Comme chaque année, et depuis 1996, date à partir de laquelle, les deux gouvernements du golf, l’USGA et le Royal et Ancient, ont commencé à collecter des données sur la distance au drive des amateurs, le rapport annuel sur la distance au drive publié sert aux instances, à affirmer qu’il pourrait y avoir un problème de distance trop longue de la part des joueurs, et posant un problème peut-être insurmontable aux parcours de golf. Visés, les golfeurs professionnels commencent à réagir, et notamment Phil Mickelson qui monte au créneau, et rappelle que le golf est le seul sport au monde à être géré par une « bande d’amateurs ».

1552 Hits
1 commentaire

En remportant ce week-end le Waste Management Open de Phoenix, l’américain Webb Simpson a remis au centre du débat golfique, la question de la précision au drive versus la puissance absolue, pourtant incarnée par les trois meilleurs golfeurs du monde actuellement, Brooks Koepka, Rory McIlroy et Jon Rahm. Seulement 133eme pour la distance moyenne au drive sur le PGA Tour, Webb Simpson revient pourtant dans le top-10 des meilleurs joueurs du monde. Epiphénomène ou inversement de tendance ?

667 Hits
0 commentaires

Depuis 2016, on note un phénomène en accélération du côté des golfeurs professionnels évoluant de l’autre côté de l’Atlantique, sur le PGA Tour. A savoir, une plus grande récurrence de cartes de scores rendues sous la barre « mythique » des 60 coups. Pour rappel, la majorité des parcours du circuit professionnel se disputent sur des terrains autorisant 72 coups pour le par. Le premier golfeur qui a cassé cette barre symbolique était Al Geiberger, à l’occasion du Memphis Classic 1977. Il a fallu 14 ans à Chip Beck pour le rejoindre au cours du Las Vegas Invitational 1991. Pour seulement 11 cartes historiques sous la barre des 60 coups, 5 ont été rendues au cours des 4 dernières années ! Accélération ?

759 Hits
1 commentaire