La santé mentale est souvent passée au second plan pour les sportifs, mais ceux qui souffrent de troubles anxieux peuvent vous dire qu’elle est toujours au premier plan, et pour certains sportifs de haut niveau, c’est un des défis qu'ils doivent relever à l'heure actuelle. Bubba Watson souffre depuis plusieurs années d'anxiété sociale et généralisée, il a des problèmes avec les grandes foules et se sent gêné et jugé dans certains contextes sociaux. Ces dernières années, sa condition s'est avérée particulièrement difficile pour un athlète d'élite qui se produit devant du public.

265 Hits
0 commentaires

L’annonce a été faite vendredi 27 novembre, et préfigure d’une très probable et prochaine fusion de l’European Tour et du PGA Tour, dans une future organisation globale du golf professionnel masculin. Il aura tristement fallu une épidémie de Coronavirus, pour que l’évidence s’impose enfin aux yeux des membres de l’European Tour, qui aujourd’hui saluent cette initiative après avoir lutté contre pendant des années. « Never Mind », l’horizon s’éclaircit pour la médiatisation du golf professionnel, et surtout sa lisibilité auprès du grand public, avec probablement un calendrier harmonisé et un classement unique. Avec près 50 ans de retard sur le tennis (ATP Tour initié en 1972), le golf professionnel va peut-être enfin basculer dans une ère moderne ?

438 Hits
0 commentaires

Dans ce sujet, je ne vais pas vous parler de ce que vous savez déjà ! Dimanche, Bryson DeChambeau a ajouté son nom à une longue et prestigieuse liste de vainqueurs de l’US Open, le test ultime du golf le plus difficile. Pour beaucoup d’amateurs, un test difficile, c’est déjà ce par-5 de leur club local qui est plus long que tous les autres trous. Pour les golfeurs professionnels, le théâtre de l’US Open, qui change d’ailleurs tous les ans, est la référence de la difficulté absolue, du premier coup au départ du un, jusqu’au dernier putt sur le green du 18. Depuis plusieurs semaines, nous commencions à peine à distinguer ce que l’histoire nous réservait avec un Bryson DeChambeau devenu soudainement le golfeur le plus puissant de la planète, mais ça, vous le saviez sans doute déjà. Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est combien de temps cela va durer ? Tiger Woods a marqué de son empreinte les 20 dernières années. Avant DeChambeau, on aurait pu prédire un tel destin à des golfeurs comme Jason Day ou Brooks Koepka, sauf que non… et pourtant la presse américaine continue de parler de révolution et de nouvelle ère à propos de Bryson DeChambeau.  Qu’est-ce qu’elle en sait ?

648 Hits
1 commentaire

3,4 milliards de personnes sont confinées dans le monde, soit près de 43% de la population mondiale, et pour ainsi dire la plupart des pays concernés par des tournois de golf professionnels, des Etats-Unis jusqu’à l’Europe. Dans le monde d’après, au-delà du fait de sortir du confinement, et d’essayer une retrouver une vie sociale, tous les pays ne sortiront peut-être pas en même temps, et tous les individus ne retrouveront peut-être pas leur liberté de mouvement en même temps. Comment imaginer un calendrier international et sportif en 2020 ? Ne faudrait-il pas d’emblée travailler pour 2021 ?

557 Hits
0 commentaires

Quel bilan tirer de la saison 2019 de majeurs pour Tiger Woods après une victoire au Masters, et deux cuts manqués ? Plus largement, alors qu’une décennie de majeurs vient de s’achever pour le golfeur de 43 ans, avec justement une seule victoire en avril dernier, quelle tournure pourrait prendre la prochaine décennie ? Ressuscité, il y a seulement quelques mois, les attentes des fans sont parfois très/trop fortes. Et si le miracle, ce n’était pas déjà de considérer qu’il est toujours là, et que l’on parle encore de son avenir sportif pour les 5 à 10 ans à venir…

793 Hits
0 commentaires

Sur les dix derniers US Open de golf, nous avons découvert sept primo vainqueur en majeur dont Jordan Spieth, Dustin Johnson, Brooks Koepka et désormais Gary Woodland, 35 ans, natif de Topeka au Kansas, et ancien joueur de Basket-ball reconverti avec succès dans le golf. Parmi les meilleurs joueurs du monde depuis 2011 (pro depuis 2007), comment est-il passé de longs-frappeurs avec du potentiel à vainqueur de majeur ?

745 Hits
0 commentaires

Dans la nuit de dimanche à lundi, il faudra veiller tard pour connaître le vainqueur du 119eme US Open disputé sur le célèbre parcours de Pebble Beach, en Californie (9 heures de décalage horaire). Le suspense promet d’être encore au rendez-vous avec un Mano à Mano prévisible entre le leader depuis deux tours, Gary Woodland, et l’homme du premier tour, l’anglais Justin Rose. Toutefois, respectivement à -11 et -10, ils peuvent encore voir le double tenant du titre, Brooks Koepka (-7) revenir, et réaliser un incroyable triplé. Quel que soit le vainqueur dimanche (ou plutôt lundi), ce sera un « Big Man » !

695 Hits
0 commentaires

Mais où est passé le Justin Rose dominateur de la fin de saison 2018, et début d’année 2019 avec notamment une victoire à Torrey Pines ? Il a justement pris la tête de l’US Open de golf 2019 disputé à Pebble Beach avec un score de 66 qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain Tiger Woods à l’occasion du mythique US Open 2000. Alors, Justin Rose va-t-il être mythique à son tour sur le célèbre 18 trous de Pebble Beach ? Il est surtout déterminé à ne pas reproduire la même erreur que celle qui a conduit à un cut manqué au dernier Masters…

944 Hits
0 commentaires

Malgré l’immense qualité du champ de joueurs engagés sur ce 119eme US Open disputé sur le mythique parcours de Pebble Beach, en Californie, impossible de ne pas considérer comme immense favori le double tenant du titre, Brooks Koepka. Déjà vainqueur de l’US PGA Championship quelques semaines plus tôt cette saison, Koepka est depuis deux ans la force majeure du golf dans les plus grands tournois. L’actuel numéro un mondial, 29 ans est déjà dans les temps de passages des plus grandes légendes comme Jack Nicklaus ou Tiger Woods avec quatre victoires en majeur. Son ascension a été si soudaine que même le public américain tarde à le prendre en sympathie. Comment est-il passé de bon joueur du circuit à top-player en moins de 3 ans ?

805 Hits
0 commentaires

Contrairement à ce qu’il a voulu laisser entendre dans la presse américaine, Claude Harmon, le fils du célèbre Butch, n’a pas mis fin à sa collaboration avec l’américain Dustin Johnson. C’est bien l’ex-numéro un mondial, qui a, de sa propre initiative, repris son ancien coach universitaire, Allen Terrell, sans en informer Claude Harmon, ni lui répondre sur cette décision. Cette rupture rappelle celle de Woods avec Hank Haney. Dans les faits, c’est le joueur qui rompt, et c’est le coach qui l’annonce. Dans le cas de Dustin Johnson, le ménage à trois formé avec Harmon et Koepka est très certainement la raison de ce vif volte-face d’un garçon déterminé à redevenir numéro un mondial, et gagner plus de majeurs.

1230 Hits
0 commentaires

Comment Mickelson repousse les limites de l’âge pour gagner sur le PGA Tour?

Pendant un peu plus de quatre jours, Phil Mickelson, 48 ans, a démontré une précision chirurgicale dans l’attaque des greens du parcours de Pebble Beach, pour remporter son cinquième titre sur ce parcours si important dans sa carrière, terrain où son grand-père a été caddie, un siècle plus tôt. En cette année d’US Open, justement à disputer sur le parcours de Pebble Beach, du 10 au 16 juin prochain, le seul majeur qui manque encore au palmarès de Lefty, ce dernier retrouve une seconde jeunesse. L’américain annonce la couleur : De nouveau, dans le top-20 mondial, il compte bien continuer à peser sur les débats. Mais comment fait-il ?

1177 Hits
0 commentaires

Brooks Koepka : Meilleur golfeur de l’année 2018, et encore il n’a pas aussi bien putté qu’en 2017 !

Vainqueur de deux tournois majeurs en 2018, l’américain Brooks Koepka ancien pensionnaire du circuit européen de golf, a remporté le titre de « Joueur de l’année » pour le compte du PGA Tour. Son nom est sorti devant Bryson DeChambeau, Dustin Johnson, Francesco Molinari, Justin Rose ou encore Justin Thomas. Blessé en début de saison, peu de personnes auraient pu parier sur une tel scénario. Golfeur en manque de reconnaissance médiatique, le voilà propulsé sur le devant de la scène…

973 Hits
0 commentaires

Brooks Koepka : Le nouveau meilleur golfeur du monde ? - crédit photo  Tim Spyers/Icon Sportswire

On ne gagne pas trois majeurs dont deux la même année par hasard.  Le doublé à l’US Open et la victoire sur l’US PGA Championship ne doivent pas être sous-estimées. Au cours du dernier majeur de la saison disputé sur le parcours du Bellerive Country Club, Koepka a démontré qu’il avait bel et bien une tête d’avance sur tous les compétiteurs.  Une avance qui pourrait rappeler le même type de domination quand Tiger Woods était arrivé sur le circuit à la fin des année 90, et avec le résultat que l’on connaît : 14 victoires en majeurs étalées sur une décennie et demi. Attention à Brooks Koepka, il ne fait peut-être que commencer…

1484 Hits
0 commentaires

L'histoire incroyable du double vainqueur de l’US Open devenu Monsieur Mizuno JPX - Crédit photo : USGA

En matière d’accord entre un golfeur du circuit professionnel, et une marque qui fabrique des clubs, la solution la plus souvent employée est de contacter son agent, d’ajouter quelques zéros au chèque versé par le précédent équipementier, et le tour est joué. Lors du traditionnel mercato de fin de saison, toutes les pratiques sont possibles. Certains joueurs vont même jusqu’à tester en tournois des clubs de différentes marques pour faire monter les enchères. Dans le cas de Brooks Koepka, l’histoire de la série de fers qu’il a utilisée en 2017 et 2018 pour remporter à deux reprises l’US Open a connu de nombreux rebondissements, et méritait d’être contée pour son originalité.

1239 Hits
0 commentaires

US Open : L’étonnante victoire de Brooks Koepka - crédit photo : USGA

Le golf de haut niveau nous réserve parfois des histoires surprenantes. Tellement surprenantes qu’elles paraissent incroyables. Brooks Koepka a remporté dimanche son deuxième US Open consécutif alors que plus tôt dans la saison, il était resté sur le flanc pendant près de trois mois et demi avec une blessure au poignet. La semaine avant de disputer le second majeur de la saison, il s’était même déplacé une cote. Et pourtant, dimanche, avec une dernière carte de 68, une des meilleures, mise à part celle historique de Tommy Fleetwood en 63, Koepka a remporté le plus difficile des tests de golf ! A peine croyable !

1132 Hits
0 commentaires