Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

L’expérience utilisateur est un peu la nouvelle terminologie à la mode dans un peu tous les domaines, et pas seulement le golf. S’agissant spécifiquement du matériel de golf, et par exemple les drivers, les marques comme TaylorMade, Callaway, Cobra ou encore PING misent depuis plusieurs années sur l’innovation, et les nouvelles technologies. Pourtant, à en juger par les derniers palmarès des ventes de drivers en 2019, ce serait déjà « l’expérience utilisateur » qui prendrait le pas sur la perception technologique des clubs.

288 Hits
0 commentaires

En 2005, à 18 ans, la jeune Paula Creamer éclaboussait le golf féminin mondial de tout son talent, et de son plus beau sourire. Elle remportait l’Evian Masters, et faisait rêver à un véritable essor de son sport, enclavé dans un environnement terriblement masculin. 15 ans après ses débuts chez les professionnelles, avec déjà 12 millions de dollars de gains, après un longue traversée du désert, elle est de retour à Evian, le couteau entre les dents, avec en point de mire deux objectifs cruciaux pour la suite de sa carrière.

166 Hits
0 commentaires

C’est la semaine du 25eme Evian Championship ! Un bel anniversaire pour un beau tournoi, qui rappelons-le est le seul majeur organisé sur le vieux-continent. Pour son retour au cœur de l’été, une position qu’il n’aurait peut-être jamais du quitter, les organisateurs nous offrent un changement majeur concernant le parcours, et cela ne devrait pas être sans effet sur le scénario final.

169 Hits
0 commentaires

Quel bilan tirer de la saison 2019 de majeurs pour Tiger Woods après une victoire au Masters, et deux cuts manqués ? Plus largement, alors qu’une décennie de majeurs vient de s’achever pour le golfeur de 43 ans, avec justement une seule victoire en avril dernier, quelle tournure pourrait prendre la prochaine décennie ? Ressuscité, il y a seulement quelques mois, les attentes des fans sont parfois très/trop fortes. Et si le miracle, ce n’était pas déjà de considérer qu’il est toujours là, et que l’on parle encore de son avenir sportif pour les 5 à 10 ans à venir…

179 Hits
0 commentaires

Avec le recul, est-ce que l’irlandais Shane Lowry voudrait vraiment changer son histoire récente, et notamment échanger un cut manqué en 2018 à Carnoustie, les larmes et les doutes qui l’ont accompagné, pour le triomphe souriant et chantant de Portrush en 2019 ? En l’espace d’un an, Lowry ne s’est pas nécessairement métamorphosé, il a touché le fond pour remonter de la plus belle des manières. Il a su faire face à ses démons pour sortir vainqueur… Déjà leader avec 4 coups d’avances à Oakmont en 2016, il craignait de perdre à nouveau un majeur qui lui semblait promis…

168 Hits
0 commentaires

En remportant dimanche le 148eme Open britannique de golf, l’Irlandais Shane Lowry a démontré qu’en moins d’un an, dans ce sport magnifique, mais parfois terrible, on pouvait passer des larmes à la joie. A 32 ans, primo vainqueur en majeur, irlandais, Shane Lowry a aussi et surtout le temps d’une semaine, mis à l’honneur le golf irlandais, et fait oublier les fractures d’une île divisée. Le cliché ci-dessus, d’un Lowry marchant triomphalement à la façon d’un Tiger, sur l’ultime green du tournoi avec toute la foule unie derrière lui, restera sans doute comme l’une des images de l’année de golf 2019.

167 Hits
0 commentaires

Avec la victoire de Shane Lowry, c’est peut-être le principal événement à retenir de The Open disputé sur le parcours du Royal Portrush, en Irlande : L’américain Xander Schauffele a vu son driver déclaré non-conforme, et ne pas passer le test du « Characteristic Time » mis en place par le Royal & Ancient. Tricherie ? Mauvaise publicité pour le joueur ? Mauvaise publicité pour la marque ? Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives. C’est certainement le résultat des processus de fabrications en matière de drivers, et quelque part, les marques avaient déjà prévenues de cette possibilité six mois plus tôt…

1084 Hits
1 commentaire

Dimanche, avant de s’élancer pour la dernière partie, l’espagnol Jon Rahm avait cinq coups de retard sur la tête. Rien qui ne puisse effrayer le natif de Barrica (24 ans) puisque sur les deux dernières parties, il a tout simplement rentré plus de birdies que de pars (12 contre 11), et autant d’eagles que de bogeys (sur les 27 derniers trous). Son dernier tour a été magistral du premier au dernier putt. Son nom figure désormais en tête du classement de la Race to Dubaï. Il fait aussi office de favori pour le prochain British Open, qui sera disputé du 18 au 21 juillet prochain, sur le parcours de Royal Portrush, où tous les joueurs devraient être à égalités… Ce parcours n’a pas accueilli The Open depuis 70 ans. Jon Rahm est-il en train de devenir une référence en matière de jeu sur un links ?

224 Hits
0 commentaires

Cette année, l’Open de France de golf n’aura pas lieu en Juillet, et cela a déjà donné lieu à de nombreuses récriminations envers l’European Tour. C’est peut-être le bon moment pour lancer un nouveau débat, sur le théâtre censé toujours accueillir le tournoi masculin français. Le Golf National à Saint-Quentin-En-Yvelines a été conçu dès le départ pour être le vaisseau amiral du golf en France, en même temps que le siège de la Fédération. Alors que la France compte près de 700 structures de golf, et souffre en parallèle d’un manque de notoriété de sa destination « France Golf » à l’étranger, ne pourrait-on pas remettre l’Open de France, en circulation, du nord au sud, de l’est à l’ouest, et au passage, illustrer la beauté souvent méconnue des golfs français ? Faire contre mauvaise fortune, bon cœur… Tirer d’un mauvais pas, une bonne opportunité ! Quels seraient les 10 golfs qui pourraient accueillir le nouvel Open de France, histoire de le relancer ?

746 Hits
0 commentaires

Sur les dix derniers US Open de golf, nous avons découvert sept primo vainqueur en majeur dont Jordan Spieth, Dustin Johnson, Brooks Koepka et désormais Gary Woodland, 35 ans, natif de Topeka au Kansas, et ancien joueur de Basket-ball reconverti avec succès dans le golf. Parmi les meilleurs joueurs du monde depuis 2011 (pro depuis 2007), comment est-il passé de longs-frappeurs avec du potentiel à vainqueur de majeur ?

279 Hits
0 commentaires

Dans la nuit de dimanche à lundi, il faudra veiller tard pour connaître le vainqueur du 119eme US Open disputé sur le célèbre parcours de Pebble Beach, en Californie (9 heures de décalage horaire). Le suspense promet d’être encore au rendez-vous avec un Mano à Mano prévisible entre le leader depuis deux tours, Gary Woodland, et l’homme du premier tour, l’anglais Justin Rose. Toutefois, respectivement à -11 et -10, ils peuvent encore voir le double tenant du titre, Brooks Koepka (-7) revenir, et réaliser un incroyable triplé. Quel que soit le vainqueur dimanche (ou plutôt lundi), ce sera un « Big Man » !

268 Hits
0 commentaires

Mais où est passé le Justin Rose dominateur de la fin de saison 2018, et début d’année 2019 avec notamment une victoire à Torrey Pines ? Il a justement pris la tête de l’US Open de golf 2019 disputé à Pebble Beach avec un score de 66 qui n’est pas sans rappeler celui d’un certain Tiger Woods à l’occasion du mythique US Open 2000. Alors, Justin Rose va-t-il être mythique à son tour sur le célèbre 18 trous de Pebble Beach ? Il est surtout déterminé à ne pas reproduire la même erreur que celle qui a conduit à un cut manqué au dernier Masters…

312 Hits
0 commentaires

Malgré l’immense qualité du champ de joueurs engagés sur ce 119eme US Open disputé sur le mythique parcours de Pebble Beach, en Californie, impossible de ne pas considérer comme immense favori le double tenant du titre, Brooks Koepka. Déjà vainqueur de l’US PGA Championship quelques semaines plus tôt cette saison, Koepka est depuis deux ans la force majeure du golf dans les plus grands tournois. L’actuel numéro un mondial, 29 ans est déjà dans les temps de passages des plus grandes légendes comme Jack Nicklaus ou Tiger Woods avec quatre victoires en majeur. Son ascension a été si soudaine que même le public américain tarde à le prendre en sympathie. Comment est-il passé de bon joueur du circuit à top-player en moins de 3 ans ?

329 Hits
0 commentaires

Contrairement à ce qu’il a voulu laisser entendre dans la presse américaine, Claude Harmon, le fils du célèbre Butch, n’a pas mis fin à sa collaboration avec l’américain Dustin Johnson. C’est bien l’ex-numéro un mondial, qui a, de sa propre initiative, repris son ancien coach universitaire, Allen Terrell, sans en informer Claude Harmon, ni lui répondre sur cette décision. Cette rupture rappelle celle de Woods avec Hank Haney. Dans les faits, c’est le joueur qui rompt, et c’est le coach qui l’annonce. Dans le cas de Dustin Johnson, le ménage à trois formé avec Harmon et Koepka est très certainement la raison de ce vif volte-face d’un garçon déterminé à redevenir numéro un mondial, et gagner plus de majeurs.

443 Hits
0 commentaires

Formée à l’Université de Duke aux Etats-Unis, Céline Boutier démontre que pour percer au plus haut niveau dans le golf féminin, il faut passer par le cursus complet « américain », de l’université au LPGA Tour, en passant par le Symetra Tour. Son exemple doit inspirer de nombreuses jeunes golfeuses dans l’hexagone, bien qu’en France, beaucoup voudront poser en photo à côté d’elle, en espérant qu’ils ou elles puissent s’adjuger une part de sa réussite. La vérité, c’est qu’elle doit ses performances principalement au fait d’avoir très jeune accompli le difficile choix de l’expatriation, en même temps que de travailler avec les meilleurs, dont Dan Brooks, Cameron McCormick ou Karine Mathiot.

379 Hits
0 commentaires