Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Actus marques

Callaway anime le mercato et poursuit sa cure de rajeunissement

En 2014, ça bouge chez Callaway Golf

Si Nike a été la marque grande gagnante de 2013, Callaway est la marque qui a été la plus active sur ce mercato, en laissant certes filer un très gros poisson, Ernie Els, mais justement en se donnant les moyens de recruter juste, et plus jeune.

A commencer par la numéro un mondiale amateur, Lydia Ko, qui tout juste passée professionnelle a donc choisi Callaway pour son premier contrat. A seulement 16 ans, elle est le nouveau prodige du golf mondial, et pour une fois, ce n’est pas Nike qui rafle la mise.

De l’aveu des proches de la championne, le lobbying de Phil Mickelson, son héros, n’a pas été innocent dans le choix de la joueuse.

Els s'en va, Stenson revient !

Ernie Els ayant libéré un très gros contrat, Callaway a pu réinvestir et réaliser les meilleures affaires du marché.

Notamment avec le suédois Henrik Stenson qui était justement connu pour être assez libre dans ses choix de clubs, n’étant pas particulièrement lié à une seule marque, pour composer à sa guise son sac.

En recrutant le numéro trois mondial, vainqueur de la Race to Dubaï, et la Fedex Cup la même année, Callaway réalise un très gros coup, et  dépasse même son grand rival TaylorMade.Henrik Stenson de retour chez Callaway Golf

Pour Stenson, il s’agit peut-être de l’occasion de monnayer son nouveau statut « Après avoir réalisé la meilleure saison de ma carrière en 2013, tout en utilisant des fers et des bois de parcours Callaway, l’option d’étendre ma relation avec Callaway était finalement assez naturelle. J’espère continuer à gagner en 2014 en étant à nouveau membre de la famille Callaway. »

En effet, c’est plus un retour aux sources qu’un réel transfert, mais cela reste un très bon point pour Callaway.

Pour Nick Raffaele, patron du marketing de la marque « J’avais repéré le talent d’Henrik en 2001 quand il était rookie sur l’European Tour. Cela a été amusant de voir comment sa carrière a évolué depuis. Mais plus important, Henrik est une belle personne. Et tout le monde chez Callaway est heureux de le retrouver à nouveau dans l’équipe. »

Le départ d’un vainqueur de Majeurs (Ernie Els) est donc compensé par un potentiel vainqueur de majeurs (Henrik Stenson).

Recruter de jeunes loups pour sortir la star de demain 

Maintenant Callaway ne s’est pas arrêté là, et a continué sa cure de rajeunissement entamée en 2013 avec déjà l’an passé, l’arrivée de nombreux jeunes talents comme Nicolas Colsaerts.

Matteo Manassero séduit par le Big BerthaEt l’espoir 2014 est certainement Matteo Manassero qui quitte Titleist, l’écurie formatrice des graines de champions (McIlroy et Colsaerts sont aussi passés par cette marque) pour utiliser un driver Big Bertha.

Le plus jeune vainqueur sur l’European Tour (En 2010 au Castello Masters à 17 ans) s’est déjà distingué en étant le plus jeune amateur européen à bien figurer au Masters d’Augusta terminant 36ème en 2010.

« Après avoir testé des tas de produits différents, je suis très heureux de rejoindre Callaway Golf, et je suis très enthousiaste à l’idée de jouer leur large gamme de clubs. Tout m’impressionne chez Callaway, et l’équipe a été fantastique avec moi. »

Derrière ces têtes d’affiches, Callaway a investi sur plusieurs étoiles montantes comme le belge Thomas Pieters, 20ème des Q-school au PGA Catalunya Resort 2013, et pro depuis le mois de juin, après une belle carrière amateur aux Etats-Unis, ou encore Haydn Porteous, un sud-africain de 19 ans.

Pour ne pas oublier l’Asian tour, un autre grand enjeu pour Callaway dans sa quête de retour à la place de numéro un mondial des équipements de golf, la marque a recruté Kiradech Aphibarnrat, vainqueur de l’Open de Malaisie en 2013.

Et pour finir, ils ont signé Jack Doherty, Chris Doak (vainqueur de l’Allianz Open de Lyon en 2012) et James Morrison.

La team Callaway sur le tour

L’équipe européenne de Callaway en 2014 sera donc composée d’ Henrik Stenson, Thomas Bjorn, Nicolas Colsearts, Kiradech Aphibarnrat, Gary Boyd, Kristoffer Broberg, Chris Doak, Jack Doherty, Nick Dougherty, Branden Grace, Emiliano Grillo, David Horsey, Pablo Larrázabal, Craig Lee, Matteo Manassero, James Morrison, Garth Mulroy, Alex Noren, Andrea Pavan, Thomas Pieters, Haydn Porteous, Alvaro Quiros, Jeev Milkha Singh, Marc Warren, Nicklas Fasth, Jean-Baptiste Gonnet et Danny Willett.

Alors qu’aux USA, Phil Mickelson et Jim Furyk restent les principales têtes d’affiches devant Gary Woodland, Chris Kirk, Harris English, Patrick Reed, Tommy Gainey, Fredrik Jacobson, Stuart Appleby, Ryo Ishikawa, Sang-Moon Bae, Pat Perez, Jonathan Byrd, Bobby Gates, Brian Stuard, John Rollins, Matt Every, Richard Lee, Antony Svoboda et Danny Lee.

Pour les filles, Morgan Pressel mène l’équipe avec Momoko Ueda, Sandra Gal, Vicky Hurst, Brooke Pancake, Karen Stupples, Yani Tseng et donc Lydia Ko.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1996
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.