Posté par le dans Golf féminin

Solheim Cup 2019, l’équipe européenne est maintenant connue

La capitaine de l’équipe européenne de Solheim Cup, Catriona Matthew, a déjà connu la pression de jouer dans le dernier champ d’un championnat majeur. Elle a connu la chaleur de la compétition dans la Solheim Cup. Elle est sur le Tour depuis presque un quart de siècle. Elle a vu à peu près tout ce qu'il y a à voir dans le jeu de golf. Et pourtant, en tant que capitaine de l’Europe, et à moins d’un mois avant le grand affrontement avec les États-Unis à Gleneagles, elle se trouve dans un nouveau territoire.

Découvrez nos formules d'abonnements

Dimanche, à l'issue du Ladies Scottish Open au Renaissance Club, Catriona Matthew et ses vice-capitaines, Laura Davies, Suzann Pettersen et Dundonian Kathryn Imrie, se sont retirées pour compléter le processus de sélection de l'équipe contre les Américaines, vainqueurs de la Coupe il y a quatre ans en Allemagne et à nouveau vainqueurs il y a deux ans dans l'Iowa.

Depuis le début de la Solheim Cup en 1990, elle s'est déroulée à deux reprises en Écosse, à Dalmahoy en 1992 et à Loch Lomond en 2000. L'Europe a remporté les deux victoires.

Cette statistique n'est pas oubliée par la capitaine 2019. « Ce n'est pas souvent en tant que capitaine européen que vous devez l’être dans votre pays d'origine », a déclaré Matthew.

Ainsi après les Suédoises Helen Alfredsson, Catrin Nilsmark et l'Ecossaise Dale Reid, elle sera la quatrième à se trouver dans cette situation.

Lundi dernier, Catriona Matthew a dévoilé quatre « wildcards », venant s’ajouter aux huit qualifications automatiques.

Coup de cœur de la capitaine européenne de la Solheim Cup, la sélection de Suzann Pettersen, ancienne combattante, est une surprise après une longue période sans être sélectionnée.

La capitaine de l’équipe européenne de Solheim Cup, Catriona Matthew, a choisi des joueuses expérimentées et de nouvelles recrues pour compléter l’équipe qu’elle emmènera à Gleneagles, en Écosse, le mois prochain pour affronter les États-Unis.

Huit membres de l’équipe européenne de la Solheim Cup se sont qualifiées par les points, ce qui a laissé quatre choix de « wild cards » à la capitaine Catriona Matthew pour le tournoi qui débutera le 13 septembre à Gleneagles en Écosse.

Les huit joueuses qui sont qualifiées sont Carlota Ciganda, Anne Van Dam, Caroline Hedwall, Charley Hull, Georgia Hall, Azahara Munoz, Caroline Masson et Anna Nordqvist. Elles sont qualifiées automatiquement pour l’équipe européenne.

Suzann Pettersen et Jodi Ewart-Shadoff apportent leur expérience 

Catriona Matthew a également choisi Jodi Ewart Shadoff, qui a joué dans deux Solheim Cup, avec un record en carrière de 3-4-0. Elle est classée n° 77 mondiale et a réalisée quatre top-10 en 2019.

Le dernier choix de Catriona Matthew est Suzann Pettersen, classée 620e mondiale, et qui vient de revenir au golf de compétition. Le dernier tournoi sur le circuit de la LPGA que Suzann Pettersen a joué, avant de commencer son congé de maternité, était le championnat 2017 du CME Group Tour Championship.

Suzann Pettersen et son mari, Christian Ringvold, ont annoncé la naissance de leur fils en août 2018. Pour son retour, son premier tournoi sur le circuit de la LPGA était le Dow Great Lakes Bay Invitational, un tournoi par équipe où elle a joué avec Catriona Matthew. La paire a raté le Cut.

Suzann Pettersen a ensuite joué au Aberdeen Standard Investments Ladies Scottish Open, où elle a jouée 71-73 et également raté le Cut.

« J’ai choisi Jodi et Suzann pour leur vaste expérience, leur bonne forme, et parce que je sais exactement ce qu’elles apportent dans le vestiaire des équipes européennes. Avec notre seule autre recrue, Anne Van Dam, qui a également connu une excellente année, je pense que l'expérience de notre équipe sera un avantage considérable pour nous, tout comme le soutien de notre public ».

Ce sera la neuvième Solheim Cup de Suzann Pettersen. Elle n'a pas participé à la compétition en 2017 en raison d'une blessure. Son record de la Solheim Cup est de 16-11-6 et elle compte 15 victoires sur le circuit de la LPGA, dont deux tournois majeurs.

Parce qu'elle joue maintenant dans l'équipe, Suzann Pettersen ne sera plus vice-capitaine. Au lieu de cela, Mel Reid rejoindra Laura Davies et Kathryn Imrie en tant que vices-capitaines.

Mel Reid, qui a terminé T-3 au KPMG Women's PGA Championship cette année, était un choix potentiel de la capitaine.

Catriona Matthew n'a pas expliqué pourquoi elle n'avait pas sélectionnée Mel Reid dans l’équipe, mais Mel Reid a raté le Cut lors des deux derniers tournois auxquels elle a participé, l’AIG Women's British Open et le Ladies Scottish Open.

Mel Reid a raté sept autres Cut cette saison et se classe au 104e rang mondial. Elle a joué dans trois Solheim Cup, avec un meilleur score de 4-6-2. Elle n'a pas gagné un match de la confrontation 2017.

« Catriona sait que pour le jeu par match j’apporte le meilleur de mon jeu et que je serai prête à lui rapporter des points en septembre prochain », a déclaré Suzann Pettersen.

« Je crois sincèrement que ma meilleure contribution à notre campagne de la Solheim Cup sera sur le parcours, et je suis très reconnaissante à Catriona d’avoir eu la confiance de me choisir pour l’équipe de cette année ».

La française Celine Boutier et l’anglaise Bronte Law, font leurs débuts dans l’équipe

Comme prévu, dans les deux des choix de la capitaine on trouve la française Celine Boutier et l’anglaise Bronte Law, elles font leurs débuts dans l’équipe, ce sont les seules européennes à avoir remporté des compétitions de la LPGA en 2019.

« L’excellente forme récente de Bronte et de Céline montre bien pourquoi je les ai choisies. Je pense qu’elles vont toutes les deux faire de fantastiques débuts en Solheim Cup », a déclaré Catriona Matthew.

Bronte Law était déjà une joueuse potentielle de la Solheim Cup, en attente depuis qu'elle a gagné cinq points sur cinq pour mener la Grande-Bretagne et l'Irlande à la victoire de la Curtis Cup 2016.

L’ancienne star de l’UCLA est la seule joueuse de la Grande Bretagne et l’Irlande à avoir marqué cinq points, et la deuxième joueuse de la Curtis Cup à le faire avec Stacy Lewis en 2008.

Cette athlète de 24 ans était sur le radar de Catriona Matthew depuis qu’elle a remporté sa première victoire en LPGA au Pure Silk Championship.

La jeune anglaise a joué avec Catriona Matthew lors des deux premiers tours de l’AIG Women’s British Open et a impressionné sa future capitaine avec des scores de 70 et 67, tandis que Catriona Matthew a raté le Cut.

Bien qu’elle fera ses débuts lors du match de la biennale, Bronte Law devrait avoir beaucoup d’importance dans l’équipe.

La française Celine Boutier était un choix évident après avoir tout simplement échoué à être qualifiée automatiquement suite à sa sixième place lors de l’AIG Women’s British Open.

La joueuse française a également remporté sa première victoire en LPGA cette année, en remportant l’ ISPS Handa Vic Open. Elle est actuellement 22e sur la liste des gains de la LPGA.

La joueuse de 25 ans a aidé Duke University à remporter le championnat 2014 de la NCAA. Ses compétences en match play étaient mises en évidence lorsqu’elle a remporté le Women’s British Amateur 2015 à Portstewart.

Elle a également remporté l’European Ladies Amateur Championship 2012, avec six coups d’avance.

Jodi Ewart Shadoff, quand à elle, fait sa troisième apparition en Solheim Cup après 2013 et 2017. Elle ne s’est pas qualifiée parmi les places automatiques, en terminant deux places de trop au classement mondial.

Elle est 49ème sur la liste des joueuses de la LPGA après une saison régulière qui l’a fait terminer dans le Top-10 à quatre reprises. Elle était également troisième au Fatima Bint Mubarak Open du Ladies European Tour en début de saison.

Dans cette sélection, Suzann Pettersen est vraiment le choix surprise. Même si elle a été un pilier des équipes européennes, avec huit apparitions consécutives entre 2002 et 2015, dans lesquelles elle a joué dans quatre équipes gagnantes.

Elle a pris un congé les deux dernières années suivant la naissance de son premier enfant. Âgé de 38 ans, la joueuse n'a repris la compétition au Aberdeen Standard Investments Ladies Scottish Open que la semaine dernière, et elle a raté le Cut.

En septembre, l’équipe européenne va chercher à remporter la confrontation pour la première fois depuis 2013.

Les États-Unis ne divulgueront pas leur équipe avant la fin du mois, mais les joueuses seront fortes. Actuellement, ils ont cinq joueuses dans le Top-20 mondial, alors que l'Europe en a une. Les visiteurs ont 14 joueuses dans le Top-50. L'Europe n'en a que six.

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 280
  • 0 commentaires
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter
FedEx Cup : Patrick Reed remporte la première manc...
FedEx Cup : BMW Championship, Justin Thomas en têt...

Auteur

 

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.