Au début du mois de juin, l’espagnol Jon Rahm en démonstration sur le parcours de Muirfield Village, très cher au cœur de Jack Nicklaus, était finalement contraint à l’abandon après un test positif au COVID_19. Avec six coups d’avances avant le dernier tour, il était difficile d’imaginer un autre vainqueur, et difficile de ne pas penser que cet incident intervenait au plus mauvais moment, à un pic de forme évident du champion. De nos jours, dans le golf moderne, les champions ont rarement plusieurs pics de formes consécutifs. A l’isolement pendant dix jours, et conformément au règlement du PGA Tour, le natif de Barrika est pourtant revenu à Torrey Pines, théâtre de sa première victoire chez les professionnels, animé par une certaine rage de vaincre, en témoigne son dernier putt sur le 18, pour remporter finalement son premier majeur en carrière.

230 Hits
0 commentaires

Début janvier 2021, la prolongation de contrat du golfeur américain Dustin Johnson avec son équipementier TaylorMade fait l’objet de quelques brèves dans la presse, essentiellement spécialisée golf. Cette information d’une importance relative pour des millions de golfeurs, en même temps que la campagne de lancement des nouveaux clubs, illustre l’affaiblissement dramatique du métier de l’information face aux marques. Oui, tels de bêtes perroquets, les médias vous ont répété l’information, sans jamais vous livrer les deux seules informations réellement pertinentes : La durée du contrat, et le montant. Cette séquence illustre une fois de plus l’époque que nous vivons : Le 100% réseau social, et le 0% esprit critique ou de curiosité. C’est pathétique !

830 Hits
2 commentaires

Comme souvent en matière de mercato golf, ce n’était plus qu’un secret de polichinelle, à plus forte raisons de l’époque des réseaux sociaux, l’espagnol Jon Rahm et la marque de matériel Callaway viennent d’officialiser, ce qui sera certainement le plus gros coup de l’année, leur union. Chez TaylorMade depuis ses débuts professionnels, Rahm va en réalité réaliser un retour aux sources.

595 Hits
0 commentaires

Non sans un brin d’humour, l’anglais Tommy Fleetwood, 17eme au classement mondial fin 2020, et la marque californienne TaylorMade ont annoncé leur nouvel union. Dans le camion du tour, le célèbre chevelu du circuit professionnel de 29 ans, ne vient pas chercher ses nouveaux clubs, mais de quoi entretenir sa barbe. Au-delà de cette signature de cet « agent libre », et son intégration dans la traditionnelle photo de Noel aux côtés de Woods, McIlroy, Johnson, Wolff et Morikawa, elle annonce surtout le départ de Jon Rahm, numéro deux mondial, probablement chez le rival d’en face. Sergio Garcia, Justin Rose, et maintenant Jon Rahm, la mutation de TaylorMade vers un autre équipementier ne s’est pas toujours très bien passée pour le partant…

656 Hits
0 commentaires

C’était, il faut bien l’admettre, l’événement du week-end dernier, à l’occasion du célèbre Memorial Tournament, Tiger Woods a enfin refoulé les fairways d’un parcours de golf, en compétition, sur le PGA Tour. Dans l’antre de l’ours Blond, l’homme aux 18 majeurs, Jack Nicklaus, celui qu’il rêve toujours d’égaler, Tiger Woods a souffert, comme beaucoup avec lui, et finalement terminé à une honorable 40 eme place avec un score de 6 coups au-dessus du par. Certes, il n’a jamais été dans la course pour la gagne, alors qu’il a déjà gagné ce tournoi à 5 reprises par le passé, mais faut-il pour autant considérer 2020 comme une saison blanche pour lui ?

676 Hits
0 commentaires

En remportant dimanche 19 juillet, le Memorial Tournament, disputé à Dublin dans l’Ohio, sur le parcours de Jack Nicklaus, le célèbre Muirfield Village Golf Club, l’espagnol Jon Rahm est devenu numéro un mondial de golf. Il est le second espagnol après Severiano Ballesteros à atteindre un tel rang. Dans un contexte de pandémie de Covid-19, des tournois sans spectateurs, et un classement mondial tronqué, Jon Rahm arrive néanmoins à un rang où il était programmé. La vrai question est : Pourra-t-il réellement durer comme numéro un mondial de golf ?

601 Hits
0 commentaires

Seulement 13 tournois disputés au calendrier de l’European Tour qui en compte 47, Jon Rahm a maximisé les ratios pour devenir le premier champion espagnol du circuit, depuis Seve Ballesteros en 1991. 3 victoires dont la finale à Dubaï, l’Open d’Irlande et l’Open d’Espagne auxquelles, il faut ajouter deux secondes places, une troisième place, et deux top-10. Personne n’a fait mieux… Pas même le leader de la Race avant cette finale du DP World Tour Championship, l’autrichien Bernd Wiesberger, avec 29 tournois disputés en 2019, soit plus du double. Dimanche, avec une première partie de parcours tout bonnement stellaire, Rahm n’a laissé aucune chance à son principal rival, l’anglais Tommy Fleetwood. Surtout, il a privé Mike Lorenzo-Vera d’une victoire qui aurait été méritée, tant le français a brillé pendant quatre tours, hissant son niveau de jeu à un niveau tout sauf anecdotique.

534 Hits
0 commentaires

La saison 2019 de l’European Tour, et particulièrement la Race to Dubaï, s’achève ce dimanche 24 novembre, avec la dernière épreuve, dite DP World Tour Championship qui réunit les 50 premiers du classement, dont les français Victor Perez, Benjamin Hebert, et Mike Lorenzo-Vera. Quel bilan tirer de cette saison alors que le système, peu lisible, classe des golfeurs qui ont disputé plus de 25 tournois dans l’année contre 12 pour d’autres ? Quel bilan pour le golf européen à un an de la Ryder Cup 2020 ? Quel bilan pour le camp tricolore ? Quel challenger s’est le plus illustré ? Quels sont les golfeurs qui se sont fait connaître ? On passe la saison 2019 en revue.

501 Hits
0 commentaires

Vainqueur ce week-end de l’Open d’Espagne de golf, titre qu’il défendait, Jon Rahm en est déjà à cinq victoires sur l’European Tour, et ce, en seulement 39 départs. Seve Ballesteros avait atteint ce même total de victoires après 49 tournois. Rahm, 24 ans, s’impose donc de plus en plus comme le leader du golf ibérique, mais aussi européen. Ses temps de passages ne sont pas seulement comparables à ceux de Ballesteros. Au niveau international, y compris PGA Tour, au même âge, il se situe juste derrière Tiger Woods, et devant Rory Mcllroy. Prochaine étape : Remporter un premier majeur, et pourquoi pas le Masters ou le British Open…

626 Hits
0 commentaires

Pour la deuxième fois au cours de ces quatre dernières années, Patrick Reed a remporté le premier tournoi des séries éliminatoires de la FedEx Cup. Patrick Reed est revenu au premier plan au bon moment. Démontrant peut-être que ses fonctions en tant que capitaine de l’équipe américaine ne le limitent pas seulement aux tournois par équipes.

494 Hits
0 commentaires

C’est le nouveau phénomène du golf américain, tout juste passé professionnel un mois plus tôt, Matthew Wolff remporte son premier titre sur le PGA Tour, à l’occasion du 3M Open, sur le TPC Twin Cities à Blaine, dans le Minnesota. Ce n’est pas encore un Championnat du monde ou un majeur, pourtant Wolff semble promis à un très bel avenir, à en juger par son passé amateur particulièrement brillant. Il rappelle Jon Rahm et Bryson DeChambeau pour la précocité, avec en plus, son truc à lui…

769 Hits
0 commentaires

Dimanche, avant de s’élancer pour la dernière partie, l’espagnol Jon Rahm avait cinq coups de retard sur la tête. Rien qui ne puisse effrayer le natif de Barrica (24 ans) puisque sur les deux dernières parties, il a tout simplement rentré plus de birdies que de pars (12 contre 11), et autant d’eagles que de bogeys (sur les 27 derniers trous). Son dernier tour a été magistral du premier au dernier putt. Son nom figure désormais en tête du classement de la Race to Dubaï. Il fait aussi office de favori pour le prochain British Open, qui sera disputé du 18 au 21 juillet prochain, sur le parcours de Royal Portrush, où tous les joueurs devraient être à égalités… Ce parcours n’a pas accueilli The Open depuis 70 ans. Jon Rahm est-il en train de devenir une référence en matière de jeu sur un links ?

992 Hits
0 commentaires

Image : JeudeGolf.org avec Fotolia et Centro Nacional de Golf

Le golf en Espagne a toujours été considéré comme un sport d'élites, et n'était généralement joué que par des membres de la haute société. À Madrid, le Centro Nacional a été construit pour briser ces barrières « sociales » et « culturelles », dans le but de populariser le golf pour toutes les classes sociales.                                             

1225 Hits
0 commentaires

Les pros du PGA Tour taperont-ils leurs drives vraiment plus loin en 2019 ?

Comme chaque année, ce sera la grande question : Est-ce que le nouveau matériel de golf permettra vraiment de taper encore plus loin ? La saison du PGA Tour est déjà bien entamée puisque les pros ont disputé une dizaine d’épreuves, soit pratiquement un quart du calendrier 2018-2019, et certaines tendances concernant la longueur depuis le tee de départ sont mesurables et observables. Nouvelles balles, nouveaux drivers, nouvelles performances ?

1324 Hits
0 commentaires

The Open 2018 : L'importance de la tactique sur le parcours de Carnoustie

Théâtre depuis jeudi du 147eme British Open, le parcours de Carnoustie en Ecosse pouvait permettre plusieurs approches tactiques pour tenter de « casser » le PAR et réaliser le meilleur score possible. A la différence de beaucoup de parcours pouvant accueillir des majeurs, Carnoustie n’a pas été nécessairement allongé au fil des ans. Son finish est toujours considéré comme l’un des plus délicats des parcours inscrits dans la rotation pour accueillir The Open, le troisième majeur de golf au calendrier. Avant le dernier tour, on pouvait déjà avoir une réponse claire et nette au débat sur la meilleure stratégie à adopter…

993 Hits
0 commentaires