Posté par le dans Accessoires Golf

WellPutt: Du tapis de putting à la réalité virtuelle, en passant par le Big Tilt, avec Boris Pansart

Lundi 19 avril, nous avons visité la nouvelle usine WellPutt, à Lahonce, dans les Pyrénées Atlantiques, un bâtiment de 2500 m2 qui illustre le plein boom économique dans lequel se trouve actuellement l’entreprise française. Partie à l’assaut du marché des équipements de golf dans le monde entier, depuis déjà plus de dix ans, WellPutt, sous l’impulsion de son fondateur, Boris Pansart réalise désormais plus de 4 millions d’euros de chiffre d’affaires, et pas seulement dans le domaine de la vente de tapis de putting pour l’entraînement indoor. L’entreprise se projette déjà dans le putting indoor du futur…

Découvrez nos formules d'abonnements

Parmi les premiers entrepreneurs du secteur des équipements de golf d’origine française, Boris Pansart a très rapidement misé sur l’International, et en particulier le gigantesque marché du golf nord-américain, pour le développement de son entreprise.

Nous l’avions rencontré pour la première fois, à Orlando, à l’occasion du PGA Merchandise Show en janvier 2014.

A l’époque, il exposait, aux professionnels de golf de la PGA, son tapis de putting indoor avec de nombreux principes d’entraînements pour progresser.

Sept ans plus tard, quand on l’interroge au sujet du métier de son entreprise, sa réponse est toujours spontanée : Donner de la confiance aux golfeurs sur les greens !

Donner de la confiance à travers des solutions d’entraînements qui permettent de mieux appréhender dosage, ligne de visée, et stroke de putting, mais depuis, l’entreprise et les produits ont sacrément évolué.

Si l’entreprise a déménagé et multiplié sa surface de stockage et de fabrication par cinq, tout en restant en France, ancré dans sa région (près d’Anglet), c’est pour aller encore plus loin, et notamment dans la réalité que vivent les golfeurs sur les parcours : Gérer les pentes !

Boris Pansart affirme qu’il l’avait imaginé dès le départ, dès la création de son entreprise, et si aujourd’hui, les tapis de putting bien connus dans le monde entier, les WellPutt Mat, représentent toujours largement la majeure partie des ventes, les nouvelles plateformes dites Big Tilt présentent certainement son avenir, et l’avenir du putting en indoor.

Comme son nom l’indique, une plateforme de putting « Big Tilt » permet de créer rapidement un gros changement, une grosse variation d’inclinaison, d’avant en arrière ou l’inverse, ou de droite à gauche ou l’inverse.

Le tapis de putting n’est plus figé. Il se déforme automatiquement pour vous proposer des pentes pouvant aller jusqu’à deux degrés, dans un sens ou l’autre.

Les plateformes de dimensions variables, à partir de 3 mètres par 2, « vrillent » donc selon le souhait de son utilisateur, pour justement renforcer la confiance des golfeurs sur des situations fréquemment rencontrées : Les putts gauche droite ou droite gauche.

Sur un parcours, combien de putts réellement en ligne et sans pentes avons-nous à dominer ?

En réalité, très peu, et la Big Tilt devient l’outil indoor parfait pour s’y familiariser, et mieux réellement sentir les impératifs de tels putts.

Comme beaucoup d’usines, les nouveaux locaux de WellPutt se décomposent en plusieurs pièces, dont une est consacrée à l’exposition des dernières Big Tilt.

C’est là que nous avons eu la chance de pénétrer, pour justement les tester, jusqu’à un modèle génial de plus de 15 mètres de long, et lui-aussi capable de vriller à la faveur des vérins qui sont disposés de chaque côté, et sur plusieurs sections.

Une big tilt n’est justement pas une machine monobloc, mais un système qui peut se segmenter pour justement créer des pentes réalistes.

Avec une simple application smartphone développée par l’entreprise, vous pouvez rapidement et même instinctivement prendre le contrôle de votre plateforme, pour créer les pentes de vos choix, sachant que de nombreux trous sont positionnés pour créer une infinités de défis (huit trous sur une plateforme 3m x 2m).

Par rapport au simple tapis de putting, avantage anecdotique ou pas, la plateforme légèrement surélevé par rapport au sol, permet justement l’incrustation de véritables trous, pour avoir le plaisir d’entendre sa balle chuter dans un trou, quand celui-ci est justement parfait.

L’outil serait déjà parfait en l’état, mais le génial inventeur ne s’est pas arrêté en si bon chemin, en ajoutant un système de vidéoprotection pour rajouter à notre agrément, des lignes dessinées automatiquement, qui peuvent apparaître ou disparaître, s’élargir ou s’affiner, afin de jauger des lignes de visées, pour justement rentrer un putt parfait, tenant compte des pentes.

De là, WellPutt va encore plus loin, en proposant des séries d’exercices ludiques, pour viser des trous différents, des lignes différentes, et même pourquoi pas, créer une situation de mise sous pression avec un « timer » pour putter dans un temps défini et maximum (par exemple, 15 secondes pour taper un putt, et avant de passer au suivant dans un exercice prédéfini à l’avance).

Alors que l’on peut rapidement se lasser de putter sur un simple tapis indoor, sauf pour les plus passionnés, dans ce cas, le jeu est tellement ludique que l’on peut facilement y passer une heure, sans voir le temps passer.

Boris Pansart parle de prendre confiance.

On pourrait ajouter : Prendre confiance en s’amusant vraiment, et en ayant l’impression de travailler sérieusement la technique, pour affronter ces pentes parfois si perturbantes sur un véritable parcours.

Autre fait dont nous pouvons notablement témoigner : La qualité de roule de la surface de tapis incrustée sur la plateforme.

Comparativement aux premiers tapis de putting WellPutt, la roule semble avoir été très notablement améliorée.

En interrogeant le concepteur, ce dernier explique que le marché américain est en fait obsédé par des vitesses de roules très rapides, et le pousse dans ce sens.

Pour un golfeur européen, il y a là un risque de décalage avec la vérité des parcours de golf dont les roules sont plus souvent « moyennement rapides ».

Il arrive rarement que l’on putte sur des greens dépassant la vitesse des greens d’Augusta !

Sur ce point, objectivement, la roule proposée sur les Big Tilt reste rapide, mais paraît plus réaliste, et donc plus agréable, et surtout utile.

La visite de l’usine aurait pu s’arrêter là.

Boris Pansart nous explique encore que ce show-room pourra à terme se transformer en salle de putting indoor, accessible à un club de 72 membres à l’année, et toute heure, pour un prix d’abonnement mensuel autour de 75 euros.

Il ajoute qu’un célèbre coach de putting devrait y donner des cours… pour autant, il nous restait à voir un autre clou du spectacle.

Il y a quelques lignes, dans cet article, nous vous contions le fait que l’entreprise cherchait, à travers ses nouveaux produits, à se rapprocher de la réalité…

Cela allait définitivement être le mot clé de la visite : La réalité mais aussi virtuelle.

Dans une autre salle, une jeune équipe d’ingénieurs informatiques, travaillant sur des grands écrans, était en fait en train de mettre au point le rêve secret du Géo TrouveTou du golf français, aux produits connus d’Est en Ouest, d’Amérique en Asie.

A nouveau, il nous concède qu’il y pensait dès la création de l’entreprise. WellPutt n’avait pas pour seule destination la découpe, et l’impression de tapis de putting.

WellPutt, le bon putt, cela devait être aussi, toujours sous une forme ludique, une solution pour putter virtuellement avec des lunettes de VR, et un putter en main, pour reproduire sans bouger de son salon, la réalité d’un putt imaginaire.

Vous ne trouverez nulle part mention de cette invention sur le site de WellPutt, c’est encore au stade de développement.

Une fois que vous avez mis les grosses lunettes ou casque sur la tête, vous êtes projeté dans un nouveau monde virtuel, une salle, comme l’appelle les fans de la réalité virtuelle.

De là, vous pouvez tourner la tête, et visualisez tout autour de vous, une ambiance mais aussi des chiffres sur la qualité du mouvement.

Mouvement ?

En effet, on vous met dans les mains un putter muni d’une poignée ou joystick qui permet de raccorder la réalité virtuelle matérialisée par le casque/lunette avec un objet bien réel, le putter.

Il ne manque plus qu’un ingrédient : La balle !

Comment faire pour la toucher alors que les lunettes spéciales ne permettent pas de voir ce qui se passe dans le monde réel. De la sorte, vous êtes aveugle de votre environnement mais projeté dans un autre monde.

La balle est donc virtuelle !

Pour que l’expérience soit ludique, utile et réaliste, au moment où vous contactez cette balle virtuelle, le putter/joystick vous renvoie une impulsion électromagnétique, signe du contact.

L’idée est époustouflante, bien qu’encore au stade de développement. On imagine qu’il y a encore beaucoup d’étapes à passer pour en faire un produit fini, et dans votre salon.

Toutefois, cet exemple illustre le présent et l’avenir d’une entreprise qu’il conviendrait de ne pas sous-estimer.

WellPutt pourrait bien être à l’avant-garde des entreprises d’équipements sur le golf pour les années à venir.

C’est à la fois rafraichissant et enthousiasmant sur une filière qui ne cesse de crier au « game changer » à la moindre « poupouille » de changement insignifiant, et sans effet réel sur le jeu sur le parcours.

Pour une fois, là, on parle vraiment d’innovation de rupture, et c’est le fruit d’une entreprise française qui équipe déjà quelques-uns des meilleurs putters du monde, des joueurs professionnels du PGA Tour, avec ses plateformes Big Tilt.

Le putting en réalité virtuelle est-il l’avenir du golf ?

Nous ne savons pas répondre à cette question seule.

En revanche, à très court terme, l’enseignement et la performance au putting pourrait bien passer des outils comme les Big Tilt, et alors que le seul frein pourrait être le prix d’acquisition, qui selon les dimensions peut dépasser les 10 000 et même 18 000 euros (5m x 2m).

Un marché qui se veut déjà très concurrentiel, bien qu’émergent.

Cela étant, la crise que nous traversons actuellement illustre aussi des golfeurs qui n’hésitent  plus à s’équiper en cage Trackman dans une pièce de leur maison. La prochaine étape pour eux sera peut-être l’ajout d’une plateforme de putting WellPutt.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 557
  • 1 commentaire
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Seniors, comment augmenter la distance de chaque c...
Sébastien Reisky : « Il existe une grande inégalit...

Auteur

 

Commentaires   

chrisbiernaux@hotmail.com
0 #1 PuttViewchrisbiernaux@hotmail.com 05-05-2021 13:19
Bonjour,

Pour votre information, il existe déjà un système similaire :
  • https://puttview.com/pv-indoor/

  • https://puttview.com/moving-green/

  • https://puttview.com/pv-outdoor/


Bien à vous,
Christophe

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.