Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

AODF 2015: Lando-Casanova change de putter au bon moment

AODF 2015: Lando-Casanova change de putter au bon moment

Au départ du troisième tour du « French Open », Jérôme Lando-Casanova a décidé de changer de putter, et au vue du résultat de sa partie, bien lui en a pris puisqu’il rend finalement une carte de 68, sa meilleure du tournoi, et alors que c’est la première fois qu’il passe le cut. Un choix osé mais parfois payant qui nous interroge : Quel est le bon moment pour changer de putter ?

Un des meilleurs français sur l'Open de France 2015

Cette semaine, Jérôme Lando-Casanova dispute son deuxième Alstom Open de France, et pour l’occasion, ses ambitions de départs étaient relativement mesurées.

Sur 18 tournois joués en 2015 sur l’European Tour, il n’a passé que trois cuts pour au mieux un top-35.

Aux termes du troisième tour, il pointe déjà à la 21ème place du tournoi, ayant gagné samedi plus de 12 places à la faveur d’une carte en 68.

Le jeu du français ne cesse de s’améliorer puisqu’après un premier tour en 74, il n’a pas arrêté de descendre son score sur le parcours du golf national.

« Je suis vraiment très satisfait de ce troisième tour de l’Alstom Open de France. J’ai bien entamé la partie avec trois birdies sur les cinq premiers trous, ce qui m’a d’entrée mis en confiance. J’avais changé de putter ce matin, et cela s’est révélé payant car mon putting a été vraiment très bon tout au long de la journée. C’est ma deuxième participation au tournoi, et c’est la première fois que je passe le cut. C’est également la confirmation que mon jeu est en progrès depuis quelques temps. »

Et un facteur semble avoir été déterminant, puisqu’en conférence de presse d’après partie, Lando-Casanova a reconnu avoir fait un changement stratégique, en changeant de putter.

Une décision qui peut surprendre, surtout en plein milieu d’un tournoi de golf professionnel, et alors que le joueur réussit pour le moment, la meilleure performance de sa saison.

Pourtant, à bien y regarder, ce choix a porté des résultats tout à fait mesurables.

Un changement de putter pour moins de putts sur les greens

Lors des deux premiers tours, il a putté les 18 trous en 31 et 33 putts alors que lors du troisième tour, il n’en a eu besoin que de 27 !

Et c’est surtout sur les greens pris en régulation que Lando-Casanova a démontré une plus grande aisance au putting avec 21 putts seulement contre 29 la veille dans la même situation.

En dehors du fait qu’il a pu mieux approcher les drapeaux, à minima, Lando-Casanova a incontestablement rentré les putts.

lando-putting.jpg

Et il n’est pas le seul golfeur professionnel à se distinguer en faisant un choix aussi radical.

En effet, la star du golf écossaise, plusieurs fois sacré meilleur golfeur européen, et nouvelle terreur du circuit sénior, Colin Montgomerie est connu pour être coutumier du fait.

Monty, l'autre exemple de golfeur qui change régulièrement de putter

Lors des deux dernières saisons, il a remporté le même majeur senior à deux reprises, soit huit tours de joués avec pas moins de…sept putters.

Montgomerie ne se considère pas comme un putter « robot », et il ne résiste jamais bien longtemps à l’idée de changer régulièrement de putter. Cela lui paraît même assez naturel.

A écouter Monty, changer de putter n’est pas forcément lié à une notion de contre-performance, mais quand faut-il changer de putter ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un pro va changer de putter. D’abord, il ne faut jamais oublier qu’ils sont en parti payés pour cela par leurs équipementiers.

Néanmoins, la plupart du temps, ils cherchent à ré-enchanter leur putting.

Pour un amateur, faut-il changer de putter fréquemment ?

Quand vous avez trouvé un putter qui vous convient, il est en fait assez déconseillé d’en changer sans raisons valables.

Pour être certain d’utiliser le bon putter, rien de tel qu’un fitting pour déterminer quel type de club vous est parfaitement adapté.

Certes, sur jeudegolf.org, on commence à tourner en boucle sur ce sujet, convaincu par notre consultant, Alexandre d’Incau.

Toutefois, sachez que 90% des golfeurs amateurs devraient utiliser un putter maillet avec un centre de gravité abaissé, un MOI élevé, et une face balancée.

A vérifier pour chacun, histoire de ne pas être dans les 10% qui devraient jouer autre chose.

Après avoir sélectionné l’outil le plus adapté à votre morphologie, et à vos principes mécaniques, il est bon de travailler sa technique.

Les 4 fausses raisons de changer de putter !

Contrairement à Jérome Lando-Casanova, ici, le sujet n’est pas de militer pour que les amateurs fassent de même.

lando2.jpg

  • La tentation du changement

Pourquoi les bébés mettent-ils leurs pieds à la bouche ? Tout simplement parce qu’ils le peuvent. C’est pareil pour les pros de golf. Ils peuvent le faire sans avoir à débourser 250 euros à chaque fois.

Pour un amateur, dans 90% des cas, cela s’avère être une mauvaise décision.

  • Les compétences au putting

Très souvent, les amateurs confondent habileté au putting, et putter. En résumé, si on putte bien, c’est grâce au club, et inversement aussi. Dans la plupart des cas, c’est aussi faux.

Notez comment les marques vous parlent de poids mieux distribué, d’insert encore plus doux que doux, et de meilleur contact de la face avec la balle…Pensez-vous être réellement capable de mesurer ces changements sur votre putting ?

  • Une question de confiance

Pour pouvoir jouer sur un circuit professionnel, je vous l’assure, vous ne pouvez pas être un mauvais « putter ».

Pour un pro sur le tour, changer de putter n’est pas une question en lien avec la façon de putter, mais bien plus une question de confiance.

Ceci étant dit, les meilleurs putters du tour, ceux qui ont le plus confiance en eux, ne changent jamais de putter, alors que les autres, ceux qui sont moins à l’aise, cherchent souvent un nouveau truc.

  • Pour les golfeurs du dimanche

Pour ce type de joueur, le meilleur putter est sûrement celui qui est le plus tolérant. Celui qui minimise les effets des coups décentrés, et aussi, celui qui permet de s’aligner le plus facilement à la cible.

Pour les débutants, il est plutôt recommandé d’éviter les putters lames, et d’opter plutôt pour les putters maillets.

Toujours convaincu de devoir changer de putter ?

Comme beaucoup d’amateurs, vous avez sans doute accumulé beaucoup de putters tout au long de votre vie de joueurs. Et il y a de fortes chances qu’à chaque fois, cela a été des achats d’impulsions.

Méfiez-vous des magasins de golf où les tapis de putting sont parfois modifiés pour que les balles aillent très souvent au fond des trous.

Dans le cas de Lando-Casanova, le changement a payé. Dans le cas de Montgomerie, il a aussi payé. Mais là, nous parlons des exemples positifs pour combien de changements qui n’ont pas marché…

Souvenez-vous, il y a trois façons d’apprendre à jouer au golf : Par l’étude de ce qui est le plus pénible, par l’imitation de ce qui est le plus fallacieux, et par l’expérience de ce qui est le plus amère.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1389
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.