Depuis 2016, on note un phénomène en accélération du côté des golfeurs professionnels évoluant de l’autre côté de l’Atlantique, sur le PGA Tour. A savoir, une plus grande récurrence de cartes de scores rendues sous la barre « mythique » des 60 coups. Pour rappel, la majorité des parcours du circuit professionnel se disputent sur des terrains autorisant 72 coups pour le par. Le premier golfeur qui a cassé cette barre symbolique était Al Geiberger, à l’occasion du Memphis Classic 1977. Il a fallu 14 ans à Chip Beck pour le rejoindre au cours du Las Vegas Invitational 1991. Pour seulement 11 cartes historiques sous la barre des 60 coups, 5 ont été rendues au cours des 4 dernières années ! Accélération ?

618 Hits
1 commentaire

US Open 2017: Quel sera le facteur clé de succès dimanche ? - Crédit photo : Mark Newcombe

Depuis le début de ce 117eme US Open disputé à Erin Hills, on a beaucoup parlé des hautes herbes (Fescue) aux abords des fairways, de l’élimination prématuré de Dustin Johnson, Jason Day, et Rory McIlroy, trois des meilleurs golfeurs du monde ces 36 derniers mois. Après deux tours disputés et le troisième en cours, il semblerait bien qu’un élément ressorte comme déterminant s’agissant de la stratégie de jeu, et ce n’est pas nécessairement celui que l’on pourrait croire.

1419 Hits
0 commentaires