Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

Thomas Pieters peut il être enfin un possible N°1 mondial du golf ?

Il y a trois ans, nous nous posions déjà la question : « le belge Thomas Pieters pouvait il être un possible numéro un mondial du golf ? ». Depuis, et bien qu’il ait joué un rôle clé dans la Ryder Cup 2016 au Hazeltine National, la carrière de l’Anversois a connu une régression constante. Cette première victoire en trois ans, obtenue sur l'Albatross Resort à Prague sur le Tour européen, le ramènera-t-il enfin dans l’élite du golf, où beaucoup d’autres se sentent déjà si bien installés.

Découvrez nos formules d'abonnementsC’est peut-être la question la plus pertinente à se poser aujourd’hui, après sa victoire au D + D Real Czech Masters.

Après un dernier tour en 69 au Czech Masters sur l'Albatross Resort, juste à l'extérieur de Prague. Le jeune belge de 27 ans a ainsi mis fin à trois années de frustrations avec cette victoire à Prague, sa quatrième victoire sur le Circuit européen, la première remontant au Made in Denmark 2016.

Jeune, déterminé et compétent, grand espoir du golf belge, Thomas Pieters est passé de sa première année à l’Université de l’Illinois à finir par s’établir comme un golfeur d’élite. Thomas Pieters avait battu Jordan Spieth au premier tour de l’U.S. Amateur 2012.

Il a joué sur l'European Challenge Tour après être devenu professionnel en 2013, et s’être qualifié pour le Tour européen en 2014. En 2017, Thomas Pieters a terminé quatrième au Masters, meilleur classement par un « rookie ».

À Prague, Thomas Pieters a inscrit un total de 269 coups, soit 19 sous le Par, et une victoire avec un écart d’un coup d’avance sur l’espagnol Adri Arnaus. Sam Horsfield et Andrea Pavan, le champion en titre, terminent troisièmes à 16 sous le Par.

Après avoir fait ses classes à la « Top school of Golf » des Flandres, Thomas Pieters rejoint l'Université de l'Illinois, et le joueur belge, vainqueur du titre individuel de la division 1 de la NCAA en 2013, a ensuite remporté le Czech Masters 2015. Il y a terminé deuxième un an plus tard.

On a ainsi l’impression, que Thomas Pieters aime bien jouer sur le parcours de l’Albatross Golf Club.

Cette fois-ci, il est entré dans le tour final avec une avance d'un coup sur Arnaus, et a réussi à se détacher de l'espagnol avec deux birdies sur les trois derniers trous.

« Je suis soulagé », a déclaré Thomas Pieters. « Cela fait longtemps, cela fait trois ans que je n'ai pas gagné. Cela fait du bien de gagner à nouveau. Je n'ai jamais douté de moi-même, mais le chemin a été long avant de me sentir aussi bien avec mon swing. Ça fait du bien de revenir ici et obtenir une autre victoire ».

Thomas Pieters a fait ses débuts en Ryder Cup en 2016, avec une performance impressionnante à Hazeltine, même s'il faisait partie de l'équipe perdante. Il a remporté quatre points sur cinq possibles, établissant un record pour le plus de points remportés par une jeune recrue européenne.

Un an plus tard, le Belge a atteint une 23e place au classement mondial officiel du golf, et l’on pensait que rien ne l’arrêterait.

Mais depuis, Thomas Pieters a eu du mal à reproduire la forme qui l'avait amené à faire partie de l’équipe européenne de la Ryder Cup 2016.

Thomas Pieters est arrivé à Prague au 111ème rang mondial, et essayant juste d’enfin récupérer son jeu.

« C’est difficile quand tout le monde dit que vous devriez gagner deux ou trois fois par an. C’est toujours agréable d’entendre cela, mais c’est parfois presque négatif, car j’ai toujours eu le sentiment de ne pas réussir. J'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres comme ça ».

Après sa victoire, Thomas Pieters a aussi déclaré : « Je pense que la clé aujourd’hui sur les trous de l’aller, était le drive. Je l'ai frappé très loin, ce qui a présenté beaucoup d'opportunités en matière de birdie et à jouer beaucoup de clubs courts pour les approches ».

« J'ai eu un peu de mal sur les neufs trous du retour. Je suis resté patient, cependant, et j'ai fait un joli birdie pour terminer. Convertir le putt après un magnifique coup de fer six, c’était super ».

Thomas Pieters devrait revenir dans le Top 100 mondial avec cette victoire, et il a progressé à la 42ème place de la Race to Dubai.

Padraig Harrington a joué avec le jeune Belge lors des deux premiers tours. Le capitaine de l’équipe européenne de la Ryder Cup 2020 se demandera, comme tout le monde, s’il emmènera Pieters à Whistling Straits l’année prochaine.

Padraig Harrington pourrait également se demander si l’espagnol Adri Arnaus sera également dans son équipe de 12 hommes.

Diplômé du Texas A & M, Adri Arnaus a terminé troisième pour la deuxième fois cette saison. Une victoire n’est sans doute pas très loin.

« Quel joueur est Adri ! », a déclaré Pieters. « Il m'a rendu la tâche difficile. Chapeau à lui, et je suis juste chanceux de terminer un coup devant lui ».

Âgé de 24 ans, Adri Arnaus passe au 30e rang de la Race to Dubai, et est en position de remporter le titre de « rookie » de l'année.

C’était aussi une victoire sur le tempérament notoirement volatil de Thomas Pieters, plus que sur sa technique de swing admirablement fluide et puissante.

Tony Johnstone, ancien lauréat du Tour européen, a déclaré : « Trop souvent, les émotions de Thomas l’ont détruit. Mais cette semaine, il est resté calme et de bonne humeur ».

Classé au 42ème rang mondial, Thomas Pieters était descendu au 111ème rang à son arrivée en République tchèque.

Cette saison, il n’avait inscrit qu’un Top-10 sur 15 départs sur le Tour européen, et un lointain Top-6 à l’Oman Open de février.

L’année dernière, seule sa victoire avec la Belgique à la Coupe du monde de golf à Melbourne aux côtés de son compatriote Thomas Detry pourrait être qualifiée de positive.

Alors, cette victoire tant attendue, au Czech Masters, sera elle le déclencheur qui permettra à Thomas Pieters de revenir durablement au premier plan du golf mondial ? La réponse viendra sans aucun doute à l’issue de ses prochains tournois.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 220
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
L’European Tour s'attaque au jeu lent, avec un pla...
À Madère, jouer au golf, et déguster un bon vin en...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.