Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...
Posté par le dans European Golf Tour

The Open Championship – 3ème tour: Rien n’est joué pour dimanche

miguel-angel-jimenez-open-championship-2013-2.jpg

Il ne reste plus que 18 trous à disputer pour connaitre le nom du prochain vainqueur du 142ème Open Championship sur le terrible links de Muirfield, et un groupe de 19 joueurs peut encore prétendre remporter le troisième majeur de la saison.

Sur les 19 golfeurs ayant encore une bonne chance de victoire (de Lee Westwood à Ian Poulter), certains ont plus à gagner ou à perdre que d’autres, mais cela ne veut pas pour autant dire que le dénouement se bornera dimanche à un simple duel au soleil entre deux joueurs seulement, à savoir Woods et Westwood.

Au regard des deux dernières éditions du British Open remportées par des joueurs de plus de 40 ans (Darren Clarke en 2011, et Ernie Els en 2012), et au profil des golfeurs qui ont le mieux manœuvré sur le tortueux parcours de Muirfield, il y a de grandes chances que la Claret Jug reviennent une fois de plus à un golfeur expérimenté.

Mais à dire vrai, le scénario de dimanche n’est pas encore écrit, et si on a au moins appris une chose des trois premiers jours de compétition, c’est que l’on ne verra le visage du vainqueur se dessiner que sur les deux derniers trous, tant tout peut encore arrivé du fait du peu d’emprise que peuvent réellement avoir les joueurs sur ce parcours.

Pour le vainqueur comme les perdants de cet open, tout se joue réellement sur cette dernière partie.

Aucun golfeur n’a réellement créé d’écart ou dominé cet Open comme avait pu le faire Adam Scott l’an passé, mais sans pour autant finalement s’imposer.

Cette année, Zach Jonhson a tiré le premier, puis ce fut le tour de Miguel Angel Jimenez, et enfin Lee Westwood qui partira en pole position pour peut-être remporter son premier majeur, trophée après lequel il court depuis plus de 20 ans.

Ce samedi de troisième tour a continué à illustrer le fait que jusqu’au dernier moment, tout peut basculer.

Avant le dernier départ, 17 joueurs entre -3 et +5 peuvent encore se révéler demain, et déjouer les pronostics qui font de Woods et Westwood, les deux grands favoris pour l’assaut final de Muirfield.

Pour preuve, en 2012, Ernie Els avait remonté dans une certaine forme de discrétion, sept coups au grandissime favori, Adam Scott qui n’aurait jamais cru pouvoir perdre ce tournoi.

Rien ne dit que ce scénario ne se reproduira pas dimanche.

Jimenez qui avait surpris son monde en se portant en tête au bout de deux tours a littéralement volé en éclat sur le troisième tour (77)…

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 2665
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
The Open Championship – 4ème tour: La vérité de Mu...
The Open Championship 2013: Mickelson atomise la c...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.