Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Interviews

AODF 2015: Le phénomène Tyrell Hatton

AODF 2015: Le phénomène Tyrell Hatton 

L’Open de France est souvent l’occasion de découvrir de nouveaux joueurs, et dans certains cas, même de nouveaux phénomènes. L’anglais Tyrell Hatton pourrait bien profiter du second tour de l’Open Français pour se faire remarquer.

Parti très tôt ce matin (7h30), Tyrell Hatton a été le premier à se mettre en évidence, et même à créer la sensation sur les greens du golf National.

En -3 au club-house, il s’est provisoirement installé à la quatrième place du tournoi. Sa carte du jour a été émaillée de cinq birdies pour seulement deux bogeys.

Pro depuis 2011, ce jeune joueur (24 ans) ne joue sur l’European Tour que depuis deux ans après un passage plutôt réussi sur le Challenge Tour, et surtout rapide, puisqu’il a joué moins de deux saisons dans l’antichambre du golf européen.

Certes, il n’a encore jamais remporté de tournois, mais il a la très bonne habitude d’accrocher régulièrement des top-10, et quelques belles performances dans de gros tournois.

En 2015, il a déjà réussi à s’illustrer en Irlande (4ème) et au Volvo China Open (8ème) ce qui lui permet de pointer autour de la cinquantième place de l’European Race To Dubai, et de figurer dans le top 150 mondial.

Jusque-là, me direz-vous, c’est juste l’histoire d’un garçon qui apprend vite et bien.

Aujourd’hui, dans la fournaise de Saint-Quentin-En-Yvelines, c’est peut-être bien plus que cela.

Dans le top-60 des golfeurs les plus longs sur le tour, Tyrell a réussi la performance d’être long et en plus de trouver les fairways !

Dans sa moyenne pour la distance, il a attrapé 9 fairways sur 14 aujourd’hui, ce qui justement lui a permis d’être dans le coup pour l’attaque des greens.

« Je suis très content d’avoir pu jouer sous le par aujourd’hui. J’ai très bien joué globalement sur les deux premiers jours. Mon putter a été un tout petit peu froid au démarrage, mais j’ai réussi à me mettre en bonne position. »

Comment avez-vous trouvé le parcours aujourd’hui ?

Le terrain a été un peu plus doux ce matin qu’hier. Je crois qu’il a un peu plu cette nuit. Scorer a été un tout peu plus simple. De toutes les façons, cela a été une bonne journée.

Pour votre seconde année sur le tour, vous semblez déjà avoir fait beaucoup de chemin ?

Oui, à l’évidence. J’essaie toujours de m’améliorer, et taper de meilleurs coups. Sur ce parcours, j’ai raté quelques coups. Cela m’a frustré, mais j’essaie toujours de m’améliorer.

Quels sont vos objectifs ?

J’aimerai vraiment remporter mon premier tournoi. Ce serait génial. J’en rêve depuis que je suis tout petit. Et en plus, ce serait génial de rentrer dans le top-60 de la Race pour participer à la finale de la fin de saison.

Ce parcours est vraiment très difficile, alors jouer -3 ici, est une grosse satisfaction. Quand vous jouez sous le par, vous êtes certain que vous avez bien joué.

Je suis un peu déçu par mon finish, mais je suis tout de même bien placé pour le week-end. (Il a terminé par un bogey).

Comment abordez-vous le parcours ?

Chaque trou est un cauchemar qui peut en latence. Il faut rester très concentré car à la moindre faute, la punition peut être très sévère.

Hier, je n’étais pas chaud au putting. J’ai gâché certaines opportunités. Aujourd’hui, j’ai sans doute bénéficié du fait de jouer tôt pour trouver un parcours un peu plus souple. Néanmoins, j’ai suffisamment bien joué pour me placer dans de bonnes conditions. Puttant un peu mieux, j’ai rentré les bons birdies, et encore, d’autres auraient pu tomber.

Avez-vous eu l’occasion d’apprécier la vie parisienne ?

Pas trop ou en tout cas trop furtivement ! Je ne vais pas me plaindre, en tant que golfeur, nous avons une belle vie, mais la plupart du temps, c’est parcours, entrainement, puis parcours, entrainement.

Avec ma petite-amie, on a essayé de visiter la Tour Eiffel, mais elle pestait parce que nous n’y sommes pas restés très longtemps.

Tyrell Hatton n’a peut-être pas eu trop de temps pour faire du shopping à Paris ou visiter les monuments, en attendant, il fait partie des joueurs à suivre sur ce week-end.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1396
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.