Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Insolites sur le golf

Benjamin Hébert: Histoire d’un exploit, et histoires de clubs

Benjamin Hébert: Histoire d’un exploit, et histoires de clubs

Le 8 novembre dernier, le golfeur français Benjamin Hébert, passé pro en 2009, a écrit une de ses plus belles pages personnelles. Celles qui en annoncent d’autres, car justement, elles posent les pierres d’une belle carrière en devenir.

ban-proclubmaker.jpg

Sommaire de l'article consacré à Benjamin Hébert et à son clubfitting

Nous avons la chance que notre consultant Alexandre d’Incau, clubfitter/clubmaker, et intervenant sur les questions de matériel sur jeudegolf.org depuis bientôt trois ans, collabore aussi auprès de Benjamin Hébert, et soit au plus près du champion dans la préparation de ses clubs.

Cet article respire la passion, et a la vertu de démontrer en quoi un professionnel bénéficie d’un travail de précision sur son matériel, ce qui par effet miroir, peut tout à fait être valable pour un amateur de golf.

En exclusivité pour les lecteurs de jeudegolf.org, découvrez les coulisses de la préparation du matériel d’un champion parmi les 120 meilleurs joueurs du monde.

Benjamin Hébert : A lui le grand tour !

En remportant dimanche dernier, la finale de la saison du Challenge Tour disputée à Dubaï, le jeune homme originaire de Brive, et résidant Moliets, a non seulement remporté sa troisième coupe de l’année, sa sixième sur ce circuit (un fait assez rare pour être souligné), mais aussi décroché la deuxième place du classement général, et plus important peut-être, confirmé sa qualification à l’étage supérieure : l’European Tour, la première division pour les golfeurs professionnels européens.

A 27 ans, il peut espérer marcher dans les traces d’un Victor Dubuisson ou d’un Alexander Levy, les nouveaux mousquetaires du golf français.

Lauréat du Richard Mille Invitational, une compétition en match-play opposant quelques-uns des meilleurs pros français, Benjamin connait une fin d’année fastueuse d’un point de vue sportif.

Fin 2013, le Briviste était 1180ème mondial. Fin 2014, le voilà devenu 120ème meilleur golfeur de la planète, au niveau de stars mondiales comme Charles Howell III, Simon Dyson, ou Stuart Appleby, et devant des phénomènes comme Matteo Mannassero, David Howell, Nicolas Colsaerts, ou Camillo Villegas.

Sur 21 tournois disputés cette saison, il a remporté les épreuves du Norvegian Challenge, et Pléneuf, mais aussi pris des places d’honneurs au Rolex Trophy et au EMC Golf Challenge.

En réalité, Benjamin est entré dans la « zone », cette fameuse phase où tout fonctionne à partir du mois d’août pour ne plus en ressortir.

Quatre mois à tutoyer le sommet de son jeu de golf, et encore illustré par son aisance technique sur le dernier tournoi de la saison, qu’il a dominé sans partage pendant trois tours, avant de signer un dernier 69 en guise de sortie du challenge tour par la grande porte.

Encore un élève d’Olivier Léglise qui se construit une belle carte de visite.

Les premiers pas entre le pro et son clubfitter

A travers cet article je vais vous donner quelques détails sur notre collaboration et les coulisses du clubmaking.

Comme tous champions, Benjamin a des exigences, des "croyances" dans son matériel, et avant de me connaître, il avait déjà gagné, donc pourquoi changer…

Notre collaboration n'a donc pas été totale, ni même immédiate. Des discussions ont précédées des mesures…

Des mesures qui ont précédées des réglages, et cela uniquement sur quelques clubs...

Le temps que Ben m’accorde petit à petit sa confiance.fer-8.jpg

Pour moi, cela représentait un véritable challenge que je tenais absolument à relever.

Mon objectif était de lui démontrer que je pouvais lui amener du matériel encore mieux adapté, des réglages, et des montages encore plus précis.

Je savais qu'entre mon expérience et son niveau de jeu qui lui permet de bien ressentir les équilibrages, les rigidités, et les contacts, nous pouvions trouver ensemble un matériel qui le rendrait encore plus performant dans son golf.

Je profite de l’occasion de ce sujet pour rappeler mes fortes convictions sur le matériel.

Des clubs adaptés ont deux vertus : la première est de donner plus de performance et la deuxième, plus subtile, est de donner plus de confiance.

Se dire que l'on a des outils parfaitement adaptés entre les mains ne peut que renforcer son mental pour se focaliser sur son jeu, et jouer ses coups à 100%.

Au départ, j’ai procédé par des prises de mesure, et par la suite, ce sont des petits réglages au travers desquels il m’a fait confiance, et plus largement accordé du crédit qui ont fait que notre collaboration soit aujourd’hui fructueuse, et finalement plus globale.

Une collaboration désormais pleine et entière

A ce jour, je monte tous les clubs de son sac, et il ne joue pas un nouveau club sans que je l’ai vérifié auparavant.

Quand j'ai commencé à mesurer ses clubs en novembre 2011, il jouait des shafts Project X 6.5 sur les fers, et un Grafalloy Blue sur le driver.

A cette époque, Ben venait de remporter son premier tournoi sur le Challenge tour, le Crédit Suisse Challenge, avant d’enchaîner par une très belle fin de saison, et gagner son premier billet pour le grand tour.

J'ai apporté des premiers réglages, mais je n'avais pas l'impression d'aller au bout des choses.

Par la suite, nous avons fait quelques fittings tests, mais à ce moment-là, Benjamin n'avait pas envie de changer.

Puis un jour, il m'a dit "tu as quelque chose à me faire essayer" ... cela faisait environ six mois que j'avais préparé un club dans mon atelier, en me disant qu'un jour ou l'autre, j’aurai peut-être l’occasion de lui faire essayer.

Après une demi-journée de test, le retour a été plus que positif.

Nous avons alors affiné l'équilibrage lors d'un ultime fitting qui a servi de base à la construction d’une nouvelle série.

Ben a commandé le matériel chez son sponsor Mizuno, puis j'ai tout démonté, retravaillé les têtes, et assemblé en MOI constant avec orientation des shafts, alors que ses anciennes séries étaient jusqu’alors montées en swingweight constant.

Le nouveau shaft (le KBS C-taper X) et les nouveaux équilibrages lui ont permis de jouer plus facilement les longs clubs avec un gain immédiat d'environ cinq mètres, un plus non négligeable à ce niveau de la compétition pour un golfeur professionnel.

Depuis cette première série, à l'image d'une voiture de course sur laquelle on affine les réglages en permanence, nous avons travaillé sur l’épaisseur des grips main droite/main gauche, le lie suite à un changement de posture, et un équilibrage légèrement différent sur la dernière série.

Pour avoir plus de sensations (sentir le shaft réagir), et mieux rythmer son swing, j'ai proposé à Ben de tester des shafts plus souples sur ses sandwedges 52° et 58° par rapport à ceux de sa série usuelle, car il ne les joue jamais en plein swing.

Il a immédiatement adopté ces nouveaux shafts.

ben-alex.jpg
Avec toutes les données de clubs montés de A à Z, si demain il venait à décider de changer de clubs, je pourrais tout à fait réaliser une copie parfaite en tous points des clubs existants.

Benjamin aurait alors les mêmes sensations, et il n'y aurait pas de changement dans la prise en main.

Les heures passées auprès de lui, même en dehors du golf, m'ont permis de mieux le comprendre, et de mieux cerner ce qu'il attendait de son matériel.

Plus qu’une histoire de clubs, c'est pour moi une véritable aventure humaine.

Sans cesse à la recherche du meilleur pour tous les joueurs dont je m'occupe, c'est toujours une récompense lorsque l'un d'entre eux réussit.

C'est avec véritable bonheur et une certaine fierté que j’ai suivi les résultats de Benjamin sur le challenge tour, et j’ai hâte de le voir à l’œuvre sur l’European Tour face à des joueurs comme Henrik Stenson, Sergio Garcia, ou encore Victor Dubuisson

J’ai aussi une pensée toute particulière pour Kenny Subregis, auteur d'une belle saison depuis son passage pro, et son coach Laurent Cabanne, qui au moment de cette victoire à Dubaï accédaient au PQ3, épreuve qualificative pour décrocher un billet d’accès au circuit professionnel européen.

Pour les amateurs de matériel, ci-dessous, un lien vers mon site, présentant en détail les clubs que joue Benjamin : http://proclubmaker.blogspot.fr/2014/06/le-nouveau-sac-de-benjamin-hebert.html

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2691
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Passionné de technique (plus de 15 année d'expériences dans l'aéronautique), il a reçu des formations en Clubmaking, Clufitting et Biomécanique en France, et en Angleterre. Sur ce site, il nous parle de matériel de golf et de fitting.


Sur le site, Alexandre intervient sur les questions liées autour du matériel de golf, et du fitting.


Retrouvez le sur www.proclubmaker.com

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.