412 000 licenciés golf en 2018, dont seulement 41 000 ont moins de 18 ans (10%), par conséquence, la moyenne d’âge des pratiquants est repassée au-dessus de 53 ans. Ces chiffres suffisent à expliquer la relative stagnation de l’économie du golf en France, et depuis au moins 10 ans. Quelques mois après la tenue de la Ryder Cup à Paris, les premiers chiffres de 2019 laissent penser qu’il y a bien un très petit effet (+3%) essentiellement lié à des reprises de licences, mais pas de potentiel sur de la création de nouveaux golfeurs. C’est bien dans le domaine des jeunes que le bas blesse. Que peut-on faire ?

1319 Hits
0 commentaires