Tiger Woods à une victoire du record de Sam Snead (82)

Tiger Woods se trouve à une victoire du record historique de Sam Snead, 82 victoires sur le PGA Tour, acquises de 1936 à 1965, sur près de 3 décennies. En tête du tournoi japonais, le Zozo Championship après 3 tours, et avec 3 coups d’avances sur le héros local, Hideki Matsuyama, dans cette situation, Woods a toujours gagné à la fin…

Découvrez nos formules d'abonnements

De 1996 à 2019, Tiger Woods a déjà gagné 81 tournois sur 23 ans, une longévité de carrière qui paraît déjà hors norme à notre époque, et tous sports confondus.

Et dire que de 2013 à 2018, Woods n’a plus gagné, et pire, on craignait qu’il ne puisse plus jamais le faire… C’était sans compter sur le fait qu’à bientôt 44 ans, il est et rester le meilleur talent golfique, le tigre, un « monstre » de compétences du tee au green.

Sur le parcours du Accordia Golf Narashino Country Club à Chiba au Japon, Woods n’a plus « que » 18 trous pour atteindre le chiffre magique et record de 82 victoires sur le PGA Tour.

Alors que l’on peut parfois se demander qui est le meilleur golfeur de tous les temps, dans les faits, Sam Snead 82 victoires devrait être un candidat légitime.

Si on regarde la liste des 10 golfeurs avec le plus de victoires, Snead, Woods, Nicklaus (74), Ben Hogan (64), Arnold Palmer (62), Byron Nelson (52), Billy Casper (51), Walter Hagen (45), Mickelson (44), rien d’étonnant de finalement trouver les noms les plus connus du golf mondial depuis un demi-siècle.

Pour trôner au sommet, Woods aura donc encore besoin de 2 jours pour compléter 18 trous, sachant qu’il est à 43 victoires pour 2 seules défaites quand il est en tête d’un tournoi le dimanche (après 54 trous), et 24 victoires pour 0 défaites quand il arrive dans cette position avec 3 coups d’avances.

Quand il a gagné le Tour Championship en septembre 2018, il y a un peu plus d’un an, il avait 3 coups d’avances, alors que pour sa victoire au Masters en avril dernier, il avait 2 coups… de retard.

Sa prestation au Zozo Championship depuis le premier jour rappelle ses plus grandes heures de dominations.

Des heures… c’est encore ce qui l’attend ce dimanche alors que le typhon Bualoi a perturbé le tournoi, et laisse présager que Woods ne pourrait pas pouvoir finir les 9 derniers trous.

Il devra certainement les jouer lundi.

Woods, qui a subit une intervention chirurgicale (une de plus) en août au niveau de son genou gauche, devrait donc connaître une longue journée, « sous pression ».

En 2018, le tigre avait souligné les progrès qu’il avait accompli, aussi bien pour sa capacité à jouer après une intervention au dos, et pour sa confiance.

On a vu le résultat en 2019 avec une 15eme victoire en majeur, à l’occasion du Masters d’Augusta, un succès qui paraissait irréel et inatteignable quelques mois plus tôt.

A Chiba, au Japon, une nouvelle démonstration du Tigre, actuellement 10eme mondial, pourrait annoncer des ambitions encore plus élevées, et pourquoi pas redevenir numéro un mondial, un objectif qu’il ne caressait plus vraiment, pour privilégier des coups d’éclats en majeur.

Ce dimanche sera donc un double test : Physique et mental !

Il lui faudra être patient, car le temps de jeu pourrait être particulièrement long pour cette première épreuve du PGA Tour disputé au Japon.

Ce tournoi doté pour 9,75 millions de dollars est effectivement une première. Le ZOZO Championship réunit les deux plus grands marchés mondiaux du golf, Etats-Unis (25 millions de golfeurs), et Japon (15 millions). Le tournoi est co-sanctionné par le PGA et le Japan Tour.

Avec Woods, ils sont 78 golfeurs dont les 60 premiers de la Fedex Cup, et 10 golfeurs issus du circuit japonais professionnel, auxquels, il faut ajouter 8 invitations.

Le tournoi se dispute sans cut, et par la qualité du champ, ressemble à un championnat du monde.

Pour Woods, en cas de victoire, ce ne sera pas un succès au rabais. Il devance le héros local Matsuyama, auteur de trois journées très solides (65,67,65), mais ne devrait pas être regroupé avec le leader.

En effet, compte tenu des perturbations climatiques, les organisateurs veulent gérer la fin de tournoi au mieux, et gagner chaque minute possible.

Il est déjà acquis que Woods ne pourra pas terminer dimanche. Les organisateurs espèrent qu’il pourra au moins jouer 9 trous, et finir lundi.

Matsuyama jouera donc dans la partie devant Woods. Il n’y aura pas de Mano à Mano final entre les deux hommes. C’est d’ailleurs la meilleure chance pour le japonais, surtout quand on peut juger de la prestation de Gary Woodland ou celle de Keegan Bradley, qui samedi, dans la même partie que Woods, et devant une foule nombreuse, n’ont pas pesé très lourd.

L’effet Tiger semble toujours aussi vivace. Gary Woodland et Keegan Bradley, qui dans une journée où ils pouvaient espérer scorer, n’en ont pas profité pour faire douter le « boss », et capitaine de la prochaine President’s Cup. Woodland avec un honorable 68 a encore perdu 2 coups, alors que Keegan Bradley a joué 71, le reléguant à 9 coups.

Pour le scénario final, Woodland, vainqueur de l’US Open, McIlroy, joueur de l’année 2019 et Xander Schauffele sont encore en embuscades, mais déjà à 5 et 7 coups derrière.

En réalité, le match final, si match final il y a, ne devrait être qu’entre le Tigre et le japonais.

Comment ne pas prendre en compte les statistiques dans ce cas de figure ? 24 victoires pour 0 défaites, sauf un tremblement de terre, Tiger devrait bien égaler le record de victoires de Sam Snead, et renforcer encore un peu plus sa légende de meilleur golfeur de tous les temps.

Cette victoire pourrait annoncer une excellente année 2020 avec la défense de sa veste verte à Augusta, le majeur où Woods est certainement le plus en capacité de s’imposer, avec The Open.

S’il venait à gagner ce ZOZO Championship, beaucoup de chroniqueurs y verraient sans doute un signe supplémentaire d’ambitions revues à la hausse pour le tigre. Pourquoi ne pas tout simplement redevenir le numéro 1, et malgré Koepka, McIlroy, Rose ou Johnson ?

Crédit photo : Robin Alam/Icon Sportswire

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 506
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
Jean Garaialde retrouve Raphael Jacquelin à l’occa...
Fin de saison sur l’European Tour 2019: Qui garde ...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.