Pour les golfeurs américains et les britanniques, les projets de vacances dans le monde entier sont tombés en lambeaux, avec des vols annulés, des frontières fermées, et des perturbations mondiales dues à la pandémie. Une fois la pandémie et les restrictions qui en résultent derrière nous, reviendront ils jouer au golf en France, et quand le pourront ils ? Pour les séduire à nouveau, il faudra tenir compte des changements économiques que cette crise engendre, et de la façon dont les habitudes de dépenses de ces golfeurs voyageurs risquent de changer, plus tard cette année, ou bien l’année prochaine.

383 Hits
1 commentaire

A quelques jours d’un déconfinement progressif de la population française, y compris les golfeurs, et les golfeuses, les régions et les golfs tournés ver l’accueil de touristes étrangers, les « incoming » appréhendent le maintien des frontières fermées, et redoutent les conséquences économiques catastrophiques d’une saison blanche. Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, en seulement quelques semaines, les pertes d’activités se chiffrent déjà en millions d’euros. Pour ces parcours, parmi les fleurons de la filière golf et tourisme, la période qui s’ouvre est celle de tous les dangers.

626 Hits
0 commentaires

IGTM 2017 : Les golfeurs français dépensent plus pour leurs voyages de golfs

A l’occasion de la 20eme édition de l’IGTM (International Golf Tourism Market), je me suis rendu à Cannes (11 au 14 décembre) pour le rendez-vous incontournable des métiers du tourisme golfique. L’occasion de vous faire découvrir les enjeux de la profession, comment les resorts et parcours de golf se placent pour vous accueillir et/ou attirer une clientèle internationale principalement représentée par de puissants tour-opérateurs. Plus de 600 acteurs du tourisme mondial étaient réunis pour accueillir 350 acheteurs de séjours, et une centaine de journalistes de la presse golfique internationale. Bien que l’événement se tenait sur la croisette, l’anglais était de mise… Reportage « inside » dans le lieu où s’imaginent vos futures vacances de golf. A ce propos, les golfeurs français ont nettement augmenté leurs dépenses en 2017.

1720 Hits
0 commentaires

golf-france-tourisme.JPG

On aurait souhaité que l’attribution de la prochaine Ryder Cup à Paris en Septembre 2018 puisse déjà apporter un immense boom de notoriété à la pratique du golf en France, et à l’image du golf à l’étranger. Sur le premier point, les chiffres des licences ne traduisent pas encore un engouement, et sur le second, un récent sujet publié par un expert en marketing et tourisme golfique illustre le fait que les golfs à Paris sont non seulement sous-cotés aux yeux des golfeurs étrangers, notamment américains, mais qu’en plus de souffrir de l’état d’urgence, Paris n’a pas franchement bonne presse. Pourtant, la France du golf a tant d’atouts à faire valoir… et encore du temps pour convaincre.

1520 Hits
0 commentaires