Posté par le dans Chronique de golfeurs

Tiger Woods : Le monde du golf retient à nouveau son souffle

Comme dans un mauvais rêve, les fans de Tiger Woods revivent une fois de plus un scénario catastrophe pouvant remettre en question l’avenir de leur champion, leur héros, celui qui a inspiré des millions de golfeurs depuis le milieu des années 90, soit près de 30 ans. Depuis quelques heures, les médias du monde entier relaient le terrible accident de voiture de l’homme aux 15 victoires en majeurs, et co-détenteur du record du nombre de victoires sur le PGA Tour. Cependant, il y a déjà une première information miraculeuse : Il est en vie à la faveur de sa ceinture de sécurité, et la robustesse de son SUV Genesis. Quelques jours après une cinquième opération du dos, désormais, il faut attendre le verdict des médecins. Au bloc avec de possibles multiples fractures d'une jambe, une cheville brisée, et un pied cassé, dans quelle mesure va-t-il pouvoir remarcher ? Rejouer au golf ? Et même reprendre sa carrière de golfeur professionnel ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Le monde du golf est à nouveau dans l’effroi et la crainte d’une terrible nouvelle.

A la différence des précédentes tragédies de l’homme à qui tout réussissait avant les révélations sur sa vie privée, et son divorce avec Elin Nordegren entre 2009 et 2010, beaucoup saluent déjà sa capacité à revenir, et à traverser les plus terribles épreuves.

En septembre 2018, en effet, il déjouait tous les pronostics en remportant le Tour Championship 2018, alors que quelques mois plus tôt, sa carrière était en suspens, et son avenir très incertain.

En conférence de presse, il se rappelait de ceux qui avaient douté de sa capacité à surmonter les épreuves, et se tenir à nouveau debout dans la position du vainqueur.

Encore quelques mois plus tard, il signait le plus retentissant exploit du sport moderne, le come-back ultime en remportant le Masters d’Augusta en avril 2019, prenant soin d’étreindre son fils Charlie au sortir du 18eme trou, pour nous laisser une nouvelle carte postale de son histoire fantastique.

Une sorte de clin d’œil à la même étreinte avec son père en avril 1997 quand il remporta sa première de ses cinq vestes vertes.

A chaque drame le concernant, l’émotion est la même, et d’Orlando à Melbourne, en passant par Paris, Londres, Tokyo ou Le Cap, tous les fans de la communauté des golfeurs éprouvent le même sentiment d’inquiétude, que ce soit Jack Nicklaus, son ami Justin Thomas ou même Greg Norman.

Car comme l’annonçait très tôt son père Earl Woods, Tiger a bien changé le monde au cours des trois dernières décennies.

Au-delà de populariser le golf, il est devenu une icône du sport américain, en particulier en tant que héros multiculturel, et sans doute toujours pour son père, une sorte de Jésus Christ de notre époque.

Si l’ange a depuis déchanté, en 2021, dans notre nouvel univers, ses frasques de jeune homme sont oubliées, et relativisées par rapport à des histoires encore plus sordides, au point qu’à son sujet, il ne reste que de l’empathie par rapport aux multiples épreuves qu’il a du traverser, et qui ont abimé son parcours vers encore plus de gloire.

Quelle aurait été sa carrière entre 2010 et 2020, si Woods n’avait pas perdu son équilibre familial, et une partie de sa santé ?

Au cours des années 2000, il faut se souvenir de son emprise pratiquement surnaturelle sur le sport peut-être le plus difficile au monde, et à dompter.

Au-delà des victoires avec des records de coups d’avances, quelle domination sur son sport, et en même temps sur ses pairs, au point de reléguer des talents exceptionnels comme Phil Mickelson, Vijay Singh, Padraig Harrington, Ernie Els, Retief Goosen, Adam Scott ou encore Sergio Garcia au rang de simples faire-valoir.

Sans Tiger Woods, assurément, Phil Mickelson serait la plus grande légende du golf des trente dernières années, mais sans lui faire offense, le golf n’aurait pas traversé ses propres frontières, ou alors pas plus que du temps de Ballesteros, Norman ou Faldo.

Woods a non seulement transporté le golf dans une autre dimension, mais ouvert des portes jusque-là fermées, et notamment s’agissant de la médiatisation du golf.

Ce matin, l’annonce de son accident est encore révélatrice de l’aura du Tigre, même affaibli, même blessé, même rattrapé et peut-être dépassé par la jeune génération des Dustin Johnson, et autre Brooks Koepka.

Apparu triste et incertain sur son avenir, il y a quelques jours à la TV américaine, en qualité d’organisateur du Genesis Invitational, et amené à se prononcer sur sa future participation au Masters en avril 2021, le doute planait déjà quant à la suite...

A chaque nouvelle épreuve, un ennemi silencieux se rappelle à lui : Le Temps qui passe !

C’est une chose de revenir au sommet de son art à 30, 35 ou encore 40 ans.

Désormais, à 45 ans, déjà dans la dernière ligne droite bien entamée d’une carrière de golfeur professionnel, tout Tiger Woods qu’il est, et face à une adversité comme il n’en a jamais affronté et à un tel niveau (le champ actuel des 100 meilleurs golfeurs mondiaux), pourra-t-il encore revenir, et redevenir le Maître, ne serait-ce qu’un bref instant de dimanche à Augusta ou à St. Andrews ?

Le fan de golf, le fan de Tiger l’espère. L’observateur des faits redoute que cette hypothèse se soit encore un peu plus éloignée avec ce nouvel accident, qui selon toute vraisemblance est bien un accident.

En attendant d’avoir le premier bilan médical, si une des chevilles est brisée, et justement dans le cas d’une opération, il faut déjà compter pas moins de six mois avant de pouvoir espérer remarcher normalement. Un œdème peut justement persister jusqu’à six mois après l’intervention.

Dans le cas des fractures multiples aux jambes, selon le site allodocteurs.fr, il y a deux cas de figures : « Lorsque la fracture est simple et qu'il n'y a pas de déplacement osseux, le traitement est orthopédique. Il suffit de réduire la fracture, c'est-à-dire de remettre les os bout à bout et de les maintenir à l'aide d'un plâtre jusqu'à leur consolidation. »

Deuxième cas de figure, et qu’il faut peut-être craindre concernant Tiger « Mais lorsque les os se sont déplacés, ont dit que la fracture est multiple. Dans ce cas, où lorsqu’il s'agit d'une fracture ouverte, quand la peau est transpercée par l’os, il faut faire ce que l'on appelle une ostéosynthèse et avoir recours à la chirurgie. »

Enfin « Dans certain cas, si la consolidation osseuse se fait mal, on peut avoir besoin de réopérer une deuxième fois. Mais dans la majorité des cas, et même si la rééducation peut être longue, la récupération est bonne. »

Tous les sportifs la connaissent et la redoutent : la fracture tibia péroné est une blessure handicapante, même si les techniques chirurgicales ont beaucoup progressé.

Sur un autre site, le docteur Placido Bartolone explique qu’un « grand nombre de fractures guérissent en quelques semaines, permettant une reprise totale du sport. »

Toutefois, il faut rester prudent « Certaines fractures sont complexes et nécessitent plus de temps avant de permettre une reprise du sport, et il arrive même que les patients ne puissent pas revenir complètement à leur sport d’origine. »

Le spécialiste explique « Un facteur décisif est par exemple la proximité de la fracture d’une articulation, ou la destruction éventuelle d’une surface articulaire. Les fractures articulaires sont plus complexes et comportent un risque de développement d’arthrose. »

Et ajoute encore « Il arrive que des parties d’os se nécrosent par la suite, ce qui peut entraîner des restrictions sportives. De même, une fracture comminutive est plus complexe qu’une fracture nette ou en spirale de l’os. »

Quelques mois ou années après les terribles accidents de Kobe Bryant ou Michael Schumacher, le sort semble aimer à s'acharner sur les plus grandes légendes contemporaines du sport de haut niveau...

A l’heure actuelle, on peut déjà imaginer qu’avant qu’elle ne commence, la saison 2021 de Tiger est déjà probablement terminée, mais pour beaucoup de ses fans, la question la plus importante, c’est sa santé, et dans un coin de l’esprit, sa capacité à rejouer à haut niveau.

Surtout, il faut espérer que le dos n’ait pas été touché une fois de plus.

Enfin, quel sera son mental face à cette nouvelle épreuve, et jusqu’où aura-t-il envie de se pousser pour revenir au départ du Masters à Augusta en 2022 ou plus tard ?

C’est justement là que son ennemi intérieur va parler : Le temps qui lui reste pour atteindre ses derniers objectifs sportifs, et par exemple, rattraper Nicklaus et ses 18 victoires en majeurs.

Quoi qu’il décide, nous pourrons le remercier de nous avoir tenu en haleine tout au long de ses 25 dernières années, et nous avoir fait croire que c’était possible, gagner 18 majeurs ou plus.

Quoi qu’il décide, nous pourrons le remercier d’avoir autant magnifié le sport, et en particulier le golf.

Quoi qu’il décide, nous pourrons le remercier de nous avoir fait vivre le plus incroyable des come-backs pour aller jusqu’à remporter le Masters 2019, que je vous invite à revoir, et à revoir, car combien nous faudra-t-il pour revoir un tel scénario ? C’était peut-être le scénario d’une seule vie pour notre génération.

Survivant, Woods a encore de belles années devant lui, pour voir grandir ses enfants, être heureux, se faire plaisir au golf, et continuer ses activités en lien avec sa passion, dont le dessin de nouveaux parcours exceptionnels comme le fabuleux Payne’s Valley.

Il est aussi destiné à diriger l’équipe américaine de Ryder Cup après avoir déjà brillamment remobilisé l’équipe américaine en President’s Cup en 2019.

Et puis qui sait avec lui, il pourrait bien encore changer la face du golf dans le monde, et dans les années à venir, car l’information à retenir, et selon le désormais célèbre policier américain Carlos Gonzalez « Il a eu beaucoup de chance de s’en sortir vivant », ce qui constitue la seule information à retenir de ce nouvel épisode de l’incroyable vie de Tiger Woods.

Ci-après, quelques minutes après la production de ce sujet, un communiqué a été publié précisant les blessures du champion à la jambe droite, et la nécessité de l'intervention chirurgicale. 

L'équipe médicale précise qu'il est réveillé, et convalescent.

Crédit photo : Robin Alam/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 476
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Bubba Watson : même un double vainqueur du Masters...
La PGA autorise l’utilisation des télémètres pour ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.