Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Bernhard Langer en route pour un 2ème Senior British Open ?

langer-bernhard.jpg

Après trois tours disputés au Royal Birkdale près de Southend, théâtre du 27ème Senior British Open, l’allemand Bernhard Langer est d’une incroyable régularité avec déjà un score de neuf coups inférieurs au par !

Trois cartes de scores en 68-67-66 permettent au vétéran, deux fois vainqueurs du Masters (1985 et 1993), et déjà lauréat de cette épreuve en 2010, d’occuper seul la tête du tournoi avec déjà trois coups d’avances.

Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de fers de l'histoire moderne du golf, Bernhard Langer semble mettre à profit son long putter pour faire partie des meilleurs vétérans sur le Champions Tour (actuellement deuxième de la Money List, une victoire ce soir le propulserai à la première place du Champions tour).

Un troisième tour tout en contrôle pour Langer 

Parti co-leader du tournoi après deux tours avec l’américain Mark Wiebe, Langer a imprimé sa patte dès le début du parcours avec trois birdies sur les sept premiers trous. 

Dimanche, ils ne seront plus très nombreux à pouvoir lui contester la victoire finale ! 

Seul le sud-africain, David Frost semble en mesure de tenir la cadence infernale imposée par Bernhard Langer, en quête d'un troisième majeur chez les vétérans !

Avec trois scores consécutifs de 68, Frost se trouve à trois coups de Langer, alors que seulement huit golfeurs sont sous le par après trois tours au Royal Birkdale, nouvelle preuve que les links ne font pas de cadeaux aux golfeurs professionnels.

Le sprint mené par Langer lui a permis de lâcher la concurrence, et aborder le dernier tour avec plus de sérénité que Westwood, dans la même position, le week-end dernier à Muirfield.

L'allemand n'étant pas à la recherche de sa première victoire à ce niveau contrairement à l'anglais qui s'était complètement écroulé lors du dernier tour. Situation que l'on imagine difficilement concernant Langer... 

Impressionnant d’aisance, le golfeur de 55 ans a commis son premier bogey du jour au trou 14, se rattrapant immédiatement avec deux birdies au 15 et au 17 pour garder le contrôle sur le Senior British Open 2013, disputé sur le parcours du Royal Birkdale, près de Southend. 

Bernhard Langer tout près de remporter son 2ème Senior British Open 

« La journée s’est passé au mieux. Ma frappe de balle a été presque parfaite, et j’ai vraiment bien joué, mis à part ma petite erreur du 14. »  

Erreur imputable à un coup de départ qui a trouvé l’arrière du green, suivi d’une approche trop longue, et d’un putt raté.  

Sa réaction sur les trous suivants démontre qu’il sera sans doute à l’aise dimanche pour voir venir les quelques adversaires qui peuvent encore lui contester la victoire. 

D’autant que ses récentes statistiques sur ce tournoi Senior sont très impressionnantes.  

En cinq départs, il a déjà remporté l’épreuve disputé à Carnoustie, pris quatre top-10, et n’a jamais terminé au-delà de la 25ème place. 

Très à l’aise sur les parcours britanniques, Langer avait déjà démontré l’étendue de son talent sur The Open avec deux places de deuxièmes en 1981 et 1984, et huit top-10 en 29 participations.  

La concurrence est larguée ?  

David Frost semble le mieux placé, mais il n’a pas démontré la même capacité que Langer à ne pas trop partir à la faute. 

Auteur de trois birdies d’affilés à partir du trou 7, il a enchaîné avec trois bogeys au retour. 

David Frost : le seul vétéran à pouvoir tenir la cadence de Langer

Derrière, on voit mal comment le favori local, Sandy Lyle pourrait combler un retard de six coups lors du dernier tour, ou bien Colin Montgomerie, le rookie du Senior Tour en +2 revenir sur le leader, sachant que samedi, le meilleur score du jour a été l’œuvre de Miguel Angel Martin en 65. 

Plus loin derrière, Fred Couples, le tenant du titre a signé samedi son meilleur tour de la semaine en 68, apparaissant plus à son aise que les premiers jours, où son dos le faisait apparemment trop souffrir pour jouer un rôle décisif. 

Si Langer s’impose ce dimanche, il devrait prendre la première place du classement de la Money List à Kenny Perry, et se placerait comme le premier vétéran à remporter trois épreuves en 2013, confirmant au passage sa domination sur le Senior Tour. 

(A noter, le français Marc-Antoine Farry se situe à la 122ème place de ce classement provisoire de la money list). 

Elkington remarqué malgré lui ! 

Au chapitre des événements qui pourraient défrayer la chronique, Steve Elkington serait sous le coup d’une action disciplinaire suite à un tweet raciste à l’encontre des pakistanais. 

A l’origine du trouble, une sombre affaire de vol pendant le Senior British Open, et un commentaire acide d’Elkington qui lui a valu de démarrer son troisième tour sous escorte policière. 

Les tweets ont été effacés du compte de Steve Elkington,  néanmoins, le organisateurs réfléchissent actuellement à des mesures disciplinaires contre le joueur classé actuellement 11ème du tournoi.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2695
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.