Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf féminin

ANA Inspiration 2019 - Qui va sauter dans l’eau et porter le célèbre peignoir blanc?

Crédit photo : Bruce Sherwood/Icon Sportswire

Les meilleures golfeuses du monde vont participer au premier tournoi majeur féminin de golf de l'année, au Mission Hills Country Club, à Rancho Mirage, du 4 au 7 avril 2019. La compétition promet d'être féroce pour gagner la dotation de 2 millions de dollars, ainsi que le trophée tant convoité, le Dinah Shore, ainsi que l’honneur de porter le peignoir blanc pour avoir sauté dans l'eau au 18, une des images qui fait généralement le tour du monde... du golf.

Découvrez nos formules d'abonnements

Qui aurait cru que Rancho Mirage serait célèbre pour son eau ?

En avril, l’eau sera l’un des principaux ingrédients de l’histoire du golf féminin, car les passionnées de golf et les sportives seront conviées à l’un des événements les plus prestigieux et les plus attendus du golf professionnel féminin, le Championnat ANA Inspiration.

Avec la promesse d’un « moment historique », le premier Majeur de golf féminin permettra aux meilleures golfeuses de la planète de se retrouver dans le désert, pour un tournoi qui abrite certaines des traditions les plus anciennes et les plus uniques du golf.

L’ANA Inspiration est le premier tournoi majeur du golf, et l’un des événements les plus prestigieux du circuit de la LPGA.

Connu auparavant sous le nom de Kraft Nabisco Championship, ce tournoi a été créé en 1972 par David Foster et Dinah Shore.

Il a été désigné comme majeur à partir de1983.

Se déroulant au Mission Hills Country Club de Rancho Mirage, en Californie, depuis sa création, l'ANA Inspiration a la particularité d’être le deuxième plus ancien tournoi de golf organisé de manière continue sur le même parcours.

En effet, ce tournoi s'inscrit dans la même tradition que le Masters d’Augusta, même si plus récente, concernant la longévité d’un événement se jouant sur un même site.

Le saut final dans Poppie’s Pond

Pour beaucoup, l’événement est mémorable pour l’une des traditions les plus appréciées du golf : le saut de la championne dans Poppie’s Pond (l’étang aux coquelicots), situé à côté du 18eme green.

Crédit photo : The Westin Mission Hills

En 1988, Amy Alcott réalisa le premier saut de championne dans Poppie’s Pond. C’est depuis devenue une tradition, et un passage obligé pour chaque gagnante, et son équipe.

Qui va faire le saut cette année dans Poppie’s Pond ?

Peut être encore Pernilla Lindberg qui a fait l’année dernière ce saut en compagnie de ses parents, et de Daniel Taylor, son fiancé et cadet. Statistiquement, elle a pourtant peu de chances d'y parvenir.

Depuis la première édition en 1983, seule Annika Sorenstam est parvenue à conserver son titre une deuxième année d'affilée.

C'était en 2002, et depuis la compatriote de Lindberg, plus aucune golfeuse n'a réussi à conserver son titre.

Cette année encore, l’ANA Inspiration 2019 promet d'être relevé, et se prépare à accueillir un champ composé de 26 championnes en majeurs, dont toutes les championnes en majeurs de ces cinq dernières années.

La championne en titre Pernilla Lindberg figure bien entendu en tête de la liste, mais elle aura donc fort à faire pour rééditer son exploit de 2018, à moins qu'elle ne soit inspirée par sa compatriote suédoise, Annika Sorenstam...

Crédit photo : Getty images pour Ana Inspiration

À propos de son retour, Pernilla Lindberg a déclaré : « Gagner l’ANA Inspiration était un rêve devenu réalité, et c’est certainement un jour que je n’oublierai jamais. Je suis impatiente de pouvoir défendre mon titre contre les meilleurs joueuses du monde, et j’attends aussi avec impatience d’assister au dîner des championnes, aux côtés de toutes les incroyables championnes qui m’ont précédées ».

Encore une autre tradition qui rappelle le plus célèbre majeur masculin... le Masters et son dîner des champions.

Crédit photo : Getty images pour Ana Inspiration

Inbee Park, N ° 3 mondiale, Yeon Ryu, la plus jeune joueuse N ° 1 mondiale, et Lydia Ko, se joignent à elle pour faire partie des principales prétendantes, de même que les stars Lexi Thompson et Karrie Webb.

Cette dernière va faire sa 23eme apparition, après avoir déjà terminé dans le top cinq à huit reprises.

Inbee Park, vainqueur du Grand Slam, a déclaré: « L’ANA Inspiration est l’un de mes tournois préférés de l’année, et je suis honorée de faire partie de toute l’histoire de Dinah Shore. En tant que compétitrice, vous voulez toujours affronter les meilleures joueuses, et le champ de cette année est déjà très fort. Si vous regardez la liste des engagées, vous verrez des championnes du monde entier.».

Ariya Jutatugarn, N ° 1 mondiale et double championne, fait aussi partie des championnes qui souhaitent ajouter l’ANA Inspiration à leur palmarès.

Elle souffre d'un certain manque de notoriété en lien avec une baisse de la médiatisation du circuit, notamment en Europe.

Ces dernières années, le fauteuil de numéro un mondial a tellement changé souvent de propriétaires, qu'une victoire dans un tel tournoi, pourrait asseoir sa réputation, et l'installer dans le rôle.

La volatilité du classement mondial démontre à la fois un niveau de performance assez équilibré entre les meilleures joueuses du monde, mais à contrario, un manque de leadership.

Annika Sorenstam et dans une moindre mesure la mexicaine Lorena Ochoa portaient sur leurs épaules le circuit féminin. Il manque aujourd'hui une golfeuse capable de reprendre durablement ce flambeau.

Les golfeuses ayant gagné un majeur en 2018 ont finalement obtenu plus d'échos et de publicités en comparaison de l'actuelle numéro un mondiale, à commencer par Georgia Hall, après sa victoire au Women's British Open, une des victoires qui a généré le plus de presse, notamment en Europe.

Ariya Jutanugarn, à la recherche de son premier titre à l’ANA Inspiration, a déclaré : « J'aime beaucoup jouer au Mission Hills Country Club, car le parcours me convient parfaitement. J’ai terminé dans le top dix au cours des trois dernières années, et j’ai de bons souvenirs. Je suis donc impatiente de voir, si je peux faire encore mieux cette année ».

Le parcours du tournoi Dinah Shore au Mission Hills Country Club

Desmond Muirhead a conçu le parcours de tournoi Dinah Shore en 1970.

Il a le grand honneur d’être classé parcours N ° 1 dans la vallée de Coachella, depuis de nombreuses années, et d’organiser un championnat majeur depuis plus de 40 ans.

Crédit photo : The Westin Mission Hills

Le célèbre 18 est un Par-5 de 590 mètres avec un green en île, et joue toujours un rôle déterminant sur l'issue du tournoi. Il n'est pas pour rien dans la popularité de ce parcours.

En 2009, Brittany Lincicome, auteur d'un eagle au 72ème trou a marqué l’histoire des majeurs, homme ou femme. C'est la seule fois où un majeur a été remporté sur le dernier trou, avec un eagle.

Le green en île est énorme avec des contours difficiles à lire, et qui exigent précision et habileté avec le putter. 

Un rendez-vous d'avril à cocher dans vos agendas...

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 207
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.