Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Après 2 tours, les canadiens ne sont pas à la fête sur le RBC Canadien Open

Mike-Weir2.png

Disputé sur le Hamilton Golf Course à Ancaster dans l’Ontario, l’Open Canadien réunit de bons joueurs de golf du circuit PGA Tour comme Camilo Villegas, Ted Potter Jr (récent vainqueur sur le tour), Troy Matteson, Vijay Singh (de retour après sa belle performance au British) ou Scott Stallings.

Le premier canadien au classement général est David Hearn, seulement 29ème après deux tours en -5, et déjà à sept coups de retard du leader Scott Piercy, auteur d’une énorme première journée en 62 !

Derrière David Hearn, on trouve à la 54ème place un surprenant golfeur amateur canadien du nom de Albin Choi, ex-aequo avec Graham DeLaet, tous deux en -2, mais toujours pas de Mike Weir, meilleur golfeur canadien des dix dernières années !

En effet, ce dernier n’a pas passé le cut à la différence de Matt Hill et Matt McQuillan, classés en 63ème et 71ème place.

Mike Weir aurait dû être la meilleure chance canadienne sur ce tournoi.

RBC Canadian Open 2012Deux cartes en 72 n’auront pas suffi à relancer le gaucher canadien à la peine depuis plusieurs saisons.

Le golf est un sport imprévisible, car si Mike Weir ne passe pas le cut sur son open du Canada, un autre illustre golfeur n’y est pas parvenu : Ernie Els, tout juste vainqueur d’un tournoi majeur !

Quatre birdies en deux tours, mais surtout six bogeys et un double auront eu raison des chances de Mike Weir.

Depuis le début de la saison, le gaucher n’a passé le moindre cut, sans doute en raison d’un pourcentage de greens en régulation très bas (moins de 50% sur les onze derniers tournois de golf disputés sur le PGA Tour).

Sur le RBC Canadian Open, c’est surtout dans le secteur du « driving » que Mike Weir a déçu avec un pourcentage de fairways touchés au drive de seulement 29% sur le second tour.

Mike Weir en conférence de presse avant le tournoi. Confiant ?

Très loin du PAR depuis plusieurs mois, ce n’est pas la distance qui fait souffrir le gaucher mais bien la régularité ! Il alterne les bonnes et les mauvaises performances, et parfois dans une même journée !

Le vainqueur du Masters 2003, originaire de l’Ontario, n’avait déjà passé que deux cuts en 2011. A 41 ans, il ne semble pas encore en mesure de rejouer les premiers rôles d’ici les prochains mois sur le PGA Tour.

Honoré de l’ordre du Canada en 2009 (plus haute distinction pour un civil) Mike Weir semble voir sa carrière de golfeur professionnel lui glisser entre les doigts.

Idem pour Stephen Ames, qui ne passe pas le cut de ce RBC Canadian Open.

Stephen Ames a disputé plus de tournoi que son compatriote, mais avec à peine plus de succès (16 tournois de golf joués en 2012 sur le PGA Tour, dont le British Open).

Avec dix cuts manqués, Stephen Ames aurait espéré pouvoir faire mieux à Ancaster, que sa meilleure performance de la saison, une 16ème place au Mayakoba Golf Classic disputé en février.

Quatre birdies et quatre pars pour un score seulement dans le PAR et insuffisant pour passer le cut, auront eu raison des ambitions de l’ancien vainqueur du Players en 2006.

Trop peu de birdies pour espérer faire mieux, la faute à un « driving » trop léger en distance par rapport aux autres compétiteurs !

Classé 141ème en termes de distance au drive sur ce tournoi avec une moyenne de 277 yards, Stephen Ames n’a pu rivaliser avec les meilleurs.

A l'image d'un Scott Piercy, leader du tournoi canadien après deux tours, qui peut compter sur une moyenne de drive à 307 yards (9ème) associé  à une très bonne précision (16ème en termes de fairways touchés), ce qui lui a permis de rentrer deux eagles lors du premier tour.

Des statistiques dont rêveraient, le meilleur canadien encore engagé sur le tournoi !

David Hearn représente donc la meilleure chance de son pays pour une place d’honneur après deux tours en 68.

7ème en précision au drive, il n’est que 61ème en distance (285 yards) et 59ème en green en régulation (63%).

Avec 4 top 30 depuis le mois de mai, il confirme qu’il est bien le golfeur canadien le plus en réussite sur le PGA Tour.

David-Hearn.png

Ne lui manque qu’une précieuse victoire pour sortir de l’anonymat, et s’affirmer par rapport à Weir et Ames.

Pour suivre le classement en direct : leaderboard RBC Canadian Open 2012

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2092
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.