Cette mot clé contient 1 blogs privés qui ne sont pas mentionnés ici.

A 36 ans, l’américain Dustin Johnson, numéro un mondial de golf en 2020 remporte son premier Masters, sur le parcours d’Augusta. Auteur notamment de deux cartes exceptionnelles de 65, jeudi et samedi, « DJ » avait déjà une bonne main sur la veste verte promise au vainqueur. Lors d’un dernier tour sans suspense, et un brin ennuyeux, sans les vrombissements du public absent, il n’a pas été réellement poussé dans ses retranchements par ses plus proches poursuivants, le sud-coréen Sungjae Im, et l’australien Cameron Smith. Rory McIlroy et Tiger Woods ont animé la journée, pour des raisons différentes, et sans pouvoir changer le scénario préétabli.

409 Hits
1 commentaire

Fin 2019, le golfeur nord-Irlandais, Rory McIlroy dominait son jeu, et le classement mondial. Nommé « Joueur de l’année », tout semblait lui réussir. Victorieux de quatre tournois, dont le Tour Championship, et le Player Championship, il recevait légitimement des éloges en même temps que des questions sur une prochaine victoire au Masters à Augusta. Depuis l’interruption du PGA tour au Printemps 2020, et surtout la reprise, il semble avoir été coupé dans son élan, et alors que le Masters se profile justement, son niveau de jeu n’inspire pas la même confiance, et lui-même laisse exploser sa frustration sur le parcours…

324 Hits
0 commentaires

TaylorMade aura réussi le « bon coup » de cette période de confinement et d’arrêt du golf professionnel à la télévision. En permettant la réunion de quatre de ses champions, Rory McIlroy, Dustin Johnson, Matthew Wolff et Rickie Fowler (joue une balle TaylorMade), la marque de Carlsbad vient de permettre la mise sur pied d’un événement imaginé et préparé pour la télévision, et qui se prêtera aux problématiques de distanciation sociale. Cerise sur le gâteau de l’événement de communication parfait, il s’agira d’un événement de charité et pour lesquels, les joueurs donneront de leur temps sans contrepartie, mais pas sans enjeux. Par équipe de deux, ils joueront pour des organismes de soutien aux malades.

417 Hits
0 commentaires

Le sport de haut niveau est clairement un business. Les sports les plus populaires ont aussi pour eux une longue histoire, et souvent associées de belles traditions. Cependant, il arrive parfois que l’argent et le burlesque l’emportent sur la raison, et la passion. Le pire est récemment arrivé dans le domaine du tennis avec l’assassinat de la Coupe Davis, par le groupe Kosmos dirigé par le footballeur Gerard Piqué. Le golf pourrait ne pas être loin de connaître le même sort, avec le projet de Premier Golf League, qui voudrait concurrencer et même décapiter les circuits professionnels actuels. Si l’idée doit être combattue, elle remet sur la table l’incohérence du circuit mondial actuel, et son organisation opaque. Il est temps de se réformer !

489 Hits
1 commentaire

 

Et revoilà Victor Dubuisson au sommet de l’affiche sur le parcours du Royal Greens Golf et Country Club, au nord de la Mecque, et sur les bords de la mer Rouge, en Arabie Saoudite. Se confiant au journaliste de L’Equipe, Martin Coulomb, il a expliqué être revenu récemment à son ancienne série de clubs, pour retrouver son jeu, et ses sensations. Visiblement, cela a marché, il a posté trois cartes de 69,65 et 65 pour se retrouver au sommet du leaderboard, à la lutte avec Graeme McDowell, le futur vainqueur.

1385 Hits
0 commentaires

Drive à plus de 270 mètres sur le fairway, wedge posé à moins de 3 mètres du drapeau, et un ou deux putts maximum, c’est souvent la formule gagnante sur un parcours de golf, et au plus haut niveau. C’est surtout la caractéristique la plus flagrante du jeu de Rory McIlroy, quand il est à son pic de compétence. Un « pic » qui cette année est plutôt une longue vague déferlante, aussi bien sur le PGA Tour (victoire au Player’s, au Canadian RBC Open, et au Tour Championship) que sur l’European Tour avec sa dernière victoire du WGC-HSBC Champions, la quatrième en 2019. Surtout, pour 23 tournois disputés cette année, il a cumulé 18 top-10 et seulement 2 cuts manqués. Numéro 2 mondial, principal rival de Brooks Koepka, McIlroy qui paraissait en retrait en 2017, et par rapport aux meilleurs, semble désormais plus complet que jamais… Récit d’une mutation ou plutôt d'une courbe d'apprentissage.

623 Hits
0 commentaires

Depuis quelques mois, les golfeurs professionnels Justin Thomas, Scott Stallings, et Rory McIlroy, utilisent un capteur placé dans un bracelet au poignet. Jusqu’à récemment, personne n’avait réellement noté ce détail, et ne s’était interrogé sur son intérêt. Un bloggeur américain a sorti un premier sujet, et notamment l’interview du fondateur du Whoop Strap 3.0. J’ai sauté sur l’occasion pour le commander, et le tester en avant-première en France. Ce capteur a pour finalité de permettre l’amélioration des performances sur le parcours, et sur le long-terme, tout en favorisant une meilleure récupération…que l’on soit un sportif amateur ou professionnel.

1731 Hits
1 commentaire

Il y a eu « The Match », l’an passé entre Tiger Woods et Phil Mickelson, et cette année, il y aura « The Challenge : Japan Skins » une formule revisitée, mettant aux prises Tiger Woods, Rory McIlroy, Hideki Matsuyama et Jason Day. Le 21 octobre prochain, quatre des meilleurs golfeurs des quatre coins du monde (Etats-Unis, Europe, Asie et Australie) se disputeront un match essentiellement conçu pour et par la télévision, et dont l’intérêt golfique devrait être relatif. Depuis le premier Skin Game, la formule n’a jamais vraiment conduit à des souvenirs mémorables. C’est peut-être finalement la démonstration que plus que l’argent, les prize money, les fans de golf s’enthousiasment pour les trophées, les vrais ?

830 Hits
0 commentaires

Les américains adorent désigner, et pour tous les sports individuels ou collectifs, un MVP ou « Most Valuable Player ». C’est une autre forme de consécration que celui de numéro un mondial, ou leader d’une liste de gains ou de points. Le MVP est élu par ses pairs, et désigne celui qui a le plus marqué les esprits. En 2019, un intense débat était permis entre l’américain Brooks Koepka, et le nord-Irlandais Rory McIlroy. Le premier a gagné un majeur (US PGA Championship) et deux autres tournois du PGA Tour. Le second a gagné un tournoi considéré comme un majeur (Le Player’s), et deux autres victoires, avec à la clé, la Fedex Cup. Jusqu’à présent, le joueur de l’année était pratiquement toujours le meilleur en majeur… Jusqu’à présent…

674 Hits
0 commentaires

C’est un Rory McIlroy détendu et sur un petit nuage qui s’est présenté à nous pour la traditionnelle conférence de presse de pré-tournoi, à Crans Montana, pour l’Omega European Masters 2019. Seulement quelques jours après avoir remporté le Tour Championship à Atlanta, il a admis qu’il y avait bien un petit choc visuel entre les deux environnements. Cela ne l’a pas empêché de répondre en exclusivité à nos questions sur ses objectifs, l’importance des victoires en majeurs, le calendrier du tour. Ses réponses ont été sans détours, pour un sujet exclusif et exceptionnel pour JeudeGolf.org et JeudeGolf.tv, seul média français présent.

704 Hits
0 commentaires

Mardi 27 août à Crans-Montana (Suisse), Rory McIlroy, tout juste auréolé de la Fedex Cup 2019 vient d’arriver de l’aéroport de Genève, il est déjà sur le pont pour reconnaître le parcours de l’Omega European Masters, assurément le plus beau tournoi de golf disputé sur le vieux-Continent. Egérie de la marque Omega, au même titre que Sergio Garcia, et Tommy Fleetwood, on imaginait mal qu’il puisse manquer un rendez-vous, un peu construit autour de lui. Pourtant, il vient juste de conclure sa saison sur le PGA Tour, et d’une manière exceptionnelle. Le voilà déjà sur le parcours en compagnie de Justin Timberlake, tout heureux de discuter avec lui de sa passion pour le golf, et tant pis, si les deux stars oublient quelque peu l’environnement autour d’eux. Rory court au tee de départ numéro un, cherche une balle dans son sac, sort son driver, et tape une bombe comme si de rien n’était. Facile pour l’un des meilleurs golfeurs du monde que je pourrais suivre cette semaine, sur place à Crans…

720 Hits
0 commentaires

Rory McIlroy a remporté la FedEx Cup dimanche, après avoir battu Brooks Koepka lors de la dernière manche au TOUR Championship à East Lake. Il a également remporté le chèque du vainqueur, d'une valeur de 15 millions de dollars. Rory McIlroy remporte la FedEx Cup pour la deuxième fois en quatre ans, il rejoint ainsi Tiger Woods en tant que seuls joueurs à avoir remporté la FedEx Cup à deux reprises depuis sa création en 2007.

642 Hits
0 commentaires

À la veille du départ sur le Northern Trust, il reste 125 golfeurs pouvant espérer remporter la FedEx Cup, et remporter la prime de 15 millions de dollars (13,4 millions d’euros). Les séries éliminatoires de la FedEx Cup ont été établies en 2007 et ont été remportées par Tiger Woods pour la première année de son existence. Cette année, pour la première fois, les séries éliminatoires comporteront trois événements, contre quatre auparavant. Qui sont les favoris ?

539 Hits
0 commentaires

woods-match-play-austin-2019.jpg

Le match-play est certainement l’essence même du golf. Dans une saison de golf professionnel, beaucoup de tournois ne laissent pas un souvenir impérissable, la faute à un manque de tension sportive, et par conséquent d’engouement des spectateurs. Peu d’événements arrivent réellement à retenir notre attention, mis à part les majeurs, surtout les cinq ou six derniers trous du dimanche ou des tournois un peu particulier, comme le tournoi de Phoenix, qui a la particularité d’être disputé dans un stade. Par le passé, le match-play était pourtant une formule bien plus répandue, et le Mano à Mano entre deux stars du jeu, comme Walter Hagen et Bobby Jones suffisait à attirer du public autour des fairways. Le championnat du monde de Match-play disputé à Austin cette semaine nous rappelle que cette formule serait bien la meilleure pour populariser le golf à la TV, surtout avec des affiches tel que le duel Woods-McIlroy qui se profile.

469 Hits
0 commentaires

Player’s Championship: Rory McIlroy est surtout le meilleur joueur du monde actuellement

« J’ai le sentiment de jouer le meilleur golf de ma vie. » En remportant dimanche dernier le prestigieux Player’s Championship, tournoi considéré comme le « cinquième » majeur par beaucoup, McIlroy a mis fin à une longue série de revers sur un dernier tour, alors qu’il avait une sérieuse chance de victoire. Une série entamée un an plus tôt à Augusta où contre Patrick Reed, il n’avait pas pu conclure. Plusieurs fois en 2018, McIlroy a disputé une dernière partie avec la victoire en toile de fond, signe qu’il se créé beaucoup d’occasions, et confirme sa propre affirmation : McIlroy est bien sur le bon chemin pour redevenir numéro un mondial. La décennie qui vient de passer devait-être la sienne ! Lui affirme que la décennie à venir sera peut-être encore meilleure ! 15 victoires avant 30 ans sur le PGA Tour, seulement Nicklaus et Woods y étaient parvenus avant lui. McIlroy, le bombardier, a-t-il gommé les petits défauts qui l’ont fait paraître un peu moins complet que Dustin Johnson, Justin Thomas ou Jason Day, de sérieux rivaux dans un avenir immédiat ?

341 Hits
0 commentaires