L’américain Brooks Koepka, 29 ans, numéro un mondial de golf en 2018 et 2019, déjà vainqueur de quatre majeurs a démarré sa saison 2020 à Abu Dhabi. Il s’est déclaré en reprise, et pas à 100%, après une blessure contractée au genou gauche, et qui l’a éloigné des terrains de golf, depuis la CJ Cup en Corée Du Sud disputée mi-octobre. Provoqué par Bryson DeChambeau sur son physique, il n’a pas tardé à répondre en sortant l’artillerie lourde. Souvent sous-estimé, il reste le meilleur golfeur de la planète, avec l’ambition de dominer les 5 prochaines années. 

193 Hits
0 commentaires

Drive à plus de 270 mètres sur le fairway, wedge posé à moins de 3 mètres du drapeau, et un ou deux putts maximum, c’est souvent la formule gagnante sur un parcours de golf, et au plus haut niveau. C’est surtout la caractéristique la plus flagrante du jeu de Rory McIlroy, quand il est à son pic de compétence. Un « pic » qui cette année est plutôt une longue vague déferlante, aussi bien sur le PGA Tour (victoire au Player’s, au Canadian RBC Open, et au Tour Championship) que sur l’European Tour avec sa dernière victoire du WGC-HSBC Champions, la quatrième en 2019. Surtout, pour 23 tournois disputés cette année, il a cumulé 18 top-10 et seulement 2 cuts manqués. Numéro 2 mondial, principal rival de Brooks Koepka, McIlroy qui paraissait en retrait en 2017, et par rapport aux meilleurs, semble désormais plus complet que jamais… Récit d’une mutation ou plutôt d'une courbe d'apprentissage.

368 Hits
0 commentaires

Les américains adorent désigner, et pour tous les sports individuels ou collectifs, un MVP ou « Most Valuable Player ». C’est une autre forme de consécration que celui de numéro un mondial, ou leader d’une liste de gains ou de points. Le MVP est élu par ses pairs, et désigne celui qui a le plus marqué les esprits. En 2019, un intense débat était permis entre l’américain Brooks Koepka, et le nord-Irlandais Rory McIlroy. Le premier a gagné un majeur (US PGA Championship) et deux autres tournois du PGA Tour. Le second a gagné un tournoi considéré comme un majeur (Le Player’s), et deux autres victoires, avec à la clé, la Fedex Cup. Jusqu’à présent, le joueur de l’année était pratiquement toujours le meilleur en majeur… Jusqu’à présent…

406 Hits
0 commentaires

Rory McIlroy a remporté la FedEx Cup dimanche, après avoir battu Brooks Koepka lors de la dernière manche au TOUR Championship à East Lake. Il a également remporté le chèque du vainqueur, d'une valeur de 15 millions de dollars. Rory McIlroy remporte la FedEx Cup pour la deuxième fois en quatre ans, il rejoint ainsi Tiger Woods en tant que seuls joueurs à avoir remporté la FedEx Cup à deux reprises depuis sa création en 2007.

379 Hits
0 commentaires

Après avoir accueilli cinq grands championnats et la Ryder Cup en 2012, le Medinah Country Club dans l'Illinois, près de Chicago, est l'un des parcours les plus emblématiques des Etats Unis. En accueillant le BMW Championship, le Medinah offre un excellent terrain de jeu pour les golfeurs, comme on peut s'y attendre pour la deuxième manche des playoffs de la FedEx Cup.

336 Hits
0 commentaires

À la veille du départ sur le Northern Trust, il reste 125 golfeurs pouvant espérer remporter la FedEx Cup, et remporter la prime de 15 millions de dollars (13,4 millions d’euros). Les séries éliminatoires de la FedEx Cup ont été établies en 2007 et ont été remportées par Tiger Woods pour la première année de son existence. Cette année, pour la première fois, les séries éliminatoires comporteront trois événements, contre quatre auparavant. Qui sont les favoris ?

371 Hits
0 commentaires

Sur les dix derniers US Open de golf, nous avons découvert sept primo vainqueur en majeur dont Jordan Spieth, Dustin Johnson, Brooks Koepka et désormais Gary Woodland, 35 ans, natif de Topeka au Kansas, et ancien joueur de Basket-ball reconverti avec succès dans le golf. Parmi les meilleurs joueurs du monde depuis 2011 (pro depuis 2007), comment est-il passé de longs-frappeurs avec du potentiel à vainqueur de majeur ?

440 Hits
0 commentaires

Dans la nuit de dimanche à lundi, il faudra veiller tard pour connaître le vainqueur du 119eme US Open disputé sur le célèbre parcours de Pebble Beach, en Californie (9 heures de décalage horaire). Le suspense promet d’être encore au rendez-vous avec un Mano à Mano prévisible entre le leader depuis deux tours, Gary Woodland, et l’homme du premier tour, l’anglais Justin Rose. Toutefois, respectivement à -11 et -10, ils peuvent encore voir le double tenant du titre, Brooks Koepka (-7) revenir, et réaliser un incroyable triplé. Quel que soit le vainqueur dimanche (ou plutôt lundi), ce sera un « Big Man » !

419 Hits
0 commentaires

Malgré l’immense qualité du champ de joueurs engagés sur ce 119eme US Open disputé sur le mythique parcours de Pebble Beach, en Californie, impossible de ne pas considérer comme immense favori le double tenant du titre, Brooks Koepka. Déjà vainqueur de l’US PGA Championship quelques semaines plus tôt cette saison, Koepka est depuis deux ans la force majeure du golf dans les plus grands tournois. L’actuel numéro un mondial, 29 ans est déjà dans les temps de passages des plus grandes légendes comme Jack Nicklaus ou Tiger Woods avec quatre victoires en majeur. Son ascension a été si soudaine que même le public américain tarde à le prendre en sympathie. Comment est-il passé de bon joueur du circuit à top-player en moins de 3 ans ?

511 Hits
0 commentaires

Contrairement à ce qu’il a voulu laisser entendre dans la presse américaine, Claude Harmon, le fils du célèbre Butch, n’a pas mis fin à sa collaboration avec l’américain Dustin Johnson. C’est bien l’ex-numéro un mondial, qui a, de sa propre initiative, repris son ancien coach universitaire, Allen Terrell, sans en informer Claude Harmon, ni lui répondre sur cette décision. Cette rupture rappelle celle de Woods avec Hank Haney. Dans les faits, c’est le joueur qui rompt, et c’est le coach qui l’annonce. Dans le cas de Dustin Johnson, le ménage à trois formé avec Harmon et Koepka est très certainement la raison de ce vif volte-face d’un garçon déterminé à redevenir numéro un mondial, et gagner plus de majeurs.

692 Hits
0 commentaires

Avant le départ du dernier tour de l’US PGA Championship 2019 disputé sur le Black Course de Bethpage, à Farmingdale, on pouvait légitimement se demander si cela valait le coup de se coucher tardivement, pour assister à un sacre annoncé, celui de l’américain Brooks Koepka. Le golf a ceci de magique qu’aucune histoire n’est vraiment écrite à l’avance, et rien n’est définitif, tant que le dernier putt n’est pas entré dans le dernier trou. Ce dernier tour nous a offert un scénario que l’on ne soupçonnait pas entre d’une part un Koepka, étonnamment fragile sur les trous du retour, et un Dustin Johnson, aussi cool qu’à son habitude que flamboyant, tout du moins jusqu’à un petit putt au 16…

660 Hits
0 commentaires

Le troisième tour de l’US PGA Championship 2019 disputé sur le parcours Black Course de Bethpage, le moving day, n’a pas été marqué par un nouveau record du leader, l’américain Brooks Koepka, 29 ans. Avec un score de 70, il a cependant maintenu son avance à sept coups avant le dernier tour. Sauf cataclysme, il devrait logiquement remporter ce second majeur de l’année, conserver le Wanamaker Trophy obtenu l’an passé à Bellerive, et ainsi gagner son quatrième majeur en moins de trois ans. Les comparaisons avec le Woods des années 2000 commencent à fleurir. Le temps de la reconnaissance est-il venu pour Koepka ?

537 Hits
0 commentaires

Après deux tours joués en 63 (record) et 65, l’américain Brooks Koepka se retrouve seul en tête du second majeur de l’année 2019, avec sept coups d’avances sur son plus proche poursuivant. A 12 coups sous le par en seulement deux tours, il n’est plus en bataille qu’avec lui-même pour remporter ce majeur, et conserver son titre. Le Black Course de Bethpage ou le reste du champ des joueurs, dont Tiger Woods, n’ont pas intimidé le meilleur joueur en majeur depuis deux ans.

513 Hits
0 commentaires

Masters Augusta 2019: Brooks Koepka en route pour un 3eme majeur en 4 départs?

On aurait presque tendance à l’oublier, mais le meilleur golfeur du moment en majeur, c’est bien l’américain Brooks Koepka, déjà détenteur de trois majeurs dont les deux derniers US Open. A 28 ans, le numéro 4 mondial se présente à Augusta dans la peau d’un favori. Discret depuis le début de la saison, il est bien décidé à surgir au bon moment, et au passage, à faire taire les critiques sur son physique.

411 Hits
0 commentaires

Un mercato 2019 des golfeurs professionnels sous le sceau des agents libres

Le ton a été donné avec le transfert de Justin Rose qui a quitté TaylorMade pour Honma. Ce n’est pas le seul mouvement déjà intervenu sur ce mercato 2019. L’américain Gary Woodland, classé autour du 40eme rang mondial, second du récent tournoi des champions à Hawaii, a signé chez Wilson, alors que l’italien Molinari teste actuellement des fers Callaway. Côté français, Raphael Jacquelin vient de poster une photo de son nouveau sac Srixon. Le marché promet d’être l’un des plus animés depuis plusieurs saisons…

859 Hits
0 commentaires