Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Aphibarnrat et le driver Callaway Mystère tapé à 347 mètres !

Aphibarnrat et le driver Callaway Mystère tapé à 347 mètres !

Son nom ne vous dit peut-être pas grand-chose, en plus d’être compliqué à prononcer, mais le thaïlandais Kiradech Aphibarnrat, golfeur professionnel, membre du staff Callaway est une star en Asie. En remportant ce week-end le Saltire Energy Paul Lawrie Match Play, tournoi européen,  il s’est aussi fait remarquer pour avoir mis en jeu, un tout nouveau driver top-secret.

Découvrez nos formules d'abonnements

Sortie imminente d’un tout nouveau driver chez Callaway

En matière de matériel de golf, la notion de top-secret devient de plus en plus difficile à conserver pour les marques.

Quelques jours avant le tournoi écossais, des premières images avaient filtré, mais ce n’était encore que des clichés liés au dépôt du produit par  Callaway sur la liste de mise en conformité auprès de l’USGA.

Surveillé de près par quelques sites Internet américains, Callaway savait que cette annonce fuiterait très rapidement.

Mais elle n’aurait sans doute pas pu rêver meilleur lancement qu’une victoire en tournoi par l’un de ses golfeurs les plus surprenants, Kiradech Aphibarnrat.

Doté d’un physique hors norme, il avoue admirer John Daly !

Ça tombe bien, ils ont à peu près le même gabarit, et si le thaïlandais peut emprunter un peu de l’élasticité légendaire de l’américain, deux fois vainqueur en majeur (US PGA 91 et British Open 95), il pourrait lui aussi connaître une carrière emaillée de succès.

Joueur Callaway, il a amené en Ecosse un set complet de clubs de son équipementier dont un bois de parcours Callaway XR Pro de 14°, des fers X Forged et Apex MB, des wedges Mack Daddy, et un putter Odyssey Versa WBW #7 C/S.

Autrement dit, Kiradech Aphibarnrat ne déroge pas aux clubs de son sponsor quand beaucoup d’autres golfeurs n’hésitent pas à mettre différentes marques dans leurs sacs.

Pour ce qui est du driver, le thaïlandais a même pousser sa fidélité jusqu’à utiliser un tout nouveau driver de la marque, et qui devrait être le prochain Great Big Bertha.

Ce n’est pas si anodin quand on sait qu’en réalité, les golfeurs professionnels n’aiment pas changer d’équipements trop souvent dans la saison, et se montrent parfois plus difficiles à convaincre que les amateurs.

A l’aide de ce nouveau driver, il est venu à bout de Robert Karlsson en finale de ce tout nouveau championnat de match-play organisé par l’écossais Paul Lawrie, bourreau de Jean Van De Velde à Carnoustie en 1999.

kiradech.jpg

Au cours du dernier match, « Aphi » a rentré six birdies, et le moment clé de sa journée fut incontestablement un drive tapé à 347 mètres pour atteindre directement le green du 11 en un coup !

Comment rêver d’une meilleure publicité pour lancer un tout nouveau driver ?

Après ce drive monumental, le thaï n’a eu besoin que de deux putts pour terminer le trou par un birdie, et prendre deux trous d’avances par rapport au suédois.

Avance qui ne sera plus remise en cause jusqu’au dernier trou, et a permis au golfeur Callaway de remporter sa troisième victoire chez les professionnels.

« Cette semaine, mon driver m’a énormément aidé !. Si vous me demandiez d’aller jouer neuf trous supplémentaires, je prendrai mon driver sur chaque trou ! J’ai tapé des coups très longs à chaque fois. »

Ajoutant qu’il avait aussi très bien putté ! « J’ai rentré les putts importants, y compris celui pour la gagne en plein milieu du trou. »

Et le tout sous le regard rempli de dollars de Neil Howie, le patron de Callaway pour l’Europe qui ne pouvait pas espérer un meilleur scénario à quelques heures de dévoiler son tout nouveau driver.

« Il n’y a pas meilleure récompense pour nos équipes de R&D que de voir un de nos pros mettre en jeu un tout nouveau produit, et gagner immédiatement avec. Nous sommes très enthousiastes à propos du lancement de ce nouveau driver. »

La nouvelle ligne de drivers Callaway Big Bertha pour 2016

En réalité, cette victoire préfigure ce que va être la nouvelle offre de Callaway pour les 12 mois à venir, en attendant de voir comment TaylorMade va réagir.

Pour commencer, il n’y aura pas un nouveau driver, mais certainement deux, avec d’une part, le Big Bertha Alpha 816 Double Black Diamond, et d’autre part, le Great Big Bertha.

Pour le premier nommé, Callaway semble décidé à poursuivre avec son concept RMOTO, en incluant cette fois, un deuxième noyau de gravité.

Au lieu de centraliser la masse dans la tête du driver, Callaway veut donner plus de flexibilité dans les réglages pour que les joueurs déplacent la répartition de la masse à leurs guises.

Big Bertha Alpha 816 Double Black Diamond

Le dessin de cette tête de driver suggère que la tolérance sera un peu plus accrue par rapport aux deux versions précédentes de driver Callaway.

A priori, le signe d’un début de changement de philosophie et d’une tendance de fond commencée chez tous les constructeurs.

Pour le Great Big Bertha, justement utilisé par le thaïlandais, et qui sera le produit phare de la gamme 2016 proposé aux golfeurs amateurs. 

Ce modèle ne va pas reprendre la système de « gavity core » vu sur les précédents drivers Callaway Big Bertha 815 Alpha, mais au contraire, le système de réglage du poids à l’arrière déjà vu en 2014 qui va faire son retour. 

Callaway Great Big Bertha

Ce retour est d’ailleurs particulièrement intéressant. 

La technologie qui vise à rendre les drivers ajustables est probablement ce qu’il y a de plus utile dans l’arsenal des solutions proposées par Callaway. 

Sauf que nous avons déjà pu constater que les golfeurs sont parfois décontenancés par trop de réglages, et de complexités. 

Reste à Callaway de mieux expliquer ses produits. Et à en juger par la présence de la marque sur le terrain, Callaway semble déterminer à réussir ce pari pour continuer à reprendre des parts de marché à TaylorMade, et tenter de reprendre la place du driver le plus vendu en Europe à Ping, et son G30, le succès incontestable de la saison 2014-2015. 

Technologie/Complexité, telle est la difficile équation que Callaway entend maîtriser pour convaincre.

Avec un drive tapé à plus de 340 mètres, la marque américaine affûte déjà ses arguments avec du lourd !

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1810
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.