Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

Avez-vous vraiment besoin de chaussures de golf sur le parcours ?

Avez-vous vraiment besoin de chaussures de golf sur le parcours ?

La plupart des clubs de golf exigent le port de chaussures adaptées à la pratique du golf. Mais est-ce réellement indispensable pour bien jouer ? Peut-on quantifier la performance d’une golfeuse aux chaussures qu’elle porte ? Notre débat...

Les arguments du non !

Dans un passé encore récent, les clubs de golf ont banni les chaussures à clous, car extrêmement destructrices pour les greens et les fairways, notamment du fait de quelques pratiquants indélicats qui trainaient plus les pieds qu’ils ne marchaient.

Dans cette logique, les « soft spikes » ont commencé à faire leurs apparitions, et quand on regarde sous les semelles de certaines chaussures de golf, cela ressemble de moins en moins à des clous.

D’ailleurs, il n’est pas rare de trouver quelques clubs-houses qui les interdisent purement et simplement, pour protéger la moquette des marques faites par ce type de souliers, et parfois aussi, des morceaux de terres ou de gazons qui restent malencontreusement accrochés sous la semelle, longtemps après la partie.

Maintenant, soyons honnête, pour une femme, la grande majorité des chaussures dites de golf ne sont pas exactement ce que nous aurions envie de porter sur un golf ou en-dehors.

Ceci dit, il faut admettre que les marques ont fait de gros efforts pour proposer des modèles plus mignons, laissant au bowling, la palme des chaussures les plus horribles !

Qui, dans ses rêves les plus fous, a déjà rêvé de porter des chaussures rouges et vertes ?

Heureusement, les fabricants de chaussures de golf ont fait un effort pour se rapprocher des tendances modernes.

Sans aller jusqu’à porter des espadrilles ou des talons hauts, de simples baskets ne feraient-elles pas l’affaire sur le parcours ?

Surtout à une époque où le golf se démocratise dans les esprits, et les greenkeepers commencent à sortir leurs calculettes par rapport à l’entretien des greens.

De mon point de vue, une chaussure de golf n’est pas indispensable pour jouer.

Plus que la chaussure, ce qui est important, c’est que les pieds soient dans un bon fonctionnement en termes d’appuis, et de maintien, sans oublier, ne pas être trop lourde pour éviter une fatigue précoce de la joueuse sur le parcours.

J’irais plus même plus loin…

Suite un article d’un de mes collègues sur jeudegolf.org, j’ai essayé de swinguer au practice pieds nus. L’idée était de mieux ressentir mes appuis au sol sans les chaussures.

Je vous confirme que l’on swingue très bien pieds nus !

En revanche, pour marcher sur la route ou sur les chemins en graviers, c’est beaucoup moins agréable.

Alors justement, et si, la principale fonction de la chaussure de golf n’était pas tout simplement de marcher sur le parcours, plus que d’apporter une quelconque performance pour le jeu ?

Les marques ne s’y trompent pas !

Depuis quelques saisons, elles mettent toutes l’accent sur le confort avec des semelles de plus en plus étudiées pour épouser la forme du pied.

Sans parler du fait que la tendance est la légèreté !

Par contre, il y a une chose qui n’a pas progressé, c’est le fait qu’une chaussure de golf neuve provoquera toujours des ampoules aux pieds les plus sensibles.

Marcher neuf trous avec une chaussure neuve, et vous m’en direz des nouvelles…

Dans le cas d’une chaussure de golf qui présente une semelle sans véritable « soft spike » et une coque très légère, franchement, vous pouvez très bien vous en passer. Surtout, si vous projetez de jouer sur un parcours sec.

Les arguments du oui !

Le principe d’une chaussure de golf est de vous permettre de vous concentrer sur votre jeu, et pas l’état de vos pieds.

Si le confort est la première mission d’une chaussure de golf. La deuxième mission est la résistance aux tractions induites par le mouvement du swing.

Si le confort est la première mission d’une chaussure de golf. La deuxième mission est la résistance aux tractions induites par le mouvement du swing.

Tout autant que les clous qui jouent un rôle, c’est la structure même de la chaussure (la coque) qui doit jouer un rôle important dans le fait qu’au moment du swing, la joueuse ne voit pas ses pieds pivoter par la force de l’inertie, et ainsi perdre l’équilibre et le contrôle de la trajectoire de la balle.

La réponse de toutes les marques concernant la question de l’utilité des chaussures de golf ne varie pas : « Ces chaussures sont conçues spécifiquement pour donner de la stabilité, de l’équilibre et de la flexibilité durant le déroulé d’un swing de golf. »

L’argument le plus fréquent et le plus fort étant le cas du joueur qui pendant son swing, « slide », soit glisse sur le côté avec pour conséquence d’altérer sérieusement le contact avec la balle de golf.

Pour améliorer l’équilibre de la golfeuse, FootJoy, Adidas, Puma, Nike, ou encore Slazenger proposent une semelle plus large avec une base de chaussure plus large pour renforcer le maintien.

En cela, ces chaussures sont différentes des chaussures de tennis ou de running dont la conception repose sur le fait que les pratiquantes courent vers l’avant ou vers les côtés, alors que la golfeuse joue son coup debout, et sans se déplacer.

Concernant l’argument de la stabilité, vous avez peut-être remarqué que durant le swing, les pieds sont très actifs.

C’est pourquoi, il est important de stabiliser les pieds dans les chaussures.

Celles-ci sont équipées de stabilisateurs sur les côtés du coup de pied, afin de réduire les mouvements de glissement vers la droite ou vers la gauche.

Les clous ont exactement la même fonction, surtout sur un parcours mouillé ou un terrain inégal.

Un autre argument milite en faveur des chaussures de golf : la flexibilité !

Un parcours de golf n’est pas toujours plat, et vous ne jouez pas toujours vos coups à l’horizontal.

La chaussure de golf est justement conçue pour être plus « élastique » à la différence d’une chaussure de football ou de basket qui sont construites pour maintenir strictement le pied et la cheville de la joueuse.

En conclusion, le débat qui se pose est entre le fait de porter de jolies chaussures pas forcément spécifiques pour le golf, et le fait de porter des chaussures qui apportent une plus-value en termes de swings.

Pour être transparente, entre taper quelques coups de golf au practice pieds nus, concentrée sur la qualité de ses appuis, et jouer 18 trous en marchant jusqu’à 9 kilomètres, sûr qu’une chaussure de golf va apporter plus de confort et de performance.

La question mérite d’être posée quand certaines chaussures de golf sont vendues en tant que telles alors qu’elles s’éloignent grandement des caractéristiques d’une chaussure spécifique pour le golf, notamment les chaussures sans clous, et avec des coques très fines, sous prétexte, que nous les filles préférons des chaussures plus stylées.

A choisir le style, autant opter pour des chaussures plus féminines, et non pas spécifiques au golf pour jouer par temps sec, et sans chercher l’absolue performance.

Tout est une question de curseur entre golf loisir et golf compétition…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2521
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeuse, je joue au golf en tant que loisir. J'apporte ma contribution en faveur des lectrices du site jeudegolf.org sur des sujets autour de la mode, des relations sociales, et de tout ce qui peut concerner les filles au golf !!!

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.