Il est 13h36 vendredi à Augusta, une ville de taille moyenne pour un pays gigantesque tel que les Etats-Unis. Dans ce coin de Géorgie, à quelques 240 kilomètres d’Atlanta et PeachStreet, un golfeur pas comme les autres s’apprête à prendre le départ du second tour du plus célèbre tournoi de golf dans le monde, le Masters. Quelques mois seulement auparavant, il avait atteint le Saint-Graal, la plénitude, touché les étoiles, et devenu l’espace d’un instant fugace l’égal d’un dieu dans un sport pratiqué par des millions de galériens. Le pas n’est pas le même, l’attitude a changé, il prend sa respiration, jette un dernier coup d’œil, le poids d’une simple veste peut-être sur les épaules…il tire son premier drive devant une foule plus clairsemée qu’en temps normal. Sur Tea Olive, sa balle atterrit entre les arbres plus que centenaires, un départ loin d’être idéal pour un champion qui était « up » seulement quelques mois, semaines, jours, déjà passés, et maintenant « down ». Une nouvelle page d’histoire du sport est en train de s’écrire sous nos yeux, et au même moment, à quelques pas, un autre homme, plus âgé, lui-aussi un élu touché par la grâce en son temps, lutte pour passer son Everest personnel, réussir tout simplement à durer quelques heures de plus, passer deux jours de plus à arpenter Magnolia Lane, avec dans la tête des rêves secrets de champions. Lui aussi a connu des grands moments de « down », et là, il respire un bref moment de plénitude. Somme toute, c’est la simple histoire du golf…

498 Hits
1 commentaire

US Open 2016 : Greg Bourdy le « french hero » d’Oakmont

Alors que le parcours d’Oakmont, théâtre de l’US Open de golf 2016 était annoncé comme un parcours monstrueux, pouvant réserver de sévères déconvenues aux golfeurs professionnels qui avaient en tête de le défier, le français Gregory Bourdy a créé la surprise au cours du second tour en déjouant magistralement la plupart des pièges du parcours pour rejoindre la troisième place du leaderboard en -2 total. Un exploit aussi imprévisible que magnifique pour le français classé 126 eme mondial !

2800 Hits
0 commentaires

Seve! Un génie, une icône, une légende...enfin un film sur Ballesteros

Trois ans après le décès de Severiano Ballesteros, l’une des figures les plus marquantes du golf mondial, John Paul Davidson lui consacre un film sorti ce 27 juin 2014. Par le passé, peu de films consacrés au golf ont réussi à faire trembler le box-office. Pourquoi ce biopic peut-il toucher un public qui dépasse le seul cadre du golf ?

3896 Hits
0 commentaires

Paul McGinley vainqueur du Seve Trophy 2011 a choisi les capitaines de l'édition 2013

En août dernier, l’European Tour confirmait la nomination de deux anciens capitaines vainqueurs de Ryder Cup pour diriger face à face l’équipe britannique, et celle du vieux-continent. Le Seve Trophy qui sera organisé et retransmis par Golf+ sera l’occasion d’une répétition générale à un an de la prochaine Ryder Cup.

3938 Hits
0 commentaires

Le golf espagnol a su tirer profit de l’héritage de Ballesteros ! - Crédit photo : Mark Newcombe

Le grand Severiano Ballesteros a beau avoir disparu le 7 mai 2011, son influence sur le golf mondial demeure, et ses héritiers continuent à faire briller le golf ibérique aux quatre coins du monde. Premier européen a véritablement brisé l’hégémonie américaine sur le PGA Tour, on lui doit d’avoir permis l’ouverture de la Ryder Cup aux golfeurs continentaux, et quelque part, de permettre à la France d'accueillir le prestigieux match en 2018. En remportant le Masters d'Augusta, le jour théorique de son 60eme anniversaire, Sergio Garcia a fait perdurer sa mémoire... Celle d'une légende.

3754 Hits
0 commentaires

93ème PGA Championship à Atlanta

Avec quelques heures de décalage avec la France, se déroule actuellement le second tour du dernier tournoi majeur de golf de la saison, soit le 93ème PGA Championship.

2681 Hits
0 commentaires