Avant le départ du dernier tour de l’US PGA Championship 2019 disputé sur le Black Course de Bethpage, à Farmingdale, on pouvait légitimement se demander si cela valait le coup de se coucher tardivement, pour assister à un sacre annoncé, celui de l’américain Brooks Koepka. Le golf a ceci de magique qu’aucune histoire n’est vraiment écrite à l’avance, et rien n’est définitif, tant que le dernier putt n’est pas entré dans le dernier trou. Ce dernier tour nous a offert un scénario que l’on ne soupçonnait pas entre d’une part un Koepka, étonnamment fragile sur les trous du retour, et un Dustin Johnson, aussi cool qu’à son habitude que flamboyant, tout du moins jusqu’à un petit putt au 16…

1002 Hits
0 commentaires