Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Belgian Knock Out : Le retour du golf pro en Belgique

Thomas Pieters Belgian Knock Out. Photo JeudeGolf.org

Le Tour européen va revenir en Belgique en 2018, pour la première fois depuis 18 ans, à l’occasion du Belgian Knock Out, et en inaugurant pour l’occasion un tout nouveau format de jeu. Ce sera un événement du Tour européen à part entière, comptant pour la Race to Dubai. La nouvelle star de Ryder Cup, Thomas Pieters est directement impliqué dans ce projet, qui remet la Belgique sur l'avant-scène, et c'est mérité au vue du nombre de talents dans le top-200 mondial, et l'essor du golf dans le pays, une rareté en Europe, et par les temps qui courent...

Découvrez nos formules d'abonnements

Les meilleurs joueurs de golf inscrits sur l'European Tour s'affronteront du 17 au 20 mai 2018, sur le Rinkven Golf & Country Club, près de la ville d'Anvers, dans un nouveau format promu par la star locale de la Ryder Cup, Thomas Pieters.

Le Belgian Knock Out est la dernière nouveauté de l'European Tour et de Keith Pelley, après le début du Golf Sixes cette saison, un tournoi qui a vu les joueurs s'affronter sur six trous, et où les joueurs portaient des microphones, et étaient encouragés à interagir avec les spectateurs et les fans.

Les deux premiers tours se dérouleront sur 36 trous.

Au cours de ces deux premiers jours de match, le jeudi 17 et le vendredi 18 mai, 144 joueurs jouent sur 36 trous en stroke play, c'est-à-dire qu'ils essaient de terminer en faisant le moins de coups possibles. Le vendredi soir il y aura donc un cut à passer.

Les 64 joueurs restants seront classés en deux groupes égaux de 32 joueurs.

Ils joueront des duels en stroke play sur 9 trous.

Le premier groupe joue sur les 9 premiers trous du parcours (trou 1-9) et le second groupe joue sur les 9 trous suivants (trou 10-18).

Le perdant de chaque partie est éliminé alors que les gagnants continuent pour le tour suivant.

Le premier tour commence donc avec 64 joueurs le samedi matin, au second tour il y aura encore 32 joueurs, et enfin 16 joueurs rejoindront le troisième tour.

Le samedi soir, il restera encore 8 joueurs pour les batailles finales du dimanche.

La Belgique attendait le retour du Tour européen depuis 2000, lorsque Lee Westwood a remporté ce tournoi qui avait été pour la première fois disputé en 1910, tournoi remporté cinq fois par Flory Van Donk, le professionnel le plus célèbre de Belgique avant le trio actuel, Colsaerts, Pieters et Detry.

Il était fort dommage qu'un grand pays comme la Belgique n'ait pas de tournoi de golf professionnel au calendrier de l'European Tour.

Quelque part, à l'occasion du dernier Genesis Open, notre reporter sur place avait été obligé de demander à Thomas Pieters, au cours d'un entretien de fin de tournoi donné devant la télévision américaine, s'il comptait jouer... l'Open de France ! Finalement, le tournoi le plus proche "physiquement" de la terre natale de Pieters avec le KLM Open néerlandais.

Sur le moment, Pieters qui ne s'attendait pas à cette question, aussi loin de l'Europe (le Genesis Open a lieu chaque année en Californie), avait paru surpris et amusé.

Il aurait sans aucun doute possible préféré qu'on lui demande s'il prévoyait de jouer son "Open" national...

Est-ce que cela lui a donné matière à réflexion ? Impossible à dire, et ce serait prétentieux. Mais la scène était tellement cocasse qu'elle méritait d'être comptée.

Un journaliste français qui demande à un golfeur belge s'il va jouer l'Open de France six mois plus tard à l'autre bout du monde... et dix mois plus tard, Pieters qui agit directement pour la création d'un nouveau tournoi, cette fois chez lui !

Notez d'ailleurs que Pieters qui n'est pas très fan de la langue française, parlant exclusivement en flamand ou en anglais au cours des interviews, a oeuvré pour un tournoi disputé... dans les Flandres, à Anvers, sa ville natale.

Qu'importe la ville, la bonne nouvelle, c'est que la Belgique retrouve un tournoi d'envergure, et Pieters peut être loué pour cette initiative.

Donner du crédit au Tour européen pour faire venir le public

Nombre d’intervenants dans le monde du golf prêchent la créativité, cela va depuis de nouveaux formats de jeu, à la musique sur les parcours, jusqu’aux feux d'artifice sur le premier tee de départ.

Photo Mark Newcombe - visionsingolf.com

Le circuit met continuellement ces innovations en pratique.

Il y a un peu plus de quatre ans, Thomas Pieters était encore amateur. La saison prochaine, il accueillera son propre tournoi sur le circuit européen.

Thomas Pieters, avec Nicolas Colsaerts et Thomas Detry, représentent une impressionnante nouvelle génération de talentueux joueurs Belges en compétition sur la scène internationale.

Thomas Pieters pense que le moment est venu de ramener le Tour Européen au pays.

« Je pense que ça va être excitant », a déclaré Thomas Pieters. « Nous allons voir un nouveau format innovant, et il sera très excitant pour les spectateurs qui viennent regarder sur le parcours, et aussi pour les gens qui le regarderont chez eux à la télévision ».

«  Nous avons connu en Belgique une augmentation de l'intérêt pour le golf au cours des dernières années, avec la Ryder Cup de Nico (Colsaerts), ma Ryder Cup, et les Jeux olympiques. Nous avons donc pensé qu'il était temps de récupérer notre propre tournoi ».

A priori, cette formule de jeu semble attractive. Il s'agit d'un format facile à comprendre pour les spectateurs, et qui affichera des résultats assez immédiats.

De plus l’épreuve sera jouée à une période de l'année où la météo pourrait être un point plutôt positif.

Photo Mark Newcombe - visionsingolf.com

Keith Waters, Chief Operating Officer de l'European Tour, a déclaré : «Nous sommes ravis de retourner en Belgique l'an prochain pour ce nouvel événement passionnant auquel participe l'un de nos jeunes joueurs les plus excitants, Thomas Pieters ».

Avant d'ajouter : « Thomas a vraiment été la force motrice derrière ce tournoi et nous sommes très heureux de pouvoir l'aider à réaliser sa vision. Avec Nicolas Colsaerts et maintenant Thomas Detry, Thomas a certainement remis le golf belge sur la carte du monde ces dernières années, et ce nouveau tournoi sera un autre chapitre passionnant pour le pays. Il propose également un autre nouveau format sur le Tour Européen, en continuant notre approche innovante des tournois de golf ».

Rinkven Golf & Country Club

Anvers est une ville historique, et plusieurs parcours de golf se trouvent à proximité du centre-ville. C’est une base idéale pour accueillir l'atmosphère cosmopolite qui accompagne chaque tournoi du Tour européen.

D'abord connu sous le nom de Antwerp International Golf & Country Club quand il a été ouvert comme une installation de 27 trous dans les années 1980, le Rinkven Golf Club a été complété par neuf trous supplémentaires en 2006 pour permettre la formation de deux parcours de championnat de 18 trous, tous deux conçus à l'origine par Paul Rolin.

Photo Rinkven Golf & Country Club

Installé dans une forêt de chênes vétérans, de pins et de bouleaux, le Rinkven Golf Club comble les amateurs de paix et de tranquillité dans un cadre naturel, avec de nombreux obstacles d'eau spectaculaires.

Mais ne soyez pas dupe !

Ces deux parcours sont bien plus qu'une simple promenade. Ils nécessitent une bonne technique et une concentration constante.

Anvers abrite également le Royal Antwerp Golf Club, le deuxième club de golf le plus ancien du continent européen (1888) et, avec Cleydael G & CC, Ternesse GC, Bossenstein Golf et Beveren, au niveau du choix des parcours, les golfeurs ont donc l'embarras du choix.

Avec l'un des réseaux routiers les plus développés d'Europe, chaque terrain de golf est facilement accessible.

Bien que mondialement renommée pour son histoire et sa culture, les Flandres souffrent injustement d’un manque de notoriété internationale au niveau du golf, malgré plus de 50 parcours de golf à disposition.

La médiatisation liée au nouveau Belgian Knock Out mettra également en lumière l’ensemble du golf de cette région et ses parcours.

D’autant plus qu’une partie de golf n'est jamais bien loin d'un repas de qualité et d'une bonne bière.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1075
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.