1998.

La question n’est donc plus de savoir quand mais plutôt pour combien de temps ?

Sa position de leader n’étant pas confortée par de gros points marqués en 2014, il se pourrait qu’il soit assez fragile, et que son règne ne dure pas très longtemps.

Woods ne devrait pas être le principal danger, étant donné que son retour n’est pas prévu avant cet été, et encore, il faudra voir dans quel état de forme, il se trouvera.

En revanche, Henrik Stenson qui lui aussi tarde à être performant cette année, Bubba Watson, déjà vainqueur du Masters, et Matt Kuchar pourraient bien se mettre en tête de bousculer l’ordre établi.

Le juge de paix sera certainement le parcours numéro deux de Pinehurst qui s’apprête à accueillir l’US Open.  Si le vainqueur fait partie des dix meilleurs mondiaux, il y a des chances qu’il prenne la place de numéro un.

Pour Scott, il devient urgent de gagner…et de ne pas seulement compter sur le système de calcul des points pour occuper le premier rang mondial.

Classement mondial avant la fin du HP Byron Nelson Championship :

  1. Tiger Woods
  2. Adam Scott
  3. Henrik Stenson
  4. Bubba Watson
  5. Matt Kuchar
  6. Jason Day
  7. Sergio Garcia
  8. Jordan Spieth
  9. Justin Rose
  10. Rory McIlroy
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1988
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.