Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Accessoires Golf

A quoi servent vraiment les rainures sur la face d’un club de golf ?

Ce que vous n'imaginez pas sur les rainures !

Donner du spin ? Evacuer les débris entre la face du club et la balle ? Augmenter la friction ? La réponse est dans cet article où je me permets de faire une comparaison avec un domaine d’activité pourtant très différent : le sport automobile.

Qu’est-ce que des pneus pour la course automobile ont en communs avec des sandwedges pour le golf ? La question peut vous paraître surprenante mais vous allez constater qu’il y a beaucoup plus de points communs qu’il n’y paraît au premier abord.

Tout est question de friction ou de traction, ou en langage golf, de grip !

Sport automobile : Le comportement du pneu par rapport à la route

Plus un peu accroche la route, et plus un pilote de course va pouvoir aller vite.

De la même façon, plus une face de club va gripper la balle, plus bas sera le vol de la balle, et plus, la balle prendra du spin.

Regardons comment fonctionne des pneus de course, et voyons si nous pouvons distinguer quelques parallèles avec la face d’un club de golf tel que le sandwedge et son interaction avec la balle de golf.

Sur une piste sèche, lors d’une journée ensoleillée, une voiture de course va être généralement équipée de pneus dit slick, soit des pneus plutôt large, doux et ne présentant aucune rainures sur leurs surfaces.

Ces pneus sont conçus ainsi pour faire en sorte qu’il y ait un maximum de caoutchouc en contact avec la route.

A partir d’une simple rainure, cela décroit le montant de traction exercé sur la route.

Plus doux que des pneus normaux, les slicks proposent une plus grande traction avec le sol.

Dans des conditions humides, le pilote de course va changer ses pneus slicks vers des pneus rainurés.

Les rainures sur les pneus permettent d’expulser l’eau de la route, ce qui permet de faire en sorte que la plus grande portion possible du pneu se grip proprement avec la route.

friction.jpg

En revanche, chaque rainure réduit le montant de caoutchouc en contact direct avec la route, ce qui en fait réduit la traction.

Golf : Le comportement de la face de club par rapport à la balle

Les fabricants de matériel de golf conçoivent désormais leurs meilleurs clubs avec un procédé d’usinage spécifique pour dessiner des rainures sur les faces qui soient en conformité avec la législation édictée par l’USGA et le Royal & Ancient, les deux institutions qui ont autorité sur le monde du golf.

La partie usinée de la face du club équivaut à la partie la plus douce d’un pneu de course.

C’est cette partie qui permet que la couche extérieure de la balle « s’installe » dans les mini-rainures au moment de la déformation de la balle à l’impact.

Et même sur des demi-coups, c’est ce qui permet d’accroître la friction entre le club et la balle.

Les clubs de golf ont besoin de ces rainures, car sur un parcours, nous pouvons rencontrer une grande variétés de lies différents (fairway court, sec, gras, pré-rough, rough, chemin….).

La plupart de ces lies dictent ce qu’il va se passer entre la face du club et la balle (pourcentage d’humidité, herbe…), et réduire le niveau de friction.

Il faut comprendre qu’à la base, les rainures n’existent pas sur une face de club, simplement pour donner du spin, mais prioritairement pour servir de chemin pour écarter les débris de la relation face de club – balle, et éviter que cela n’altère trop le grip.

Contact entre la face du club et la balle

Les pilotes de courses peuvent se payer le luxe de changer de pneus, et donc de grip au beau milieu d’une course.

Ce n’est pas le cas pour un golfeur qui ne peut pas changer de face club en face de chaque lie différent !

Si ce golfeur devait taper tous ses coups de pitch ou ses approches avec un wedge en utilisant une balle de très bonne qualité, sans qu’il n’y ait aucune herbe ou humidité qui interfèrent dans la friction de la face avec la balle, il pourrait utiliser un club sans aucune rainure et produire le même spin, si ce n’est plus qu’avec une face de club comportant des rainures.

Vous aurez peut-être du mal à convaincre vos partenaires du fait que les rainures ne servent pas seulement à donner du spin, mais bien à évacuer l’humidité et les débris qui peuvent altérer la friction parfaite entre la face du club, et la couche externe de la balle, mais c’est pourtant bien ce qu’il faut savoir à propos des rainures.

L’exemple des pneus de course et de la route est vraiment parfaitement comparable au rapport entre la balle de golf et la face d’un club.

Pour un golfeur habitué à la compétition, il se peut qu’il ait un set de clubs pour le practice, et un set de clubs pour les tournois.

De cette façon, il peut toujours avoir un matériel adapté pour produire des coups de wedges plus bas, plus spinnant quand il y a plus d’interactions, et ne pas produire des coups si différents d’une situation d’entrainement à une situation sur le terrain.

Quelques notions complémentaires sur le spin et les wedges 

La forme, plus le rayon entre la rainure et la face ont un impact sur le spin

Les rainures en V donnent moins de spin que les rainures en U car l'angle rainure/face est plus ouvert et donc l'effet "grip" est moins important sur l'enveloppe, tout comme le rayon rainure/face, quand il est plus grand. 

Sur les petits coups, il y a moins de surface en contact, car la balle se déforme moins ce qui entraîne une diminution du spin.

Pour l'augmenter, certains fabricants ont apporté un micro-rainurage sur la face avec soit un usinage ou soit du laser. 

La matière et le revêtement ont aussi leur importance, par exemple les faces de wedges qui rouillent donnent plus de spin pour les mêmes raisons. 

La position du centre de gravité est haut et plus il y aura une augmentation du spin à iso swing.

Crédit photos : Srixon et Cleveland Golf

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2856
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Passionné de technique (plus de 15 année d'expériences dans l'aéronautique), il a reçu des formations en Clubmaking, Clufitting et Biomécanique en France, et en Angleterre. Sur ce site, il nous parle de matériel de golf et de fitting.


Sur le site, Alexandre intervient sur les questions liées autour du matériel de golf, et du fitting.


Retrouvez le sur www.proclubmaker.com

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.