Posté par le dans Chronique de golfeurs

Universités américaines (1) : Partir suivre un double cursus études et golf aux USA ?

Vos enfants rentrent au collège ou au lycée, et vous commencez déjà à penser à leur avenir : Où vont-ils étudier après le bac ? En plus, avec des parents golfeurs, pour peu qu’ils soient également des bons joueurs ou joueuses, alors là, tout se complique! Vont-ils suivre des études supérieures classiques après la terminale? Vont-ils tenter leur chance dans le sport et abandonner les études ? Dans cet article, vous verrez que vous n’aurez pas forcément besoin de faire ce choix. Les universités américaines offrent le choix de pouvoir suivre un véritable double cursus après le bac, avec des études supérieures de qualité, et à la fois du golf de haut niveau. Mais alors comment cela fonctionne-t-il ? Quelles sont les démarches à suivre ? Quels sont les critères de recrutement, et les taux de bourses possibles ? Enquête sur le double cursus dans les universités américaines.

Découvrez nos formules d'abonnements

Environ 80% des joueurs professionnels sur l’USPGA Tour ont joué au golf dans une université américaine. Parmi eux, Justin Thomas, Adam Scott ou encore Brooks Koepka.

Cette option post-bac, qui permet aux jeunes golfeurs et golfeuses de ne pas renoncer ni au golf, ni aux études supérieures, est choisie par de plus en plus de jeunes bacheliers.

Dans le monde entier, environ 1200 Collèges et Universités américaines offrent des bourses pouvant couvrir jusqu’à la totalité des frais scolaires aux sportifs les plus prometteurs.

Evidemment, les golfeurs et golfeuses recrutés représenteront leur université aux compétitions, le choix des joueurs est donc primordial pour les coachs.

En tout, en universités américaines, on compte 6 bourses par équipes filles, et 4,5 par équipes hommes.

Seuls les meilleurs joueurs et joueuses peuvent imaginer atteindre une bourse complète dès la première année.

Les frais de scolarité peuvent énormément varier d’une université à l’autre. Par exemple, si un golfeur reçoit une bourse d’études à hauteur de 50% il peut avoir à payer 15.000€ de sa poche dans une université, comme 3.000€ dans une autre.

Pour illustrer, si une fac américaine coûte entre 30 000 et 40 000euros/an, les frais se répartiraient de la façon suivante :

21 000€ de frais de scolarité, 16 000€ de bourse sport étude (si financement à 50%), 1000€ de frais de dossier, 7 700€ de frais d’internat et de repas, 2000€ d’assurance santé. Si le financement de la scolarité est à hauteur de 50% par l’université, il reste donc à payer par le sportif 15 000€/an.

Dans le cas où votre enfant obtient une bourse à 100%, ses études supérieures aux Etats-Unis vous coûteraient donc, possiblement moins chers ou à un prix équivalent que dans des grandes écoles en France.

Une alternative qui semblerait donc intéressante, à la fois pour les études, le sport de haut niveau, mais aussi l’acquisition d’un niveau de langue parfait, ainsi qu’une ouverture aux autres cultures.

Mettre en place ce projet prend environ douze mois.

Cependant, la préparation d’un projet d’études universitaires aux Etats-Unis commence bien plus tôt pour le sportif, dès la classe de seconde environ.

Le jeune doit alors se préparer dans tous les domaines : personnel, scolaire, et bien sûr sportif.

Néanmoins, il faut savoir que pour les universités américaines, les résultats scolaires sont aussi importants que les résultats sportifs.

Afin de pouvoir choisir au mieux le programme universitaire qui convient au jeune, mais aussi de le faire remarquer par les recruteurs des facultés américains, il existe une option dite « d’accompagnement ».

Il est possible de faire appel à une agence spécialisée dans le recrutement, dont le travail sera de vous représenter auprès des universités américaines. Son objectif est de vous créer le maximum d’opportunités possible pour votre choix d’université. Elle vous accompagnera également dans les démarches à suivre tout au long du processus.

Le comportement des sportifs est également scruté par les recruteurs des universités américaines, ainsi que le niveau de réactivité du sportif si un recruteur le contacte.

Durant mes recherches sur les méthodes de financement des projets, j’ai observé que des joueurs avaient créé des cagnottes sur des plateformes de financement participatif du type KissKissBankBank.

C’est le cas par exemple d’Edgar Naen, qui a créé une cagnotte pour financer les 15 000 euros restant pour réaliser son projet d’études aux Etats-Unis. Sa cagnotte a été remplie à 200% par les internautes, et Edgar est aujourd’hui en faculté américaine.

L’étape la plus importante du processus reste le choix de l’université. Sur quels critères le jeune base-t-il son choix ? Quels sont les paramètres à prendre en compte ?

Après avoir échangé avec des familles qui ont tenté l’expérience, le plus important serait d’abord de lister ses critères de choix par ordre de priorités.

« Qu’est-ce qui est le plus important pour moi ? Pour mon bien-être et mon intégration ? »

Parmi ces critères, on peut trouver la qualité de l’enseignement de l’université, le niveau de jeu de l’équipe de l’université, la taille de l’université et le nombre d’étudiants, la relation avec le coach, la proximité avec un aéroport international, la météo pour jouer au golf toute l’année dehors, le taux de bourse de l’université, le niveau d’anglais exigé…

Mais quelles sont les meilleures universités des Etats-Unis ?

Il est vrai, les universités américaines prennent de plus en plus de place dans le classement des universités internationales.

En août 2020, le classement de Shangaï a été publié, classement qui répertorie une liste des 1000 meilleures universités du monde, connu aussi sous le nom de Academic Ranking of World Universities.

En 2020, les universités américaines dominent le classement, puisque quinze d’entre elles figurent dans le top 20 des meilleures universités.

En première position se trouve la bien connue Harvard University, suivie de Stanfort University, le Massachussetts Institute of Technlogicy (MIT) figure en quatrième place, suivie de l’University of California-Berkeley en cinquième place.

Ensuite, la sixième place a été attribuée à Princeton University, puis arrivent Colombia University, California Institute of Technology, University of Chicago, et Yale University qui tient la onzième place.

La treizième place revient à University of California, ensuite John Hopkins University (Maryland), en seizième place l’University of Washington, University of California, San Diego prend la dix-septième place, et pour finir la dix-neuvième place du classement revient à University of Pennsylvania.

Toutes les universités américaines n’ont pas forcément le golf comme sport, même si aux Etats-Unis, 705 universités ont une équipe de golf masculine, et 697 ont une équipe de golf féminine. 

Je vous ai donc sélectionné une liste non exhaustive d’universités qui pratiquent le golf :

McNeese State University en Louisiane, University of Oklahoma, Parkville University dans le Missouri, Southeastern Louisiana University en Louisiane, Rogers State University à Claremont, tge University of Alabama, University of South Carolina à Columbia, Chestnut Hill College à Philadelphie, University of Texas à Austin…

Suite à mes échanges avec des joueurs et parents qui ont vécu (ou vivent encore) cette expérience, quelques conseils tirés de leur expérience sont revenus, concernant les critères de choix, comme par exemples :

Ne pas choisir une université uniquement pour son coach, car il arrive que les coachs changent d’universités.

Choisir une université avec un aéroport international accessible pour rentrer rapidement en cas de besoin.

Ou encore prêter attention à la taille des universités : une université immense pourrait être déstabilisante pour un jeune qui n’est pas habitué aux grandes villes.

Peut-être préférera-t-il une université plus « familiale », où tout le monde se connaît.

Aussi, les joueurs et joueuses ont parfois plus de chances de jouer dans les compétitions dans des équipes moyennes ou petites, que dans des grosses équipes où le coach doit faire ses sélections parmi plus de jeunes.

Vous l’aurez compris, avant de jeter son dévolu sur une université, il est nécessaire de se poser les bonnes questions, afin que l’expérience se déroule au mieux.

Cet article, qui précède une série d’autres articles sur le même dossier, introduit la thématique, et présente de manière globale le fonctionnement du double cursus aux Etats-Unis.

Les prochains articles, seront agrémentés de points de vue d’acteurs différents en rapport avec le sujet, afin de vous éclairer au mieux avec leurs retours d’expériences.

Nous aurons des jeunes golfeurs et golfeuses, qui sont déjà revenus pour certains, d’autres encore sur place, ainsi que le témoignage de leurs parents.

Nous aurons également l’interview d’un coach qui prépare les jeunes aux universités américaines, ainsi qu’un article avec une agence de placement sportif, qui s’occupe de placer les jeunes dans les universités.

A bientôt pour la deuxième partie de ce dossier spécial : Faire ses études et du Golf aux Etats-Unis.

Crédit photo :  Darryl Oumi/Icon Sportswire et Fédération Française de Golf pour les cartes universitaires

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 97
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

L'offre "Golf" en France est-elle adaptée à toutes...
GolfHER : Une communauté golfique pour les femmes,...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.