Au cours d’une récente conférence de presse, l’américain Bryson DeChambeau, numéro 8 mondial, a déclaré « Je me réveille tous les matins en me disant – Je peux swinguer encore plus vite. Je ne sais pas où se situe réellement ma limite, et je continue à la chercher chaque jour, à chercher à quelle distance maximum je pourrais bien atteindre ». Au cours du premier tournoi majeur de la saison, le PGA Championship, il s’est rapproché de la victoire, sans toutefois pouvoir l’atteindre, et a même défrayé la chronique avec un driver cassé. Cet été 2020, on n’aura jamais autant parlé de puissance au drive dans le domaine du golf, et pourtant, c’est un sujet central du jeu. Certains pros, dont Justin Thomas, s’inquiètent d’une possible législation à venir qui freinerait cette quête de distance. Aujourd’hui, à propos des professionnels sur le tour, on ne parle plus de drives à plus de 300 mètres, mais de drives à près de 400 mètres. Le jeu est-il menacé ? Les distances sur le tour ont-elles autant augmenté en 10 ans ?  DeChambeau incarne-t-il vraiment l’avenir du golf ? Quelles conséquences pour les golfeurs amateurs ?

886 Hits
2 commentaires

Vainqueur du Rocket Mortgage Classic avec trois coups d’avances sur le second, Bryson DeChambeau a transformé toute l’attention médiatique autour de sa prise de poids, en attention autour d’une sixième victoire sur le PGA Tour. Dans nos deux précédents sujets consacrés à l’américain de 26 ans, nous assumons d’avoir plutôt donné la parole aux sceptiques concernant les conséquences de son exemple sur le monde du golf. Dans ce nouveau sujet, notre ligne éditoriale nous commandait de donner la parole à ceux, qui au contraire perçoivent sa transformation physique, et ses distances incroyables au drive, comme une opportunité positive pour le golf. A l’origine avec Laurent Cabanes de l’accord entre Chris Como, coach de DeChambeau, et la UGOLF Academy, Fabien Donoyan fait justement partie de ceux qui soutiennent cette initiative.

974 Hits
1 commentaire

Vous l’avez peut-être vu dans des vidéos assez décalées sur la pratique du golf, aller par exemple dans la rue, motiver des inconnus dans des abribus, en plein centre-ville, pour leur mettre des clubs de golf dans les mains, et les inciter à jouer. Avec des allures de trublion, cheveux au vent, Fabien Donoyan est un peu l’image du golf qui veut se démocratiser et se rajeunir, sans pour autant perdre ses racines. Dans ce portrait, découvrez un véritable passionné de golf, de Nantes à Saint-Etienne, en passant par le Brésil ou Megève…

1839 Hits
0 commentaires