Je ne sais pas si ce sera dans quelques semaines ou quelques mois, mais je ne peux m’empêcher de penser à ce premier nouveau contact avec le golf, quand la crise du Coronavirus et le confinement qui l’accompagne seront dernière nous. Je pense au parcours que j’aimerais faire, une sorte de parcours de golf de la renaissance, comme un sentiment de liberté retrouvée, même si cela peut paraître bien insouciant et égoïste, en regard avec les drames et les souffrances que ce virus aura engendré, et que cela peu aussi paraître futile de penser aller jouer au golf.

851 Hits
2 commentaires