Comme nous le savons, les golfeuses professionnelles peinent souvent à faire leur place dans le monde du golf, et donc à avoir autant de visibilité que les golfeurs. C’est alors par un autre biais que nous entendons parler le plus de ces golfeuses, qui sont devenues des influenceuses puissantes sur les réseaux sociaux. Un véritable business, qui repose sur le physique de ces golfeuses, et qui peut rapporter très gros, peut-être même plus que le golf féminin au niveau professionnel ? Pourquoi de plus en plus de golfeuses parient-elles plus sur leur image, que sur leurs qualités sportives ? Quels constats cela montre-t-il sur la place de la femme dans le golf ? Pour les besoins de cet article, nous avons épluché les comptes Instagram des joueuses professionnelles Paige Spiranac, Carly Booth, Maria Fassi ou encore Charley Hull.

837 Hits
1 commentaire

Céline Boutier, 56e joueuse mondiale, est la première joueuse française du classement Mondial Féminin. C’est à domicile, lors de l’Evian Championship 2014 que Céline Boutier s’était déjà montrée comme une valeur montante du golf tricolore. Ses performances lors de la dernière Solheim Cup 2019 à Gleneagles, la consacre désormais comme l'une des meilleures joueuses européennes.

945 Hits
0 commentaires

Formée à l’Université de Duke aux Etats-Unis, Céline Boutier démontre que pour percer au plus haut niveau dans le golf féminin, il faut passer par le cursus complet « américain », de l’université au LPGA Tour, en passant par le Symetra Tour. Son exemple doit inspirer de nombreuses jeunes golfeuses dans l’hexagone, bien qu’en France, beaucoup voudront poser en photo à côté d’elle, en espérant qu’ils ou elles puissent s’adjuger une part de sa réussite. La vérité, c’est qu’elle doit ses performances principalement au fait d’avoir très jeune accompli le difficile choix de l’expatriation, en même temps que de travailler avec les meilleurs, dont Dan Brooks, Cameron McCormick ou Karine Mathiot.

950 Hits
0 commentaires