Posté par le dans Golf en France

Ten’Up / Kady : Le match des applications mobiles pour fédérer des licenciés

Comparaison des applications tennis et golf

Un peu plus d’un an après le lancement de la toute nouvelle application émanant de la Fédération Française de Golf, Kady annoncée en mai 2020, où en est-on justement sur cet « outil » effectivement « sur le papier » pertinent pour faciliter la principale action d’une Fédération Sportive : Fédérer. C’est aussi l’occasion de sortir un temps du seul cadre du golf, et de comparer Kady avec une autre application, Ten’Up, cette fois imaginée par la Fédération Française de Tennis. Ten’Up/Kady, quels enseignements peut-on retenir à propos de ces nouveaux outils à destination des licenciés ?

Découvrez nos formules d'abonnements

En mai dernier, un an après le lancement de sa nouvelle application Kady, la FFG communiquait sur une série de mise à jour.

La Fédération avait beau jeu d’écrire sur son site « Forte des premiers retours d’expérience de ses utilisateurs » la page d’accueil a été repensée et des fonctionnalités optimisées.

C’est peu dire que les premiers retours émanant des golfeurs et des golfeuses à l’occasion de la première mise en ligne avait mis en lumière un certain nombre de dysfonctionnements, et de déceptions.

Côté positif, sans être forcément attendue par les licenciés, cette nouvelle application pour smartphone pouvait bien répondre à un besoin latent des usagers. Les premiers retours très négatifs pouvaient donc révéler une forme d’enthousiasme à l’endroit de ce projet moderne.

Cependant, en se rendant tout simplement sur l’Appstore en novembre 2021, vous pourrez constater que la note émise par les utilisateurs ayant téléchargés l’application reste particulièrement basse, soit 2.4 sur 5 pour 134 utilisateurs. 

Le déploiement de l’application est donc un sujet, et le départ manqué en 2020 à priori difficile à remonter.

En mai dernier, la FFG par le biais de sa structure montée spécialement pour développer ce projet expliquait donc une série d’améliorations, comme par exemple un accès à la carte licence dématérialisée et actualisée en temps réel.

Sur ce point, pas certain que les licencié(e)s apprécient vraiment le fait de désormais payer un supplément pour recevoir la licence en format matérialisé qu’ils avaient jusqu’à présent l’opportunité de recevoir pour le même prix de la licence.

Autre amélioration, une saisie simplifiée des cartes de scores avec une option de synchronisation hors ligne, une amélioration du livescoring, et un nouvel espace dédié aux cartes de scores qui regroupe toutes les parties certifiées ou loisirs.

Comment ses améliorations ont-elles été accueillies par les principaux concernés ?

Premier commentaire visible sur l’Appstore, publié le 26 août soit plusieurs semaines après la mise à jour : « Il faudrait simplifier l’envoi des cartes de score au marqueur et revoir l’ensemble de la procédure parce que là c’est l’usine à gaz. »

Il continue son argumentation puis la ponctue par « Bref je laisse tomber ».

Plus loin, on trouve d’autres commentaires, certains positifs qui surtout vantent l’application du nouveau WHS pour évaluer son index, mais encore d’autres récents et bien négatifs « L’app est sympa et le nouveau design est plutôt pas mal. Par contre, c’est pas mal buggé. Le contrôle qualité est à revoir. Ça tient de l’amateurisme parfois. »

A nouveau le licencié argumente « La dernière version n’est pas compatible avec l’ancienne. Il vous faudra désinstaller l’app et la réinstaller pour pouvoir de nouveau rentrer des cartes qui comptent pour votre index… »

Un autre utilisateur explique « Saisir une carte de score relève du parcours du combattant. Il faut recommencer de très nombreuses fois la saisie des scores avant que l’appli ne prenne en compte. »

Globalement, plusieurs utilisateurs notent une amélioration de la nouvelle application mais relève encore de nombreux bugs ou dysfonctionnements.

Toutefois, fait étonnant, on ne trouve pas de réponses ou de communications de la FFG, et notamment par rapport aux usagers les plus mécontents.

La nouvelle mise à jour ne semble donc pas avoir encore tout à fait remonté l’appréciation générale de cette application dont l’utilité ne devrait plus être à démontrer.

Pour avoir testé l’application, sur la page d’accueil on retrouve les principales fonctions : Trouver un golf, réserver un parcours, inviter des amis, créer une partie loisir, jouer une partie certifiée et organiser un championnat.

A cela s’ajoute quatre boutons en bas de page : Explorer, Ma communauté, Activité, et un espace personnel.

L'application pour smartphone mise au point par la FFG pour les licenciés

En passant en revue les différentes fonctions, en premier lieu trouver un golf permet d’accéder en fait à une liste de parcours à proximité, ce qui peut être utile quand on voyage dans l’hexagone, mais n’est pas en soi une innovation ou une fonction qui requière absolument de télécharger cette application. Ce n’est pas une plus-value suffisante.

En revanche, la deuxième fonction « Réserver un parcours » est beaucoup plus utile et pertinente pour une application dont la fonction est finalement d’agréger les acteurs de toute la filière, à commencer par les clubs et parcours.

Mais là grosse déception, pour la plupart des golfs que nous avons testé, en réalité, derrière la façade, nous n’avons trouvé aucun golf susceptible d’accepter une réservation ! Il serait intéressant que la FFG communique sur le nombre de parcours qui permettent effectivement la réservation depuis cette application.

C’est tout de même un gros problème pour ce type d’application et une déception, certes peu relevée par les utilisateurs qui finalement se sont surtout intéressés à la fonction « partie certifiée ».

Pourtant, au-delà de cette fonction, c’est justement la fonction « Réserver un parcours » qui pourrait être la fonction la plus pertinente, et la plus utile pour les golfeurs, et les golfeuses.

Derrière, la fonction « Inviter des amis » présente un intérêt certain mais la réalisation ou plutôt ce qui est permis de faire est en fait très sommaire. C’est dommage, et la nouvelle version n’a rien amélioré.

Si la grosse plus-value de l’application est de pouvoir inviter des amis, le niveau d’information liée à la fiche utilisateur est sommaire.

S’agissant de « la partie loisir » ou de « la partie certifiée », nous ne reviendrons pas ici sur ce qui a été évoqué plus haut par les usagers eux-mêmes, aux premières loges.

Enfin, la fonction « Organiser un championnat » est tout bonnement hors service.

En fin de compte, l’impression générale laissée par l’application est « une bonne idée qui manque un sa cible, celle de servir les licenciés ».

On se retrouve finalement avec une application moyennement utile, si ce n’est à accéder aux contenus produits par la FFG (juge et partie) et financés par les licenciés, sans que ces derniers aient exprimés une demande à ce sujet.

A l’inverse, bons nombres de licenciés sont plus interrogatifs sur le prix annuel de la licence augmentée sensiblement pour la Ryder Cup, et dont le prix n’a pas baissé, au contraire.

Sur ce point, sur son site, la Fédération a publié en début d’année un comparatif des prix de licence golf en Europe, pour rappeler par exemple qu’en Italie le prix de la licence est de 100 euros (contexte totalement différent avec peu de pratiquants en comparaison) ou de seulement 14 livres sterling en Angleterre avec beaucoup plus de licenciés.

Pour une comparaison intéressante, si cela est pertinent de comparer des prix de licences par pays, on pourrait regarder les Pays-Bas avec près de 400 000 licenciés, et un prix de licence de… 19 euros à mettre en comparaison des 430 000 golfeurs et golfeuses français pour 56 euros.

Au-delà du prix de licence, comment la FFT (Fédération Française de Tennis) a affronté le même défi, à savoir fédérer les licenciés au travers d’une application, et pour quelle réponse ?

Avec Ten’Up, la FFT produit elle-aussi une application pour smartphone dans le but de fédérer filière et licenciés.

Sur le site fédéral, on peut lire « Accessible à tous, licenciés ou non, loisirs et compétiteurs, Ten'Up vous propose de nombreux services pour faciliter votre pratique : trouver un club, réserver un terrain dans votre club ou louer un court dans un autre club FFT, découvrir les offres de cotisations, d'enseignements ou de stages ou encore trouver et s'inscrire à des tournois de tennis, de padel ou de beach tennis partout en France. Grâce à Ten'Up, organiser sa pratique devient plus simple ! À vous de jouer ! »

La promesse est aussi séduisante que celle émise par Kady. La promesse est-elle tenue ?

Nous avons testé, et force est de constater que la réponse est un grand oui !

L'application des licenciés tennis

Au point de se demander pourquoi la FFG n’a pas tout simplement pris la même base de travail pour sa propre application.

La comparaison qui fait réfléchir : 21 468 utilisateurs se sont déjà prononcés sur cette application classée 22eme dans l’Appstore, contre 196eme pour Kady dans la même catégorie Sport, et pour donner une note de 4.6 sur 5 !

De ce point de vue, nombre d’utilisateurs et notations, Ten’Up gagne largement le match par rapport à Kady.

Autre différence énorme avec Kady, quand un utilisateur émet un avis ou une remarque sur l’application, on trouve facilement une réponse du développeur, ce qui n’est donc pas le cas sur Kady.

S’agissant de Ten’Up, ce n’est pas seulement une réponse sur un commentaire. De ce que nous avons pu en voir sur les très nombreux commentaires, c’est systématique, y compris pour les récriminations.

Alors pourquoi les utilisateurs de Ten’Up sont ravis ?

Sur Ten’Up, il ne s’agit pas de promouvoir les contenus réalisés par la FFT, mais bien de rendre un service aux licenciés, à commencer par la possibilité de réserver un terrain de tennis dans son club ou dans n’importe quel club de tennis, d’abord à proximité de son domicile puisque l’application est géolocalisée comme Kady.

En comparaison, on ne peut pas réserver une partie de golf ou en tout cas nous n’avons pas réussi à le faire dans plusieurs golfs de la région de Lyon, invités à contacter directement le golf, alors qu’à l’inverse, rien n’est plus simple que d’utiliser Ten’Up pour réserver une partie de tennis.

Comme dans Kady, on peut inviter des amis et trouver de nouveaux partenaires.

C’est d’ailleurs mieux présenté et encouragé avec un onglet spécifique « partenaires » qui présente un moteur de recherche simple et efficace.

Cerise sur le gâteau et totalement inexistant sur Kady alors que c’est franchement utile, la possibilité de s’inscrire à tous les tournois de tennis possibles pour un licencié selon son âge, son classement ou sa localisation.

Pour les golfeurs, et les golfeuses, plutôt que d’encourager à faire des parties certifiées, la FFG serait bien plus inspirée de favoriser l’inscription des golfeurs et des golfeuses à des événements qui fédèrent vraiment les golfeurs : Les compétitions dans les clubs.

Ce point est un énorme plus de Ten’Up, qui non seulement répertorie toutes les compétitions, et mieux permet de s’y inscrire en quelques clics, et de payer en ligne !

Les clubs de tennis interrogés se montrent élogieux au sujet de cette application qui simplifie la mise en relation des joueurs avec les clubs, et amènent des nouveaux joueurs et joueuses vers les clubs.

La FFG et les clubs de golf devraient sérieusement se mettre autour d’une table pour y réfléchir.

L’espace personnel de Ten’Up vous permet d’accéder à bien plus d’informations pertinentes et utiles sur votre parcours de licencié, comme votre agenda de tournois à venir, vos stats personnelles (idem sur Kady), votre classement actualisé (idem sur Kady), et vous pouvez aussi communiquer directement par courriel avec votre club.

En complément, au lieu de faire son auto-promo, la FFT vous propose un onglet d’avantages licenciés comme la billetterie pour Roland-Garros, ou des boutiques en ligne, comme celle de Lacoste avec une remise de -10%.

Bilan

Plus ergonomique, plus intuitive, et plus utile, Ten’Up illustre le cahier des charges parfait d’une application smartphone qui peut fédérer des licenciés avec leurs clubs, et sa fédération.

Au-delà d’un simple avis critique et journalistique, le nombre d’individus qui se sont prononcés et les notes illustrent le fossé actuel entre Ten’Up et Kady, entre les intentions de la FFT (prix licence 45 € pour 1 million de licenciés) et celles de la FFG (prix licence 56 € pour 430 000 licenciés).

La première version de Ten’up a vu le jour en novembre 2017, soit il y a quatre ans.

Kady qui n’en est finalement qu’à quelques mois d’exploitations a donc naturellement une marge de progression.

Espérons donc et justement qu’en 2024, la FFG pourra recueillir une majorité de suffrages positifs en ayant corrigé sa copie dans les grandes largeurs.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 161
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Al Hamra Golf Club aux Émirats arabes unis, un lin...
Temps de jeu et expérience golfique en France : La...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.