Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

Balles de golf Callaway Speed Regime : Quels enjeux ?

SpeedRegime.jpg

Si vous ne testez pas les balles de golf, vous ne pouvez pas facilement comprendre tous les enjeux qui sont liés à cet élément si important pour le jeu de golf, et qui pourtant paraît si anodin pour une majorité de golfeurs. En annonçant la sortie de nouvelles balles de golf haut de gamme – Speed Regime - Callaway entend reprendre la main sur un segment de marché qui lui échappe depuis longtemps.

Bien sûr, si vous êtes un golfeur discipliné, vous allez croire que les meilleures balles de golf sont des Titleist Pro V1 ou même les Pro V1x.

Comment vous donnez tort ? 80 à 90% des meilleurs golfeurs professionnels jouent ces balles en tournoi.

Et dans chaque pays où le golf est pratiqué, nous pouvons trouver différentes tendances et comportements d'achats de la part des consommateurs.

En France, le marché se sépare en deux grandes catégories : les balles de "récup" ou les balles les moins chères possibles, et à l’opposé, les balles les plus chères, et avec une très forte part de marché, les Titleist Pro V1 à près de 50 € la douzaine.

Dans d’autres pays, comme en Angleterre, les golfeurs répartissent leurs achats sur ces deux segments, plus celui du milieu de gamme.

Nous ne sommes pas là pour dire qui a tort ou raison !

Finalement, chaque golfeur peut avoir sa propre logique.

Dans un monde idéal, où l’argent ne venait pas à manquer, pourquoi finalement se priver de jouer les meilleures balles ?

Dans la réalité, le choix d’une balle n’est pas qu’une question de prix !

Et c’est justement dans le domaine des performances réelles des balles de golf, et surtout de leurs adéquations avec le golfeur qu’il y a le plus de choses à dire, et à démontrer aux golfeurs.

Une balle de golf peut être jugée sur trois situations distinctes sur le parcours : le driving, le jeu de fers, et enfin, les approches autour du green.

Si dans le dernier segment, il est honnêtement très difficile de faire des tests quantitatifs réellement fiables pour distinguer des balles les unes des autres, nous n’avons donc aucun argument pour contester à la Titleist Pro V1, son statut de meilleure balle de golf autour du green.

En revanche, au cours de nos tests balles, nous avons découverts des écarts significatifs entre plusieurs balles de golf, au niveau du driving, et au niveau du jeu de fers.

Rappelons qu’une balle de golf prend des effets, dont notamment le très connu, taux de spin, soit les rotations que la balle effectue sur elle-même en vol, et à l’atterrissage.

Sans ces rotations, une balle de golf ne volerait pas plus loin qu’un caillou.

Le taux de spin est donc une donnée clé pour une balle de golf, et les fabricants investissent chaque année, des millions de dollars pour optimiser ce taux de spin, entre pas trop pour ne pas pénaliser la distance, et suffisamment pour que la balle reste performante.

Sans oublier que si une balle prend des effets, elle peut en prendre en latéral, et donc être plus enclin à partir à gauche ou à droite, en fonction du swing de son propriétaire.

Et c’est justement dans ces domaines que Callaway s’était progressivement fait dépasser, notamment par Srixon, qui avec sa balle Z-Star a marqué de très gros points en seulement quelques mois.

Attention, précisons que les écarts que nous avons trouvés sont sensibles, mais pas abyssaux !

Les précédentes balles Callaway qui avaient fait l’objet du test comparatif (HEX Chrome + et HEX Diablo) ont été toutes deux dominées dans leurs catégories respectives.

A la limite, la Chrome a mieux « résisté » au drive, terminant deuxième de notre panel derrière la Z-Star, mais a démontré ses limites sur le jeu de fers par rapport à d’autres produits, se classent 4ème derrière la Lethal de TaylorMade et la Titleist Pro V1x.

Pour Callaway, il était donc important de réagir, et de proposer une alternative pour tenter de reprendre la main, d’où la sortie annoncée des nouvelles balles « Speed Regime », des balles haut de gamme.

Bien entendu, à ce jour, nous n’avons pas encore reçu ces nouvelles balles, et ne pouvons pas donner un avis objectif.

Par contre, nous pouvons déjà imaginer quels pourraient être les objectifs de ces nouvelles balles par rapport aux produits déjà sur le marché.

Au niveau des fers, notre test rigoureux avait mis en lumière le fait que la Chrome +, précédente balle haut de gamme de Callaway souffrait légèrement d’un taux de spin plus élevé que la moyenne de ses concurrentes.

A savoir 6131 rpm* contre 5702 pour la meilleure balle !

Cet écart de 400 tours expliquait pourquoi à swing constant, la balle volait 0,02 secondes de moins que la meilleure de sa catégorie.

Un écart qui paraît peu significatif mais qui a son importance en termes de distance.

Au driving, la Chrome + s’en était beaucoup mieux sorti, se classant deuxième de notre panel de test pour la distance au carry.

Mais à nouveau, le principal handicap fut le taux de spin à 2958 rpm quand la meilleure obtenait 2732 rpm, ou encore la Titleist Pro V1x à 2199 rpm.

En conclusion de ces tests réalisés avec un golfeur professionnel, nous pouvons penser qu’à minima, l’objectif de Callaway sera sans doute d’apporter des réponses dans ce sens.

Mais plus important, Callaway embrasse la tendance actuelle qui consiste à fitter les balles de golf au swing du golfeur.

Les nouvelles Speed Regime seront donc déclinées en trois versions pour coller à trois vitesses de swings distinctes.

A savoir, la SR1 sera conseillée pour les golfeurs ayant une vitesse de swing de 90 mph ou moins (145 kmh), la SR2 pour 90 à 105 mph (145 à 168 kmh) et la SR3 pour plus de 105 mph (168 kmh).

Précisons que ces vitesses sont données pour le drive !

Vous n’avez peut-être pas idée de votre vitesse de swing ?

Pour vous aiguiller avant que vous ne fassiez un fitting balle ou un test au trackman, permettez-nous de vous donner quelques repères.

Par exemple, nous avions demandé à un golfeur professionnel français de faire pour nous les tests de balles, afin d’être certain d’avoir des coups réguliers.

Sa vitesse de swing mesurée a été comprise entre 106 et 108 mph !

Pour avoir personnellement testé des clubs de golf cette année au trackman, ma propre moyenne de vitesse de swing a été généralement comprise entre 91 et 93 mph, et je drive en moyenne entre 200 et 240 mètres dans les bons jours…

Attention, la vitesse de swing ne fait pas tout au drive !

Vous pouvez swinguer vite, et ne jamais centrer la balle dans la face…

L'essentiel de la différence de performance entre un professionnel et un amateur se situe dans l’extraordinaire capacité qu’ils ont de centrer très régulièrement, et sans avoir besoin d’une dizaine de balles pour se régler, en plus de swinguer plus vite.

Ainsi, pour la grande majorité des golfeurs, la nouvelle balle Callaway SR1 sera la plus adaptée.

A l’inverse, la SR3 a le mérite d’exister, mais ne devrait concerner que 0,1% des golfeurs amateurs !

*rpm pour round per minutes/tour par minutes

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2252
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.