Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Abu Dhabi HSBC Championship, Tommy Fleetwood, tout en musique…

Tommy Fleetwood, Crédit Photo : Abu Dhabi HSBC Championship, Getty Images

Si vous aimez le rock, vous vous souvenez sans doute du groupe britannique, Fleetwood Mac, qui nous enchantait dans les années 70 par ses improvisations. À Abu Dhabi cette fin de semaine, c’est un autre britannique du même non, Tommy Fleetwood, qui nous a enchanté, avec son jeu de golf, et son style rock and roll.

Découvrez nos formules d'abonnements

Le jour où les organisateurs du tournoi d’Abu Dhabi ont décidé d’introduire de la musique pour accompagner les joueurs depuis le practice et le putting green, et jusqu’au premier tee, ils n’avaient peut être pas imaginé que le vainqueur de leur tournoi allait être un homme avec le regard d'une star du rock…

Une étoile est née, peut être pas du rock, mais bien du golf…

Tommy Fleetwood, remporte son deuxième titre sur le Tour européen, en signant un 67 ce dimanche au golf club d'Abu Dhabi, pour terminer 17 sous le par, un coup devant le vainqueur de l’US Open Dustin Johnson, et l'espagnol Pablo Larrazabal.

Tommy Fleetwood ne pensait pas qu'il lui faudrait quatre ans pour remporter son deuxième tournoi européen. Il vient de gagner 450 000 dollars et devrait passer dans le top 50 mondial depuis sa 102e position actuelle.

« Une victoire est la bienvenue, mais je ne pensais pas qu'elle viendrait cette semaine » a admis Tommy Fleetwood.

À 26 ans, et après des débuts assez difficiles sur le circuit européen depuis 2012, c’est par quelques coups mémorables que depuis, Tommy Fleetwood a su se maintenir, puis se distinguer sur le Tour européen.

En 2013, c’est avec un improbable birdie, dès le premier trou du play-off qui l’opposait à Stephen Gallacher et Ricardo González, qu’il remporte le Johnnie Walker Championship à Gleneagles.

En 2015, au Wentworth Club lors de la deuxième manche du championnat BMW PGA, il s’illustre en réussissant un Albatros sur le par 5 numéro 4, alors qu’il essayait de rejoindre Francesco Molinari en tête du tournoi. Ensuite, un eagle sur le 12 lui permettra de terminer le tour en 65, et de revenir à la quatrième place du tournoi.

abu-dhabi-tommy-fleetwood-2.jpg

En fin d’année 2016, il devenait prévisible de le voir accéder aux premières places, après trois Top 15, dont une troisième place en décembre à l’UBS Hong Kong Open.

Alors voir ce week-end, Tommy Fleetwood remporter cet Abu Dhabi HSBC Championship ce n’est pas vraiment une surprise, et il l’a fait avec la manière : le jeune Anglais a terminé le dernier tour avec quatre birdies et un eagle pour un cinq sous le par, et pour s’assurer une nouvelle victoire depuis le championnat Johnnie Walker 2013.

Tommy Fleetwood a terminé un coup devant Dustin Johnson et Pablo Larrazabal, et deux coups devant le Thaïlandais Kiradech Aphibarnrat, l’autrichien Bernd Wiesberger et le triple vainqueur de l’épreuve Martin Kaymer. Le leader de la veille, Tyrrell Hatton, a lutté pour finir par un 75, et terminer à égalité au 13e rang.

Tyrrell Hatton, Crédit Photo : Abu Dhabi HSBC Championship, Getty Images

Au départ de ce dernier tour, Kiradech Aphibarnrat avait pris la tête avec deux birdies sur les deux premiers trous. Trois birdies consécutifs ont permis à Larrazabal de se mêler à la lutte, et jusqu’à sa dernière approche sur le 18, l’espoir lui était permis de revenir à égalité avec Tommy Fleetwood, mais à condition de faire un eagle…

L’eagle sur le 18, finalement c’est Dustin Johnson qui le réussira, mais cela est au final simplement suffisant pour lui permettre de rejoindre Pablo Larrazabal à la deuxième place. Dustin Johnson se consolera peut-être avec son 64 du samedi, meilleur score du tournoi cette semaine.

Martin Kaymer, en quête d'une quatrième victoire à Abu Dhabi, avait bien débuté le troisième tour avec une avance d'un coup sur Rafa Cabrera Bello, mais Kaymer le troisième jour a joué  72 et Cabrera Bello 74, leur laissant peu de chance pour se mêler à la lutte pour la victoire le dimanche.

Martin Kaymer a remporté l'épreuve en 2008, 2010 et 2011, mais sans doute portait il en mémoire sa défaite il y a deux ans, face au déjà vainqueur surprise, le français Gary Stal.

Au moment de la remise de son trophée, Tommy Fleetwood a déclaré :

« C'est vraiment cool, je ne l'ai pas vu venir. Quand je pense que j'ai passé le cut ici une fois en six ans, cela démontre juste que cela n'a pas de sens du tout ».
« J'ai bien commencé la saison à Hong Kong, et je ne voulais vraiment pas m'arrêter, mais avec un mois de congé pour Noël, vous ne savez jamais comment vous allez jouer ensuite ».

Tyrrell Hatton, Crédit Photo : Abu Dhabi HSBC Championship, Getty ImagesDJ Reggie Yates

Concert de musique et DJ, pour ouvrir et clôturer l’Abu Dhabi HSBC Championship

Pour commencer l’année en musique, quatre des plus grands noms du golf d'aujourd'hui ont mixé avec l'un des meilleurs DJs de Grande-Bretagne. Rickie Fowler, Henrik Stenson, Dustin Johnson et Ian Poulter se sont associés au top DJ Reggie Yates, en ouverture du tournoi.

À cette occasion, Ian Poulter, qui a manqué une grande partie de 2016 suite à une blessure au pied, a déclaré : 
« C'est formidable d'être de retour dans le mixage, et à plus d'un titre. Comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, la musique est un élément important dans ma préparation, et m'aide à me concentrer pour relever le défi, donc ce sera amusant d'avoir une expérience de DJ avec l'un des meilleurs du genre ».

Tommy Fleetwood, photo jeudegolf.org

Le DJ Reggie Yates a ajouté : 
« C'était incroyable de partager la scène avec quatre athlètes de haut niveau, et ils semblaient s'amuser sur les platines. C'était une expérience complétement nouvelle pour moi, mais c'était formidable de faire partie de quelque chose d'aussi unique que cela. J'espère que cela aidera à amener le golf vers de nouveaux publics et je suis fier d'en faire partie. Nous avons certainement tourné quelques têtes sur le parcours ».

Rory McIlroy n’était pas de la fête, pas plus que sur le parcours

Lundi on apprenait que Rory McIlroy c'était retiré du tournoi d'Abu Dhabi cette semaine, à cause d'une blessure aux côtes. Il s’agirait d’une fracture de stress.

McIlroy a déclaré qu'il était « amèrement déçu » et « vraiment très ennuyé » de manquer le tournoi. « Dans des situations comme celle-ci, il vous suffit d'écouter les experts ».

L'Irlandais du Nord avait joué la semaine dernière avec cette blessure pendant les trois derniers tours de l’Open d’Afrique du Sud, où il a perdu en play-off face à Graeme Storm.

Alors, rendez vous au Masters pour Tommy Fleetwood ?

À l’issue de cette victoire, attendons-nous maintenant à ce que Tommy Fleetwood, l’originaire de Southport, ne finisse pas de nous surprendre. Il est trop bon joueur pour n’être 102e mondial. Il l'a prouvé à Abu Dhabi, comme un vrai rocker…

2017 pourrait être l’année de la consécration de Tommy Fleetwood. Depuis juillet dernier, il a joué dans 14 tournois et a terminé seulement deux fois à en dehors du top 30. 

« J’ai travaillé dur et je suis ravi de gagner de nouveau », a t-il dit. « J'ai lutté pendant deux ans et j'ai eu des jours très sombres, particulièrement en mai de l'année dernière, mais tout est derrière moi maintenant, et évidemment, cela va m’ouvrir quelques portes ».

Tommy Fleetwood doit maintenant attendre avec impatience une première apparition au Masters en avril.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 900
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Golfeur depuis les années 90, j'ai eu la chance de faire un grand nombre de voyages golfiques en France, en Europe, ainsi qu'aux Caraïbes, pour jouer sur plus d'une centaine de parcours. J'ai partagé les parties de très bons golfeurs amateurs, et de pros. Au cours de mon expérience, j'ai été proche des professionnels du secteur, enseignants, dirigeants de golf, organisateurs de Pro-Am, architectes de golf, et sponsors.


Professionnel du monde de la communication, j'ai obtenu un premier prix pour la réalisation de sites internet de parcours de golf.
Aujourd'hui, je mets à profit mon expérience golfique sur le site jeudegolf.org en apportant ma vision sur l'évolution du golf sur près de trois décennies.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.