Tiger Woods mise-t-il toute sa saison sur le Masters 2020 ?

Le début de saison du Tigre ressemble plutôt à un gruyère, avec plusieurs semaines sans jouer entre chaque apparition en tournoi. Depuis le Genesis Open terminé à la 68eme place, Tiger Woods n’a pas rechaussé les chaussures de golf pour le championnat du monde au Mexique, ni pour le Honda Classic, pourtant disputé tout près de son lieu de résidence, et il ne devrait pas plus participer au prochain Arnold Palmer Invitational. A 44 ans, il ménage son dos, et se prépare surtout à défendre sa précieuse veste verte. Pour Woods, c’est le Masters sinon rien ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Depuis sa victoire au Japon, au ZOZO Championship, le monde du golf scrute chaque sortie du Tigre en tournoi, pour rêver à une nouvelle et 83eme victoire sur le circuit PGA.

Woods se ménage-t-il pour obtenir ce chiffre mythique sur les greens d’Augusta ?

En 2020, Woods n’a disputé que 8 petits tours sur un parcours en compétition, soit l’équivalent de deux tournois, le Farmers Insurance et le Genesis Open, deux tournois Californiens.

Depuis début janvier, le PGA Tour a pourtant présenté 8 tournois, et pas des moindres, avec un WGC au Mexique, le Tournoi des Champions, le Pro-Am de Pebble-Beach ou encore le Waste Management à Phoenix.

Woods a jusqu’à présent minimisé les déplacements, y compris à quelques pâtés de maisons de chez lui, puisque le résident de Jupiter en Floride n’a pas fait le déplacement à Palm Beach Gardens, le parcours théâtre du Honda Classic.

Numéro 10 mondial pour l’heure, depuis son retour à la compétition fin 2017, sa première saison complète en 2018 a été marquée par 19 apparitions en tournois, puis seulement 14 en 2019.

Fin 2018, à l’occasion de la Ryder Cup à Paris, tout juste vainqueur du Tour Championship à Atlanta, Woods était apparu en bout de course.

Par conséquent, rassuré sur sa capacité à gagner à nouveau, il avait décidé d’alléger son calendrier 2019, et encore à plus forte raison, après sa victoire au Masters à Augusta en avril.

Alors que le calendrier du PGA Tour a sensiblement changé depuis deux ans, concentrant les Majeurs, et une majorité des tournois de janvier à août, Woods ne semble pas vouloir se laisser dicter son rythme.

D’ici au Masters, il reste 5 semaines de compétitions avec notamment le Player’s Championship qu’il a déjà remporté deux fois, et le championnat du monde de Match-Play disputé à Austin au Texas.

Avant de remonter Magnolia Lane, Woods pourrait jouer ces deux tournois à chaque fois espacés d’une semaine, et sans se mettre dans le rouge pour Augusta.

Cela porterait son total de tournois à 4 avant le premier rendez-vous majeur de l’année. Pas beaucoup pour évaluer sérieusement l’état de son jeu, et probablement assez pour lui permettre de défendre sa veste verte ou décider du repas des champions la veille du Masters.

A ce stade, la lecture des statistiques de jeux du Tigre depuis le début de saison n’est pas très révélatrice de son jeu.

Si Woods voulait se cacher pour sortir du bois au dernier moment, il ne s’y prendrait pas autrement.

169eme pour la moyenne de coups gagnés sur le parcours, Woods n’a rien démontré de sa qualité de jeu, aussi bien au driving, que dans le domaine des approches ou au putting.

A la limite, seul son jeu de fers semble convenable sans plus.

Deux ans plus tôt, pour une saison sur 18 tournois, il avait obtenu la 5eme meilleure moyenne de coups gagnés, avec des points forts évidents dans les approches aux fers, le petit-jeu autour du green, et plus généralement du tee au green.

En 2019, il a certes gagné le Masters mais sur l’ensemble de sa courte saison, son jeu a été globalement un peu moins régulier dans tous les domaines, mis à part le driving.

Woods a concédé quelques mètres de moyenne en distance, mais considérablement amélioré sa précision avec 10% de fairways en régulation en plus.

Sur seulement 4 tours en 2020, non seulement c’est insuffisant pour avoir une bonne idée de l’état de son jeu, mais au regard des statistiques, il n’y a rien de franchement palpitant.

Sa moyenne de distance au drive est basse. Sa précision est moindre. Le nombre de greens en régulation est parmi les plus basses du circuit. Son putting n’est pas en place.

Alors qu’il avait plutôt bien débuté le Genesis Open avec un tour en 69, les trois tours suivants, son jeu a plongé avec des tours en 73, 76 et 77

Pas encore trop de raisons de s’inquiéter, l’an passé, il n’avait guère joué plus à pareil moment de la saison, mis à part sa participation au WGC Mexicain.

Clairement, en 2020, Woods ne devrait pas dépasser les 14 tournois disputés jusqu’à la prochaine Ryder Cup en septembre.

Simplement, pour préparer le Masters à Augusta, il avait disputé 5 tournois, alors que cette saison, ce chiffre pourrait tomber à seulement 4.

Le quintuple vainqueur du Masters souffrirait du dos, et se ménagerait en conséquence, notamment pour durer au plus haut niveau.

Woods ne voit pas de problème particulier, et comme à son habitude, interrogé par la presse américaine, il noie le poisson.

« Ma préparation suit son cours et de manière tout à fait habituelle. »

Ajoutant « J’ai eu la chance de gagner le Masters cinq fois. Je sais comment faire en sorte d’être à mon pic de performance pendant cette semaine incroyable. C’est difficile à faire, mais je me prépare de la même manière. J’ai une sorte de chemin à suivre pour être dans les meilleures dispositions. »

Les fans de golf seront surement déçus de ne pas le retrouver à Bay Hill, un parcours sur lequel il a été si souvent à l’aise et victorieux.

Ce serait étonnant de le voir triompher à Sawgrass avec aussi peu de golf dans les jambes. Le Player’s va sans doute lui servir de mise en jambes, alors que le championnat du monde de match-play paraît plus aléatoire.

En 2019, il avait pris la 5eme place, et joué plusieurs parties. Une élimination précoce pourrait limiter son nombre de parties disputées avant Augusta.

Il paraît hautement improbable que Woods ajoute un tournoi comme le Valspar disputé du 19 au 22 mars ou le Valero Texas Open, juste une semaine avant Augusta.

L’an passé, Woods suffisamment frais avait brillé par sa science du jeu et de l’événement pour battre des golfeurs plus fébriles, comme Francesco Molinari ou Tony Finau.

En cas de récidive, le tigre ne devrait pas jouer pendant pratiquement tout le mois suivant, et jusqu’au second majeur de l’année, le PGA Championship, qui se tiendra à Harding Park, près de San Francisco.

Finalement, à bien regarder le calendrier, Woods s’apprête à jouer un minimum de tournois de golf, et essentiellement les Majeurs, ou les tournois play-off de la Fedex Cup.

Dans cette optique de durer, Woods se concentre sur l’essentiel alors que les principaux candidats au titre de numéro un mondial, Rory McIlroy, Jon Rahm ou encore Brooks Koepka vont sans doute jouer deux fois plus de tournois dans une saison.

Alors oui, Tiger mise tout sur les majeurs, et en particulier sur le Masters, le tournoi le plus suivi au Monde, et où ses chances de victoires sont supérieures à celles qu’il pourrait avoir sur un US Open ou un US PGA.

Un autre majeur pourrait lui sourire cette année : The Open, qui se disputera sur le parcours du Royal St. Georges.

Un autre champion considère qu’il pourrait très bien y figurer : Sandy Lyle.

Pour ce dernier « Je pense qu’il swingue toujours aussi bien, son rythme est bon, et il se maintient en bonne forme. »

Woods n’avait pas joué The Open sur ce parcours en 2011, et n’avait pas réussi à se faire de bons souvenirs lors de sa dernière participation en 2003.

Pour Lyle, le fait qu’il soit cependant toujours capable de swinguer à 120 mph est un excellent signe de sa capacité à gagner un majeur.

Pour y parvenir, Woods limite donc ses apparitions au strict minimum. Sa 83eme victoire sur le PGA Tour, tant attendue par tous ses fans, pourrait donc bien avoir lieu sur un majeur…

Crédit photo : Adam Davis/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 513
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Equipements de golf : La qualité n’y est plus ?
Golf : Adapter l’offre pour augmenter la demande ?

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.