Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans Golf Senior

A quel âge jouerez-vous le mieux au golf ?

A quel âge jouerez-vous le mieux au golf ?

Une étude récente a mis en lumière des corrélations entre l’âge des golfeurs, et leurs niveaux de jeux. Est-ce que l’expérience et la sagesse nous rendent de meilleurs joueurs ou alors au contraire, sommes-nous condamnés à stagner? Ce qui a été découvert pourrait bien vous surprendre?

Découvrez nos formules d'abonnements

Sommaire de l'article sur la corrélation entre âge des golfeurs et niveau de jeu 

Mis à part le plaisir que vous avez de jouer au golf, êtes-vous en train de perdre votre temps ? 

Cette formulation, un brin provocatrice pose la question sous un autre angle. 

Le fait de jouer au  golf pendant plusieurs années obéit-il à une quelconque courbe d’apprentissage ou de progrès ? 

Cette question, tous les golfeurs et golfeuses se la sont posés au moins une fois. 

Pour en avoir le cœur net, les journalistes et bloggeurs du site américain mygolfspy.com ont décidé d’utiliser la base de données du site « The Grint », une application mobile qui permet de tracker les performances des joueurs pendant leurs parties de golf, y compris, leurs index.

En plus de chercher un lien entre l’âge des joueurs et le niveau de jeu, cette étude a révélé d’autres aspects très intéressants.

Comme vous pourrez le constater à l’aide des tableaux ci-dessous, la bonne nouvelle est que même si chacun d’entre nous atteignons systématiquement un point à partir duquel notre progression ralentit franchement, nos aptitudes golfiques ne déclinent plus vraiment, et certainement pas aussi rapidement que vous pourriez le craindre.

Mais la mauvaise nouvelle, c’est qu’au regard de tout le temps que nous consacrons à jouer au golf, nous ne progressons pas tant que ça.

Ceci dit, il convient de prendre ces résultats avec des pincettes, car,  les utilisateurs de cette application mobile « The Grint » ne sont pas forcément strictement représentatifs de toute la population golfique, soit parce que les très jeunes ne l’utilisent pas forcément, soit parce que les plus âgés ne sont pas forcément familiers de ce type de technologie.

Donc, pour être totalement transparent sur l’étude menée, veuillez trouver ci-dessous la répartition des utilisateurs de l’application par tranche d’âges.

agegolf1.jpg 

Ce qu’il faut retenir :

Sans trop de surprises, on constate que sur l’échantillon de 4000 golfeurs retenus pour cette étude, la part des 30-40 ans est la plus importante.

A l’inverse, et comme écrit plus haut, la part des moins de 20 ans ou plus de 70 ans est très peu significative, ce qui peut partiellement limiter la pertinence des résultats.

Si la faible utilisation d’outils de statistiques portables est surprenante du côté des très jeunes, il y a une forme de logique dans le caractère déclinant de l’usage de ce type d’applis à travers les âges.

Le score moyen par tranche d’âge

Le tableau ci-dessous démontre la performance des joueurs en fonction de leurs âges de moins de 20 ans à plus de 70 ans.

Deux informations sont prises en compte : le score moyen par parties de 18 trous, et le différentiel d’index.

Le score est un bon repère car tout le monde peut le comprendre, mais revers de la médaille, il ne prend pas en compte le tee de départ utilisé par les joueurs (boules jaunes, blanches, noires ???)

C’est pourquoi, en plus du score, l’étude se base aussi sur le différentiel d’index qui sert de base de référence pour comprendre la réalité de la performance.

 agegolf2.jpg

Ce qu’il faut retenir :

Rien de surprenant à ce qu’une nouvelle fois, les extrêmes sortent du cadre général.

Le groupe des joueurs de 20 à 30 ans se distingue en étant le meilleur groupe avec un écart de plus d’un coup par rapport à la moyenne des autres joueurs, soit 17,7 coups au-dessus du par contre plus de 19 coups pour les catégories suivantes.

A première vue, les raisons de cet écart ne sautent pas aux yeux.

On peut supposer que la catégorie la plus jeune a plus de temps pour jouer régulièrement au golf.

A contrario, dans la masse des golfeurs de 30 à 60 ans, ceux qui jouent le moins bien, sont les trentenaires (30 à 40 ans).

L’explication peut être à chercher dans la vie extra-golf.

Cette catégorie de golfeurs est d’ailleurs souvent appelée la génération perdue, car cela correspond le plus souvent à la partie la plus intense de la vie professionnelle, et parallèlement, la partie de la vie maritale la plus prenante avec pour les couples, les enfants en bas âges.

Si vous demandez à n’importe quel directeur de golf, il vous dira que les trentenaires sont ceux qui passent le moins de temps sur le parcours.

Ce qui me paraît le plus intéressant à retenir de ce tableau, c’est bien la confirmation que le niveau de jeu varie extrêmement peu entre 30 et 70 ans !

Il y a bien deux façons d’analyser ces chiffres.

  • Soit de manière très optimiste, vous pouvez considérer que votre niveau de jeu ne baissera pas avec l’âge.
  • Soit de manière pessimiste, malgré votre implication constante, vous aurez du mal à faire baisser très nettement votre niveau de jeu.

Personnellement dans la catégorie des 30-40 ans, je me reconnais complètement dans ce tableau.

Avant 30 ans, j’ai beaucoup joué et beaucoup fait baisser mon index (merci les rtt). Depuis, le passage de la trentaine, marié avec un enfant, mon niveau de régularité au golf a franchement baissé, et mon index franchement stagné par manque de compétition.

Pour ma part, je me rangerais plus facilement dans le camp des optimistes, les trente prochaines années sont pour moi !

J’ai encore le temps de rejouer, et d’espérer progresser.

Car contrairement  à cette étude, mon expérience et les rencontres faites avec des professionnels, préparateurs physiques, swing coach, clubfitter me laissent penser qu’il y a bien une marge de progression à condition de s’en donner les moyens.

Je serais donc moins catégorique sur mes chances de progresser malgré les faits irréfutables présentés ci-dessus.

Le score moyen par âge en fonction des par 3, 4 et 5

agegolf3.jpg

Ce qu’il faut retenir : 

Ce qu’il est intéressant de retenir considérant le tableau ci-dessus, c’est le fait qu’il n’y a justement pas de grandes différences quel que soit l’âge entre 30 et 70 ans.

A partir de 70 ans, les performances déclinent essentiellement sur les par-4 et les par-5 pour des raisons de distances.

Du fait de la longueur de certains trous, prendre le green en régulation devient de fait de plus en plus difficile.

Putts moyen par tranches d’âges

Le graphique ci-dessous démontre les putts joués par parties, et le pourcentage de greens pris en régulation en fonction des différentes catégories d’âges.

agegolf4.jpg

Ce qu’il faut retenir : 

Avant toute chose, il faut comprendre le lien très étroit qui lie le nombre de putts joués par parties et le pourcentage de greens touchés en régulation.

Paradoxalement, plus de greens manqués signifient souvent moins de putts !

Au contraire, quand un amateur prend un green en régulation, le coup d’approche vient souvent d’une distance bien plus longue que dans le cas où ce même amateur a raté le green, et s’est rattrapé avec un coup de wedge en bord de green.

Dans la plupart des cas, le fait de prendre le green en deux sur un par-4 signifie que le joueur a plutôt un long putt à jouer par rapport à un green manqué, puis joué avec un pitch ou un wedge.

Sous-entendu, ce que le tableau démontre, c’est qu’en fait, c’est le pourcentage de greens en régulation qui baisse plus on avance en âge.

Du coup, les plus âgés sont ceux qui jouent le moins de putts par parties.

Ce qui accrédite le fait que le petit jeu est la véritable force des seniors par rapport aux jeunes, et leur permet de rester compétitif face aux plus jeunes.

agegolf-1.jpg

Donc à la question à quel âge jouerez-vous le mieux, que l’on soit optimiste ou pessimiste, il y a de grandes chances que la réponse soit invariable : à tous les âges !

Jeune, vous pourrez vous appuyer sur votre jeu long. Plus vieux, vous pourrez vous appuyez sur votre petit jeu !

Mais comme déjà écrit sur ce site, le golf est bien le sport d’une vie.

Et l’optimisme peut venir du fait que l’on peut vraiment très bien jouer à bon niveau pendant de très longues années à la différence d’autres sports.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2559
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le

Restez informé

Recevez notre newsletter

Auteur

Fondateur du site www.jeudegolf.org en juillet 2010, découvre le golf à l'âge de 10 ans au travers d'une première expérience de caddy en Angleterre (Golf d'Uckfield/Essex) en 1985. Golfeur amateur depuis les années 90, d'abord en région parisienne, puis depuis 2005 en région lyonnaise.


Journaliste professionnel sur le golf, co-auteur du livre Tiger Woods, l'homme aux deux visages aux éditions SOLAR en septembre 2018.


Dans ce cadre est intervenu sur la Matinale de RTL dans la rubrique 3 minutes pour comprendre animée par Yves Calvi, et sur un reportage réalisé par la direction des sports de M6 pour le magazine du 12.45 du samedi 29 septembre.


Se déplace chaque année aux Etats-Unis pour interviewer les principaux acteurs de la filière Golf, aux sièges des marques en Californie ou au PGA Merchandise Show à Orlando.

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.