Posté par le dans Accessoires Golf

Sac de golf trépied : Peut-on faire une bonne affaire en prix et en qualité ?

Si vous jouez au golf depuis quelques années, vous avez peut-être déjà acheté un ou plusieurs sacs de golf. Pendant longtemps, le choix était principalement entre un sac trépied ou un sac chariot, tout en admettant que les plus beaux modèles étaient aussi les moins pratiques, les sacs dit Tour. Comment arriver à cumuler plusieurs avantages pour son prochain sac de golf, sans exploser son budget, et tout en visant un produit durable ?

Découvrez nos formules d'abonnements

Si vous parcourez Internet à la recherche d’un nouveau sac de golf, vous pourriez lire des descriptions de produits souvent flatteuses, et parfois même des avis clients très bien écrits par des agences digitales spécialisées dans le fait d’influencer les consommateurs… On parle plus rarement d’usure ou de problèmes de conceptions.

A la recherche d'un bon sac de golf trépied

Pourtant, quand vous, vous achetez votre sac de golf, au bout d’un certain temps, vous finissez par constater un certain nombre de désagréments. 

Un sac de golf peut coûter selon les modèles de 100 à 500 euros, et même beaucoup plus pour des éditions limitées ou de collections. Disons qu’en moyenne, un sac de golf coûte réellement entre 180 et 290 euros pour la majorité des ventes.

Si vous dépensez près de 200 euros dans un sac et que finalement vous vous rendez compte que les pieds (pour un sac trépied) finissent par se déformer et ne pas tenir le sac, ou que les coutures s’usent plus qu’elles ne le devraient, finalement, bien choisir son sac de golf devient un sujet.

Ci-après, je vous propose la comparaison entre trois sacs de golf dans une même marque, TaylorMade. Trois sacs que la rédaction a achetés, et utilisé pendant plusieurs mois en prévision d’écrire ce sujet.

Le premier modèle et le plus ancien est un sac trépied TaylorMade Pen Blanc acheté en 2015. Il a donc bientôt 7 ans.

Le second modèle est un sac trépied TaylorMade FlexTech rouge acheté en 2019. Il va donc avoir 3 ans.

Le troisième modèle est un sac trépied TaylorMade Tour 2021 acheté fin 2021, et donc tout neuf, pas encore utilisé… Sur ce dernier, c’est le processus d’achat qui est intéressant à relater pour expliquer comment acheter un sac neuf au prix le plus serré.

Sur la question de l’usure, le premier sac a plutôt bien tenu le choc. Il est aujourd’hui toujours parfaitement utilisable et sans avoir à trop rougir. En réalité, c’est plutôt une bonne surprise pour un sac qui avait initialement coûté environ 150 euros.

Pour un sac de couleur blanche, on pourra noter désormais la permanence de traces noires ici et là sur le sac qui peuvent simplement faire réfléchir au choix de la couleur…

Les deux seuls points qui sont à relever concerne une poche interne légèrement déchirée et qui laisse apparaître un panneau intérieur, mais c’est vraiment très peu.

Concernant l’élément le plus important pour un sac trépied, les pieds sont encore en parfait état, et le mécanisme tout à fait fiable. On sent encore très bien la rigidité des pieds quand le sac est debout ou posé sur ses pieds. Le niveau de résistance qui assure le maintien du sac est vraiment très bon.

Un des deux pieds est à peine voilé sans que cela gêne la stabilité du sac…

Surtout, le point fort de ce sac tient au bout de ses pieds avec des empiétements larges qui ont contribué à la stabilité du sac au fil du temps, et sur n’importe quel type de sol.

C’est d’ailleurs un premier enseignement à retenir avant de choisir un sac de golf robuste dans le temps : Comment sont les pieds ? Sont-ils assez larges ?

S’agissant des lanières, sept ans après, elles sont toujours suffisamment souples et confortables. Pas traces d’usures précoces…

Ce sac Pen était déjà assez léger, et présentait assez de poches ou de rangements pour en faire un bon sac de golf.

Bémol, il n’y avait que 4 séparations pour ranger les 14 clubs de golf, fait qui peut être contrebalancé par l’achat de tubes séparateurs… Bref, pour finir, un excellent sac de golf dont seul le look a peut-être vieilli…mais pas de mauvaises surprises sur l’usure.

Quelques saisons plus tard, TaylorMade a lancé les populaires séries FlexTech. Il s’agit justement du deuxième sac testé.

Légèrement moins haut une fois posé sur sa base, un soupçon plus léger, peut-être quelques grammes, un peu plus rond (moins rectangulaire), avec beaucoup plus de poches externes (9 au total) et même internes, 5 séparations pour les clubs… c’était en fait une belle amélioration du modèle précédent.

En comparaison, ce nouveau sac plus cossu était plus joli et plus fonctionnel, tout en étant un peu plus léger.

En termes d’usure, le sac a plutôt jusqu’ici bien résisté aux effets des roues d’un chariot pas assez écartées, et qui frottent régulièrement le bas du sac.

Le système de pose du sac sur sa base était aussi moins visible et plus esthétique que le précédent modèle. Comme le modèle précédent, le tissu waterproof utilisé porte de légères stigmates d’une utilisation régulière en extérieur.

Au chapitre des moins, on pourra constater que les lanières pour porter le sac sur le dos sont moins confortables, et moins qualitatives que le modèle précédent. Dommage, cette régression constatée sur un point pourtant important…

Ce sac avait tout pour être une excellente affaire à un détail près…

Les pieds des sacs FlexTech sont très mais très mal pensés. Avec un simple embout en caoutchouc, la stabilité du sac s’avère médiocre et pas très polyvalente.

Un sac de golf ne repose pas seulement sur du gazon. Vous le posez sur le bitume du parking ou un chemin en terre. Vous le posez aussi à plat mais aussi en pente…

La polyvalence, et la tenue du sac sur tout type de support est très importante.

Dans les faits, un des caoutchouc censé être au bout d’un des pieds est parti. Très vite, un des pieds a commencé à perdre en résistance et ne plus tenir assez debout, au point que les montants situés sous le sac ont vrillé.

Les pieds n’ont jamais cassé, mais la stabilité du sac est devenue très rapidement défaillante, et au bout de seulement quelques mois. Porté dans le dos, les pieds ne tenaient plus correctement de sorte que c’était gênant pendant la marche.

Pour ce problème, le sac FlexTech est devenu une très mauvaise affaire, et pour un problème de conception qui aurait pu être évité avec plus de précaution sur la qualité de l’embout des pieds, définitivement un point que vous devez surveiller avant d’acheter un sac.

Pourquoi le troisième sac ?

Aujourd’hui, acheter un sac TOUR ou un sac chariot très lourd est tout de même rédhibitoire. En tout cas, l’avantage d’un sac Trépied est sa polyvalence. Il peut être porté sur le dos ou il peut être mis sur un chariot.

A l’inverse, le sac trépied propose parfois moins de rangements et surtout est moins stable quand il est posé debout sur sa base. En fonction de la répartition des objets à porter, il peut plus facilement basculer sur un côté, et lourdement chuter.

Retenons l’avantage de la polyvalence d’un sac trépied… C’est d’ailleurs un argument qui commence à être de plus en plus populaire auprès des joueurs professionnels et de leurs cadets.

Rickie Fowler a récemment utilisé un sac dit Tour mais trépied en lieu et place d’un sac Tour plus lourd et plus volumineux.

Au-delà de proposer le plus souvent un meilleur système de sangles pour embarquer le sac sur son dos, un sac trépied dit Tour cumule cet avantage avec le bénéfice de finition et de qualité d’un sac Tour traditionnel.

Au lieu d’un sac en tissu waterproof, un sac Tour ou Trépied Tour propose une matière beaucoup plus résistante et rigide (cuir en partie), en plus d’un look encore plus réussi pour les fans du Tour.

Comparer du cuir à du tissu est un exercice de style qui va faire appel aux goûts et préférences de chacun. Disons simplement qu’un sac en cuir fait plus classe et paraît plus robuste dans le temps.

La difficulté que peuvent rencontrer les amateurs, c’est encore de trouver le juste prix.

La première chose à savoir est que les marques et les distributeurs font en sorte de ne pas surstocker les magasins, de sorte qu’il est plus difficile de trouver une fin de série en comparaison d’achats de clubs de golf.

Finalement, pourquoi acheter le sac Tour de l’année en cours ? C’est l’assurance d’acheter le sac le plus cher ou à son tarif le plus élevé. On pourrait croire qu’avec Internet, on pourrait trouver plus facilement une version de 2020, 2019, 2018 ou plus vieille encore.

Dans les faits, cela ne se vérifie pas. C’est au contraire très difficile de retrouver une vieille version d’un sac Trépied Tour, pour ne pas dire impossible. Nous avons surveillé Internent pendant de nombreuses semaines sans jamais arriver à trouver un sac Tour Trépied d’une ancienne édition à commander.

Oui, vous allez trouver des visuels, et parfois même des sites marchands qui en référencent encore, mais quand vous arrivez sur le page, on vous indique « Non disponible » ou plus en stock.

Pour écouler les produits de l’année en cours, et éviter un dumping des prix, les marques récupèrent plus rapidement les invendus des distributeurs, qui eux-mêmes ne stockent qu’une ou deux unités des sacs.

Dès qu’un sac est vendu, et surtout en fin d’année, et il n’est plus proposé à la vente. C’est d’ailleurs le cas du dernier modèle que nous avons acheté sur le site MonsieurGolf. Après l’avoir commandé, il n’était tout simplement plus disponible à la vente. C’est donc très difficile de faire une bonne affaire en jouant sur l’année d’édition.

En revanche, sur EBay, on peut trouver des sacs d’occasions à racheter à des particuliers, mais là encore, il y a un hic. Les sacs sont le plus souvent des gros modèles Tour et quasiment jamais des sacs Trépieds. A cela, il faut ajouter qu’il s’agit aussi assez souvent de collectors qui sont vendus encore plus cher, et parfois plus de 1000 euros.

En matière de sac Tour, le marché de l’occasion n’est pas celui des bonnes affaires, mais à l’inverse, de la valeur rareté.

Toutefois, en passant du temps sur Internet, on peut finir par tomber sur une bonne affaire. Dans le cas de notre dernier achat, alors que le prix tarif initial était de 380 euros contre 450 ou près de 500 euros pour la version Tour classique, on a pu finir par l’acheter chez MonsieurGolf pour un prix de 249 euros.

En réalité, il faut être à la fois patient (acheter un sac en fin d’année et de préférence autour du mois de novembre), et réactif pour justement ne pas le voir passer sous son nez.

Dès le mois de janvier, les marques vont renouveler leur offre de sacs. Les distributeurs doivent vendre impérativement leurs derniers sacs. Ils font donc un ultime geste commercial hors période de solde.

De 380 euros en début de saison, le prix peut donc baisser à moins de 250 euros en fin de saison, et selon le niveau de stock ou l’urgence à déstocker.

Il y a encore un point à surveiller : Les sites marchands anglo-saxons sont de plus en plus exposés à des droits de douanes qui peuvent considérablement augmenter la facture. Si quelques mois en arrière, les sites Français étaient systématiquement battus en prix. Aujourd’hui, les droits de douanes peuvent considérablement rebattre les cartes.

En conclusion, sur des sacs TaylorMade vendus entre 150 et 300 euros, nous n’avons pas trouvé des niveaux d’usures extrêmes, et plutôt gage de qualité d’ensemble. Attention toutefois, au choix des pieds qui sur le cas du modèle FlexTech est carrément un véto à l’achat ou alerte rouge.

Pour faire une bonne affaire concernant un sac Tour, il faut privilégier le mois de novembre, et surveiller Internet à la recherche d’un prix en baisse sur un modèle en fin d’exploitation.

Bonne nouvelle pour les marchands français ou européens, les sites anglo-saxons jusqu’à présent mieux placés sont frappés du problème des droits de douanes.

Les points forts du Sac Trépied Tour TaylorMade 2021

Robustesse

Cuir

Look sobre mais élégant

Les pieds

Relativement léger

Confortable à porter sur le dos

Deux poches en coque pour protéger des accessoires plus fragiles

Supporte un poids important (clubs plus accessoires mis dans les poches)

Les points faibles du Sac Trépied Tour TaylorMade 2021

Pas assez de poches externes ou internes versus le modèle FlexTech

Pas assez de place pour passer les mains dans les deux grandes poches externes

Mal équilibré (tombe sur un côté quand trop de poids à droite ou à gauche) quand il est seulement posé sur sa base en hauteur.

Pas assez de séparations (seulement 4)

  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 355
  • 1 commentaire
  • Imprimer
Modifié le
Twitter
Facebook
G+
In
pinterest

Restez informé

Recevez notre newsletter

Quel est le secret qui fait la différence entre un...
Branson Golf sera bientôt la destination mondiale ...

Auteur

 

Commentaires   

gautier.kieffer@gmail.com
0 #1 Sac tour avec Sanglegautier.kieffer@gmail.com 19-12-2021 12:21
Une réaction à votre article le problème des sacs trépieds versus un sac tour est sa relative petite taille. Je voulais donc acheter un sac tour avec double sangle comme nous pouvons le voir sur les circuits pro. Et bien quasi impossible de trouver cette configuration dans le commerce les sacs tours du commerce ne propose qu'une simple sangle peu pratique à porter. Même en prenant contact directement avec les marques pour disposer d'une double sangle comme les caddie pro la réponse que j'ai eu ai que c'était impossible à fournir,dommage...

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.