Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Atout France : Fallait-il aller au PGA Merchandise Show 2018 pour promouvoir la Ryder Cup 2018 ?

Atout France : Fallait-il aller au PGA Merchandise Show 2018 pour promouvoir la Ryder Cup 2018 ?

La question mérite d’être posée. Y-a-t-il un intérêt évident à défendre les couleurs de la destination France sur le plus grand salon dédié au matériel, équipements, textiles et accessoires pour le golf aux Etats-Unis ? Si on se fie aux contingents de golfeurs américains qui suivent la Ryder Cup, la réponse pourrait être plutôt oui. Si on se fie à la population « seulement » professionnelle qui se rend chaque année au PGA Show, la réponse pourrait être plutôt non. A en juger par la taille et la décoration du stand, il semblerait qu’Atout France ait opté pour une solution intermédiaire…

Découvrez nos formules d'abonnements

SI vous n’êtes pas au fait de la distribution et la promotion de la destination France à l’étranger comme terre de golf, l’organisation Atout France est en fait en charge de fédérer les moyens et les bonnes volontés dans ce but.

Sur le site internet d’Atout France, on peut lire que la France compte 550 golfs dont 150 sont parmi les plus beaux d’Europe.

Et c’est vrai qu’à l’étranger, la France n’est pas très bien connue comme une destination golf de premier choix.

Si la France accueille chaque année 80 millions de touristes (premier pays au monde) et le tourisme pèse pas moins de 7% du PIB, ce n’est pas nécessairement pour le golf.

A contrario, l’Espagne, l’Ecosse, le Portugal, l’Irlande ou la Turquie ont pris une part considérable sur ce marché en forte expansion partout dans le monde.

Les golfeurs-trotteurs ne sont pas nécessairement beaucoup plus nombreux, mais ils dépensent beaucoup plus.

La France a beaucoup d’atouts à faire valoir. Le nom Atout France est en ce sens bien senti.

Toujours sur le site d’Atout France, on peut lire ses atouts : gastronomie, bien-être, culture, activités balnéaires, et accessoirement tourisme d’affaires.

Les missions d’Atout France sont justement multiples dans le but de renforcer l’image de la France à l’extérieur de nos frontières :

En premier lieu, renforcer la position de la France comme destination golfique.

Sur ce point, les chiffres donnent une tendance de progression pour la destination France, et selon, les derniers chiffres remontés par IAGTO en décembre 2017 (+6%).

Est-ce le résultat de l’action d’Atout France ou le bénéfice de la Ryder Cup ?

En effet, la Ryder Cup qui peine à démontrer un effet positif en France sur le nombre de licenciés, peut néanmoins, commencer à agir positivement sur l’attraction de la destination, mais aucun chiffre ne vient réellement corroborer cette hypothèse.

Par exemple, l’arrivée des chinois d’HNA aux commandes de l’Open de France agit aussi comme un facteur de croissance évident auprès de la clientèle asiatique.

De même que l’Evian Championship a déjà commencé depuis longtemps cette ouverture à l’est, ou alors que des resorts comme le Golf du Médoc ont aussi entrepris des actions d’ouvertures sur le reste du monde, et pas forcément ou uniquement dans un cadre « Atout France ».

La part de cette organisation dans le résultat final est donc difficilement évaluable. Sa performance l’étant aussi.

Dans les missions qu’Atout France s’adjuge, il y a le fait de promouvoir le golf et ses produits, sur les principaux marchés émetteurs.

Ainsi, on peut retrouver une tente Atout France au Omega Masters en Suisse ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Il est intéressant de relever les autres missions d’Atout France : Fidéliser des clientèles en valorisant la diversité de l’offre, attirer de nouveaux clients qui méconnaissent la destination et accroître le chiffre d’affaires des golfs.

Pour rentrer dans le détail, Atout France n’est pas une organisation tout à fait bénévole, et c’est bien logique à la vue des enjeux économiques, et des besoins de financements d’une action de promotion à l’échelle planétaire.

Les golfs français doivent y adhérer pour y être représenté.

Il existe trois modèles d’adhésions : membre actif, membre affilié, et membre associé pour deux grilles tarifaires.

En contrepartie de l’adhésion, Atout France promet au golf plusieurs services : Faire partie d’un groupement de 1300 professionnels, et bénéficier de près de 2800 opérations de promotions par an (soit une moyenne de 7 actions par jour tout de même !).

Toujours dans le but de fédérer, Atout France met en avant plusieurs bénéfices comme le fait d’intégrer un partenariat public/privé, car en effet, cet organisme tire son origine dans un partenariat entre l’état, les collectivités territoriales, et des golfs ou resorts.

Le réseau est vanté. La participation à de grands salons est assuré. La possibilité de mutualiser des dépenses sur une région est une possibilité parmi beaucoup d’autres partages d’études et analyses.

Après cette courte présentation, il convient de revenir à la question initiale. Fallait-il aller à Orlando ?

atout-france-pga-mini.jpg

Par rapport aux missions que se donne Atout France, cela semble bien coller au cahier des charges.

Cependant, le PGA Show est un rendez-vous majeur du golf business pour une population essentiellement professionnelle.

A ce propos, d’autres destinations sont aussi présentes comme la Thaïlande, ou surtout l’Ecosse. A ce titre, les destinations sont regroupées dans une même partie de ce gigantesque salon.

Pour autant, quand on juge la taille du stand, et les moyens financiers mis en place pour le décorer, ou même sa position totalement excentrée, on peut commencer à légitimement douter du bien-fondé de la stratégie.

Attention, il ne faut surtout pas mésestimer l’énergie des français sur le stand, mais surtout membre et acteurs de golfs français, qui se sont vraiment démenés avec ce qu’ils avaient.

P1000435-mini.JPG

A un moment où partout, on nous explique que la Ryder Cup est un élément clé dans la stratégie du développement du golf en France, poser quelques drapeaux et toiles sur un bout de stand tout petit, et mal placé, pose plus de questions que cela n'en résout.

Fallait-il aller à Orlando ?

Peut-être, était-ce une bonne idée pour sensibiliser les américains… Mais pas pour y faire de la figuration ou marquer dans un powerpoint pour une réunion de bilan des actions entreprises : « ah oui, on a été à Orlando ! »

Si vous être français et n’allez jamais au PGA Show, vous ne pourrez pas vous en douter. Si en revanche, vous allez au PGA Show, vous n’aurez pas remarqué la présence de la prochaine destination Ryder Cup !

On peut comprendre que le coût d’une présence à un tel salon soit extrêmement élevé et limite le budget de l’organisation. Dans ce cas, pour éviter d’être comparé négativement avec l’Ecosse, c’était une bataille qu’il fallait plutôt habilement contourner ou éviter.

Le stand de l’Ecosse était au moins huit fois plus gros, plus visible, mieux placé, et plus impactant.

Il faut dire que l’Ecosse n’en est pas à son premier show et possède une solide expérience en la matière.

Oui, les américains sont à conquérir dans le cadre d’une stratégie sur le tourisme golfique.

La probabilité d’y parvenir à travers le PGA Show est discutable.

P1000394-mini.JPG

La majorité des personnes qui parcourent le salon, viennent dans le but d’essayer des nouveaux clubs, et la presse ne sait plus où donner de la tête pour couvrir l’ensemble des actualités des ogres du matériel.

Toute autre année que 2018, la faiblesse du stand français en taille, décoration et placement, aurait été anecdotique.

Une absence n’aurait pas été remarquée, et presque considérée comme logique, étant donnée l’inadéquation entre la population ciblée (les amateurs et touristes) et la nature du salon.

Par contre, le choix finalement retenu paraît plus que discutable, sans faire offense, encore une fois, à ceux qui se sont relayés pour tenter faire beaucoup avec très peu.

De qui se moque-t-on ?

Des amateurs ? Des licenciés ? De ceux qui financent au quotidien la vie des golfs ? Est-ce une si bonne idée une organisation paritaire entre un état qui prend beaucoup pour faire peu, et des entreprises privées dans un secteur en difficulté, et mal soutenu par ce même état qui prétend d’un côté les défendre, et de l’autre les barder de normes et de taxes.

Qu’on arrête de nous raconter que la Ryder Cup est un vecteur de développement pour le tourisme golfique en France ! Si, c’est pour mettre un drapeau sur un bout de table dans un coin, c’est se moquer des golfeurs français.

Dans cette histoire, c’est encore un manque de communication et de transparence que de ne pas dire à la communauté golfique, les difficultés qui sont rencontrés ou les choix qui sont faits.

Oui, exposer à Orlando coûte extrêmement cher, surtout à cause des marques de matériel qui occupent un espace considérable, et dépensent un budget tout autant considérable.

Atout France manque de transparence sur son budget, ses choix, et ses résultats.

L’augmentation du tourisme golfique en France est dans la moyenne, sans que l’on sache faire la part de ce qui a été entreprise, et surtout ne se démarque pas du fait d’être justement une destination Ryder Cup.

Depuis le début de cette affaire, les décideurs nous renvoient au lendemain de la Ryder pour en voir les bénéfices !

L’exemple gallois en 2010 a déjà démontré qu’une Ryder Cup pouvait n’avoir aucun impact sur la croissance économique du secteur golf dans un pays.

Pour Atout France comme pour d’autres décideurs, la question du bilan va forcément se poser.

Et tous, nous ne pouvons qu’espérer qu’il soit positif. Est-ce que tout aura été fait, et de manière pertinente ? C’est cela la bonne question…

Etre supporteur de la France comme destination Ryder Cup, ce n’est pas ne pas disposer du droit d’observer, de réfléchir, et de se questionner sur les moyens comme sur les résultats.

Et ce même droit ne signifie pas que l’on est contre la Ryder Cup en France. Bien au contraire…

Posté par le dans Golf en France
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 465
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.